Revue de Presse ADCET n°9 - décembre 2018

Joyeux Noël et Bonne année 2019

Revue de Presse ADCET n° 9 - Décembre 2018

MOBILITE

Plan vélo : l'Etat lance un appel à projets pour résorber les discontinuités des itinéraires cyclables

actu-environnement - Philippe Collet
Publié le 14 décembre 2018  |  © spuno

Jeudi 13 décembre, le ministère des Transports a lancé un appel à projets "Fonds mobilités actives - Continuités cyclables" pour soutenir le "déploiement d'itinéraires cyclables structurants dans tous les territoires". Cet appel à projets vise la résorption des discontinuités créées par les grandes infrastructures de transport. Il s'inscrit dans le cadre du plan vélo présenté par le Premier ministre en septembre dernier.

Lire la suite : https://www.actu-environnement.com/ae/news/Plan-velo-Etat-appel-projets-32588.php4

•••

Shenzhen's silent revolution: world's first fully electric bus fleet quietens Chinese megacity

The Gardian - Matthew Keegan in Shenzhen
Publié le  12 décembre 2018

All 16,000 buses in the fast-growing Chinese megacity are now electric, and soon all 22,000 taxis will be too.

Buses in Shenzhen Bus Company’s main charging depot in Futian. Photograph: Matthew Keegan

You have to keep your eyes peeled for the bus at the station in Shenzhen’s Futian central business district these days. The diesel behemoths that once signalled their arrival with a piercing hiss, a rattle of engine and a plume of fumes are no more, replaced with the world’s first and largest 100% electric bus fleet.

Shenzhen now has 16,000 electric buses in total and is noticeably quieter for it. “We find that the buses are so quiet that people might not hear them coming,” says Joseph Ma, deputy general manager at Shenzhen Bus Group, the largest of the three main bus companies in the city. “In fact, we’ve received requests to add some artificial noise to the buses so that people can hear them. We’re considering it.”

Lire la suite : https://www.theguardian.com/cities/2018/dec/12/silence-shenzhen-world-first-electric-bus-fleet

•••

[Avis d'expert] L’urgence d’une mobilité sécurisée

Usine Nouvelle - Sara Tij, Responsable Marketing Produits ADAS et voitures connectées de Clarion Europe
Publié le 16 décembre 2018

TRIBUNE Alors que la mobilité et les usages évoluent à une vitesse inédite, les enjeux de la sécurité deviennent plus que jamais la priorité. Dans ce contexte, ce sont aujourd’hui surtout les dangers liés aux nouveaux moyens de déplacement personnel – comme la trottinette électrique – qui viennent à l’esprit. La sécurité routière se doit d’être repensée, et il est temps de miser sur les technologies de pointe, prône Sara Tij, responsable marketing produits ADAS et voitures connectées de Clarion Europe.

Les rues et trottoirs parisiens en sont les premiers témoins : les usages changent en ce qui concerne le transport. Les villes font parfois figure de jungles foisonnant de nouveaux engins. Se réorganiser pour retrouver un niveau de sécurité satisfaisant devient crucial. Pour répondre à ce défi, l’approche « punitive » est une option, mais elle n’encourage que faiblement le changement des mentalités. Il existe une alternative : grâce aux technologies directement intégrées dans les véhicules, il est possible d’augmenter considérablement la sécurité en ville sans heurt et sans rejet. Explications.

Comme le rappelle le rapport de l’OCDE « Science, technologie et innovation : Perspectives de l’OCDE 2018 » paru le 19 novembre dernier, certaines ont un potentiel énorme : l’intelligence artificielle, le machine learning ou la robotisation peuvent apporter des avantages considérables et compléter les compétences humaines de façon intelligente et bénéfique pour la société. Dans l’automobile, les technologies de caméra et de radar – aux côtés des lidars – ont un potentiel particulièrement fort.

Lire la suite : https://www.usinenouvelle.com/article/avis-d-expert-l-urgence-d-une-mobilite-securisee.N783274

•••

Cent pôles de mobilité suréquipés vont faire leur apparition en Wallonie: la révolution contre les bouchons!

sudinfo.be - Yannick Hallet
Publié le 21 décembre 2018

Les usagers trouveront au même endroit une offre variée en matière de mobilité : des transports publics, des stationnements avec recharge électrique, des emplacements sécurisés pour vélo, un relais de covoiturage…

« Les mobipôles seront des lieux, des « hubs », où convergeront différentes offres et infrastructures de mobilité », souligne le ministre Carlo Di Antonio. «  Les usagers y bénéficieront d’une offre quantitative, qualitative et performante. Celle-ci pourra être de plusieurs formes et sera dimensionnée selon la situation et le contexte local. Ce sont les « portes d’entrée » sur un réseau qui va modifier notre mobilité.  »

Lire la suite : https://www.sudinfo.be/id92233/article/2018-12-21/cent-poles-de-mobilite-surequipes-vont-faire-leur-apparition-en-wallonie-la?referer=%2Farchives%2Frecherche%2Fpaywall%3Fdatefilter%3Dlastyear%26sort%3Ddate%2520desc%26word%3DWallonie%252C%2520mobilit%25C3%25A9

•••

Village polaire. Le vélo-bus fait sensation

letelegramme.fr
Publié le 16 décembre 2018 

« Sensation Bike », voici le nom de ce drôle d’engin que les Briochins et les Briochines pourront découvrir et expérimenter dans le centre-ville durant les fêtes. Un bus électrique à pédales, 100 % français, et fabriqué en grande partie au port du Légué. Phillipe Rouyer, co-créateur du projet, propose à travers cette invention une « réelle réflexion sur la mobilité urbaine », avec une commercialisation de ce prototype hybride à moteur électrique prévue à l’horizon 2019.

Une solution de mobilité innovante

Le bus comporte douze pédaliers pour créer la force motrice, et une capacité d’accueil de huit passagers supplémentaires, avec un accès aux personnes à mobilité réduite. Pour Clémentine Chappard, animatrice commerciale de l’Union du commerce de Saint-Brieuc, « Boutik’n’Co », sur une proposition de l’agglomération, cette solution de déplacement doux présente une proposition « innovante pour la mobilité en centre-ville ».

Le vélo-bus électrique parcourra le centre-ville durant la semaine prochaine.

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/saint-brieuc/village-polaire-le-velo-bus-fait-sensation-16-12-2018-12163616.php#J1CMAP5GrZCWou8h.99

•••

Transports : la France à la pointe des réseaux de demain

lepoint.fr
Publié le 17 décembre 2018

Cinquième opérateur mondial des transports urbains, la RATP mise sur des start-up innovantes pour repenser la manière de se déplacer.

Bus, tramway, métro. Une routine bien connue des Français. Avec une population de plus en plus concentrée dans les villes – près de 80 % des Français vivent en zone urbaine selon l'Insee (77,5 % en 2010) –, les transports en commun constituent un passage presque obligatoire pour chaque citadin. Or, entre les retards, les rames bondées et le manque de confort, il devient urgent de penser la fameuse « ville de demain » – la Smart City* – sous peine de voir les usagers asphyxier.

Si, pour l'heure, seule Nathalie Kosciusko-Morizet voit dans les transports en commun des « moments de grâce », la France veut néanmoins se donner les moyens d'y croire ! Et pourquoi pas de devenir un précurseur mondial de la Smart City ?

Lire la suite : https://www.lepoint.fr/dossiers/societe/velo-libre-service-velib/transports-la-france-a-la-pointe-des-reseaux-de-demain-17-12-2018-2279887_3583.php

Lire également : Moving towards a better city

publié sur https://ratpgroup.com/fr/

•••

Quand la mairie de Paris ignore des alertes des acteurs de la mobilité

valeursactuelles.com
Publié le 17 décembre 2018

Le Figaro a pu consulter trois notes confidentielles qui révèlent que la mairie de Paris a ignoré les alertes de la RATP et d’Île-de-France mobilités

La place de la Bastille à Paris est la proie de nombreux travaux d'aménagement depuis plusieurs mois. D'ailleurs, les deux plus importants acteurs de la mobilité à Paris, la RATP et Île-de-France mobilités, ont alerté à plusieurs reprises la mairie de Paris sur les effets néfastes de ce plan d'aménagement de la place concernant la circulation des autobus. Des lettres, qui sont toujours sans réponse, révèle Le Figaro. La première date du 30 octobre 2017 et fait écho au rapport de la RATP qui a analysé les différents plans d'aménagement de la place de la Bastille qui lui ont été adressés par la direction de la voirie et des déplacements. Ainsi, le rapport confirme « que le bon fonctionnement du réseau de bus n'est pas assuré. Compte tenu de la géométrie de l'aménagement présenté et de son fonctionnement dynamique supposé, le risque de blocage régulier des lignes de bus est avéré, ce qui n'est pas acceptable pour la RATP ». 

Lire la suite : https://www.valeursactuelles.com/politique/quand-la-mairie-de-paris-ignore-des-alertes-des-acteurs-de-la-mobilite-101799

•••

Trophée de la Mobilité Europe1 : Ces innovations qui révolutionnent notre façon de bouger

europe1.fr
Publié le 17 décembre 2018

Dans le cadre des Trophées de l’Avenir, Europe1 récompense les entreprises ou personnalités pour leur audace, leur innovation et leur côté visionnaire. 40 nommés sont en lice dans huit catégories différentes : l’alimentation, l’éducation, la mobilité, les collectivités locales, l’environnement, la solidarité, la santé et le coup de cœur des auditeurs. On vous présente, ici, les 5 nommés dans la catégorie Mobilité.

Le monde des transports se transforme. Plus rapide, plus pratique et plus écologique, les solutions pour se déplacer se multiplient et continuent de surprendre. Découvrez ces 5 startups et innovations françaises nommées pour le Trophée de la Mobilité dans le cadre des Trophées de l’Avenir Europe1.

Parmi les nominés :

La Carte Mobilité de Mulhouse

L’objectif est de réunir en une application, l’accès à plusieurs services de transports. Il suffit d’avoir un smartphone pour prendre le bus, le tramway, emprunter un vélo, accéder à un parking ou louer une voiture en libre-service. Plus besoin de tickets, factures ou abonnements. L’application mobile est disponible depuis septembre 2018. Cet outil simplifie la vie des usagers et encourage les modes de transports alternatifs.

Lire la suite : https://www.europe1.fr/evenements/trophee-de-la-mobilite-europe1-ces-innovations-qui-revolutionnent-notre-facon-de-bouger-3822788

•••

Première ligne du RER toulousain : rêve ou réalité ?

ladepeche.fr
Publié le 18 décembre 2018

À 9 heures samedi, un train spécial est entré en gare Matabiau, au son d'une fanfare sur le quai. A son bord, des passionnés qui ont rêvé de donner vie à un futur RER toulousain.

«Ce train c‘est pour se rendre compte tous ensemble du potentiel de cette première ligne, réalisable d'ici 3 ans, expliquent les participants d'une seule voix. Un peu plus tôt dans la matinée, le départ a été donné à la gare de Castelnau-d'Estretefonds. Le TER a ensuite fait des arrêts dans toutes les gares existantes, via Matabiau donc, jusqu'à Baziège. Au terminus, des ateliers étaient prévus sur le thème : «S'organiser pour gagner notre RER !»

De nombreux élus ont fait le déplacement pour souligner combien ce projet leur paraissait opportun. «Nous devons réfléchir à davantage connecter les métropoles et leur périphérie et le projet de RER y contribue naturellement, a expliqué le conseiller municipal toulousain Romain Cujives. Il est temps d'unifier les politiques de transports publics sur le territoire toulousain. Je plaide pour la création d'une autorité organisatrice unique des transports au sein du «périmètre de transports urbains», zone d'intervention de Tisséo. Ainsi, des complémentarités pourraient émerger entre le réseau de transports urbains géré par Tisséo, le réseau ferroviaire ou encore les transports par autocar. Il faudrait mettre fin aux concurrences entre réseau ferroviaire, réseau interurbain et réseau urbain, permettant en cela de réorienter les budgets afin de viser une intégration tarifaire sans surcoût pour les Toulousains.»

Lire la suite : https://www.ladepeche.fr/article/2018/12/18/2926936-premiere-ligne-du-rer-toulousain-reve-ou-realite.html

•••

Le péage urbain « équitable », sujet à hauts risques !

courrierdesmaires.fr - Emilie Denètre
Publié le 18 décembre 2018

L'avenir nous réserve-t-il une tarification à l’usage des mobilités ? La question était posée le 12 décembre lors d'un colloque au Sénat. Parmi les intervenants, Jean Coldefy, directeur du programme Mobilité 3.0 à l’association ATEC-ITS France - qui regroupe 330 collectivités, services de l’Etat, laboratoires de recherche et entreprises - a plaidé en faveur de la mise en place de péages urbains, comme une mesure efficace et juste socialement. Un sujet très sensible à l’heure où les Gilets jaunes font entendre leurs voix pour réclamer le droit de « gagner leur vie en travaillant ».

« Le sujet, c’est la voiture en périphérie des grandes aires urbaines – pas à la campagne où elle est une solution – et la question est : comment permettre aux habitants des périphéries d’aller travailler sans leur voiture pour réduire la congestion et donc la pollution qui tue dans les villes ? ». D’emblée, Jean Coldefy, expert sur les questions de mobilités, a posé le débat lors du colloque sénatorial sur les mobilités organisé par la délégation à la prospective.

Lire la suite : http://www.courrierdesmaires.fr/79128/le-peage-urbain-equitable-sujet-a-hauts-risques/

•••

Nice : une voiture sans chauffeur, entièrement automatisée circule en ville

FR3 - Michel Bernouin
Publié le : 18 décembre 2018

Un prototype de "robot taxi" vient d'évoluer, sans conducteur, pour la première fois ce lundi 17 décembre à Nice. Une voiture sans chauffeur, entièrement automatisée, et destinée à être utilisée dans le cadre de l'auto-partage. 

Le futur de la mobilité urbaine s’est invité à Nice. Un prototype de voiture mis au point par la société Akka a circulé dans le centre-ville ce lundi 17 décembre. Il préfigure un possible service d’auto-partage autonome qui pourrait voir le jour à Nice, en partenariat avec Vulog, spécialiste de la "mobilité partagée" basé à Nice.

Une voiture sans chauffeur, entièrement automatisée, et destinée à être utilisée dans le cadre de l'auto-partage.

Si la technologie est prête, le cadre réglementaire, lui, est encore en chantier. Et cela va prendre des années.

Le projet de loi d’orientation sur les mobilités, présenté le mois dernier en Conseil des ministres, autorise des expérimentations de véhicules autonomes sur routes ouvertes dès 2020 pour les navettes collectives. 

Lire la suite : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/nice/nice-voiture-chauffeur-entierement-automatisee-circule-ville-1586419.html

•••

Un colis symbolique pour demander le retour d'une liaison en train entre Evreux et Rouen

France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) - Adrien Beria
Publié le 23 décembre 2018

Des militants écologistes veulent le retour d'une ligne de train entre Evreux et Rouen. Leur solution : le tram-train. Pour se faire entendre, ils ont envoyé un « cadeau de Noël » au président de la région Hervé Morin.

Un cadeau de Noël avant l'heure. Une vingtaine de militants écologistes, réunis à la gare d'Evreux, ont envoyé par la poste, samedi matin, un colis au président de la région Normandie, Hervé Morin. 

A l'intérieur: un morceau de rail et une photo d'un "tram-train" - un moyen de transport hybride qui peut à la fois rouler sur la voie ferrée et sur les rails du métro à Rouen. 

Derrière ce "cadeau", une demande, un appel : le retour de la liaison en train entre les deux préfectures de l'ex-Haute-Normandie, Rouen et Evreux, liaison disparue depuis les années de l'après deuxième guerre mondiale. Ils demandent l'ouverture d'une étude sur la pertinence de cette ligne. Combien de personnes concernées? Quel coût? Quels bénéfices pour l'écologie ?

Lire la suite : https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/un-colis-symbolique-pour-demander-le-retour-d-une-liaison-en-train-entre-evreux-et-rouen-1545486912

•••

Villes sans voiture : les infrastructures au tournant

Leonard

Publié le : 5 décembre 2018

De plus en plus de villes mettent à l’œuvre des plans « car free » visant, au moins à l’échelle d’un quartier, à bannir entièrement la circulation automobile dans leurs rues. Un gigantesque défi en termes d’infrastructures.

Il est difficile d’imaginer des villes sans voiture. Pourtant, et alors même que la mobilité continue de croître et que le nombre de véhicules privés en circulation continuera d’augmenter pour atteindre deux milliards d’ici 2030, de nombreuses villes du monde se sont lancées dans des politiques publiques de réduction du trafic motorisé dans leurs rues. Portées par des objectifs environnementaux, de santé et de mieux-vivre, ces modèles sont parfois plus radicaux, en ciblant un idéal « sans-voiture », à l’échelle de quartiers, souvent en hyper-centre, mais aussi parfois de l’intégralité du territoire urbain.

Lire la suite : https://leonard.vinci.com/villes-sans-voiture-les-infrastructures-au-tournant/

 

BILLETTIQUE

BELGIQUE

L'opérateur de Transport Public flamand De Lijn choisit Conduent Transport pour déployer un système billettique dernière génération

lelezard.com
Publié le 18 décembre 2018

Il s'agit de l'une des plus importantes implémentations régionales d'un système billettique compatible avec les cartes bancaires sans contact et l'une des premières implémentations d'un système account-based de cette envergure à l'échelle régionale, réalisée dans le monde.     Conduent Transportation, une branche de l'entreprise spécialisée dans les interactions numériques Conduent Incorporated (NYSE : CNDT), a été sélectionnée par l'opérateur de Transport Public flamand De Lijn pour installer un système billettique dernière génération dans toute la région flamande de Belgique. Conduent déploiera sa plateforme ATLAS® et exploitera le système pour le compte de De Lijn, pendant une période de 10 ans.

Le nouveau système sera implémenté en deux phases.

Lire la suite : https://www.lelezard.com/communique-18565257.html

 

SECURITE URBAINE

LONDRES

Facial recognition tech deployed by London's Met Police in new trial

CNBC.com - Chloe Taylor
Publé le 17 décembre 2018

• London’s Metropolitan Police will trial facial recognition technology this week to detect people wanted by the courts.
• Facial recognition scanners will be rolled out in various areas in Westminster.
• The use of the technology is facing criticism and a potential legal challenge by privacy campaigners.

Police in London will deploy facial recognition technology in a two-day trial starting on Monday.

Covering London's Soho, Piccadilly Circus and Leicester Square, the tech will scan faces in crowds and run them against a database of people wanted by London's Metropolitan Police and the courts.

If the technology alerts officers to a match, police on the ground will review it and carry out further checks to confirm the individual's identity.

The scanners will be deployed for around eight hours per day and positioned visibly alongside a uniformed police presence. The rollout is part of a wider policing strategy to reduce crime and violence in Westminster.

Passers-by are entitled to avoid being scanned, and all footage will be deleted immediately after the trial. Faces matching the watchlist will be kept for 30 days.

Lire la suite : http://snip.ly/fp7woz#https://www.cnbc.com/2018/12/17/facial-recognition-tech-deployed-by-londons-met-police-in-new-trial.html

Note Charles Copin

L’opération est fortement contestée par le groupe Big Brother Watch. Ce dernier a obtenu des chiffres de source policière  — en utilisant la loi de la liberté de l’information (UK’s Freedom of Information)— affirmant que 100 % des correspondances entre le visage des personnes et le traitement du système de reconnaissance faciale étaient erronées. Le groupe a introduit une action en justice.

•••

Forum Pro'Mobilité : la Région Île-de-France, Île-de-France Mobilités et les services de l'Etat accompagnent entreprises et administrations pour leur plan de mobilité

Ile-de-France
Communiqué

Mardi 4 décembre s'est tenue une nouvelle édition du Forum Pro'Mobilité en présence de Julien Charles, Préfet, Secrétaire général pour les affaires régionales d'Île-de-France et de Stéphane Beaudet, Vice-président de la Région Île-de-France chargé des Transports et des Mobilités durables et Vice-président d'Île-de-France Mobilités. Le réseau Pro'Mobilité a réuni à cette occasion les administrations, les collectivités territoriales et les entreprises franciliennes afin de les accompagner dans l'élaboration de leur plan mobilité.

Le plan de mobilité permet :

• d'encourager les modes alternatifs à la voiture et de développer le covoiturage ;
• d'encourager l'utilisation de transports plus vertueux pour l'environnement ;
• de réduire les besoins en déplacements générés par l'activité de l'entreprise;
• d'améliorer la sécurité des déplacements domicile-travail et professionnels ;
• de rationaliser les coûts des déplacements dans le bilan de l'entreprise;
• d'améliorer la qualité de vie des agents ou des salariés.

Lire la suite : https://www.iledefrance.fr/presse/forum-pro-mobilite-la-region-ile-de-france-ile-de-france-mobilites-les-services-de-l

 

ECOLOGIE

LONDRES

Mayor and TfL launch bold plans to tackle London’s lethal air

Transport For London - Communiqué
Publié le 19 décembre 2018

New measures to tackle congestion, reduce toxic emissions, improve air quality and protect health.

"We have to make tough decisions to protect the health and wellbeing of Londoners and tackle harmful emissions from the most polluting vehicles », Sadiq Khan, the Mayor of London

The Mayor and TfL have unveiled a package of measures to reduce air pollution and congestion in central London, with the aim of protecting Londoners' health and giving them the air quality they deserve.

The package confirms that private hire vehicles will no longer be exempt from the Congestion Charge. This change will help reduce congestion and, combined with the start of the Ultra Low Emission Zone next April, will ensure further action is taken to clean up this fleet.

Following a public consultation that received more than 10,000 responses, the changes to the Congestion Charge include the replacement of the Ultra Low Emission Discount with a new phased Cleaner Vehicle Discount (CVD) that will incentivise only the cleanest vehicles to drive in central London.

In the first phase, only zero emission-capable vehicles will be exempt from the Congestion Charge from 8 April 2019.

Lire la suite : https://tfl.gov.uk/info-for/media/press-releases/2018/december/mayor-and-tfl-launch-bold-plans-to-tackle-london-s-lethal-air

 

TRANSPORTS GRATUITS

Gratuité des transports en commun, est-ce une bonne idée ?

ville intelligente - Yannick Sourisseau
Publié le 17 décembre 2018

La récente mobilisation des « gilets jaunes » et les difficultés qu’elle a entrainé pour les commerces des centres-villes à une période de gros chiffre d’affaire, ont réveillé l’envie de certaines collectivités françaises de rendre les transports en commun gratuits. Pour des raisons environnementales, certaines collectivités appliquent déjà cette gratuité. Est-ce une bonne idée ou une vraie fausse bonne idée. Explications.

L’annonce a défrayé la chronique de la mobilité en septembre dernier : la métropole de Dunkerque (17 communes et 200 000 habitants), annonçait avoir instauré la gratuité de son réseau de bus, pour toute la semaine et pour tous les usagers. « Nous sommes la plus grande ville d’Europe à instaurer une gratuité totale », lançaient les élus locaux, convaincus que c’était la solution pour améliorer la circulation, réduire la pollution et permettre à tous les usagers et notamment les plus démunis d’accéder au centre-ville de Dunkerque.

Lire la suite : https://www.villeintelligente-mag.fr/Gratuite-des-transports-en-commun-est-ce-une-bonne-idee_a618.html

 

CYBERSECURITE

About EU Cybersecurity Competence Center: EUROSMART expresses its satisfaction with Julia Reda’ ITRE draft report

Eurosmart - Communiqué
Publié le 19 décembre 2018

Eurosmart recommends a consistent eu cybersecurity policy and a fair and transparent functioning of the competence centre

Eurosmart is committed to proposing secure solutions during the Digital Age. On the 13rd of September, the proposal adopted by European Commission was warmly welcomed by the Eurosmart community. The EU competence center (ECCC) and its related European network, like the 660 cybersecurity lab’s should capitalize on existing initiatives such as the four Cybersecurity pilot projects within H2020, which aim at increasing the European Economic Area (EEA) resilience. Eurosmart wish co-legislators to provide an approach even more consistent with the other EU Cybersecurity activities i.e. NIS-directive, Cybersecurity Act, Digital Europe and Horizon Europe programmes, ePrivacy, GPDR etc.

In this sense, Eurosmart endorses the Reda’s draft report tabled in ITRE Committee last week. The association and its members paid a particular attention to the proposals made by the Rapporteur on the ECCC mission: some of its objectives shall be financed through dedicated programmes and cascading funding (i.e. Digital Europe and Horizon Europe). According to the Eurosmart vision, the Competence Center should not be only a mean of redistributing the European public funds: a more holistic setting must be supported. The ECCC should be therefore the place encouraging EU stakeholders to get involved in defining an efficient EU industrial cybersecurity policy. Eurosmart sponsors the following proposals:

PROMOTING THE “STATE-OF-THE-ART” AND “SECURITY BY DEFAULT AND BY DESIGN” PRINCIPLES

The EU cybersecurity policy in Europe is unique: the respect of private life and security in the digital world are the most advanced principles in Europe than elsewhere. This is a real asset for the European citizens who can benefit from a reliable technology. Within the European industry and the research community, it represents also a golden opportunity to demonstrate and improve its know-how. Eurosmart is convinced that the ECCC and its community will help the Research Technologie Organisations (RTOs)[HD(DS1] , industry, public authorities, regions, citizens and all relevant actors to make the European Cybersecurity Single Market a great success. It could be the right way to finally develop Europe-based solutions rather than relying on non-EU technologies.

Lire la suite : http://www.eurosmart.com/news-publications/press-release/321-about-eu-cybersecurity-competence-centre-eurosmart-expresses-its-satisfaction-with-julia-reda-s-itre-draft-report.html

 

TARIFS

Transports : pas d'augmentation du passe Navigo en 2019

Ile-de-France - La rédaction
Publié le 12 décembre 2018

Les tarifs du passe Navigo et de la carte Imagine R resteront inchangés en 2019. Autre bonne nouvelle, les 27.000 places dans les parking relais deviendront gratuites pour les abonnés Navigo à compter de mars 2019.

Bonne nouvelle pour les usagers des transports en commun franciliens. Pour la 2e année consécutive, le tarif du passe Navigo, fixé à 75,20€ par mois depuis 2017, n'augmentera pas.  Idem pour le prix du forfait Imagine R (350€ par an), réservé aux lycéens et étudiants.

Un geste pour le pouvoir d'achat des Franciliens

Cette décision marque la volonté de la Région et d'Île-de-France Mobilités (IDFM), l'autorité organisatrice des transports, de faire un geste en faveur du pouvoir d'achat des Franciliens. « Il faut aussi que les territoires prennent leurs responsabilités, et que nous travaillions nous aussi à recoudre les blessures, en s’attaquant à la question du pouvoir d’achat », avait déclaré Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France et d'IDFM, le 9 décembre dernier, alors que le mouvement des Gilets jaunes durait déjà depuis plusieurs semaines. « 2 ans sans augmentation du passe Navigo d’affilée, ce n’était quasiment jamais arrivé. Et cela s’ajoute aux 2 mois de remboursements que nous avons obtenus de la SNCF pour les grèves d’avril et mai dernier », avait ajouté la présidente.

Le budget de fonctionnement des transports en Île-de-France atteint 10 Mds€ par an environ. Les voyageurs contribuent à hauteur de 38% de cette somme, le reste étant financé par les entreprises et les collectivités.

Lire la suite : https://www.iledefrance.fr/toutes-les-actualites/transports-d-augmentation-passe-navigo-2019

 

NUMERIQUE

Baromètre du numérique 2018 : les principaux résultats

labo.societenumerique.gouv.fr
Publié le 3 décembre 2018

Les réseaux mobiles, de plus en plus incontournables dans l’usage des français

L’écart se creuse encore dans l’équipement des Français en téléphones mobiles et fixes. L’équipement en téléphonie fixe continue de baisser, tandis que l’équipement en téléphonie mobile se stabilise à 94%. En outre, seul l’équipement en smartphone progresse en 2018 : 3 personnes sur 4 en ont l’usage. S’agissant des autres équipements, un palier semble être atteint.

Le smartphone reste définitivement le terminal le plus utilisé pour accéder à internet, avec 46% (+4 points par rapport à 2017) de la population de 12 ans et plus qui se connecte à internet principalement via le smartphone, alors que le taux d’utilisateurs préférant se connecter à internet grâce à un ordinateur diminue de 3 points et s’établit à 35%.

Cette progression est portée par le développement des réseaux 4G dont l’accès devient de plus en plus aisé. En 2018, 61% des détenteurs d’un téléphone mobile se connectent à internet grâce aux réseaux 4G (+20 points en deux ans). D’ailleurs, dans la façon de se connecter à domicile, les connexions sur le réseau mobile sont les seules à progresser.

Ce développement de l’usage mobile s’accompagne à la fois d’une utilisation accrue et d’une intensification de l’utilisation de services mobiles lors de déplacements dans l’Union européenne, un an après la mise en place du règlement européen sur l’itinérance (« Roam like at home »). D’une part, 8 voyageurs sur 10 utilisent leur téléphone mobile lors de déplacements dans l’Union européenne (+ 9 points par rapport à 2017) et d’autre part, tous les services mobiles sont concernés par l’intensification des usages : passer des appels, utiliser la connexion internet et envoyer des SMS.

Lire la suite : https://labo.societenumerique.gouv.fr/2018/12/03/barometre-numerique-2018-principaux-resultats/

Télécharger le rapport complet : https://labo.societenumerique.gouv.fr/wp-content/uploads/2018/12/barometredunumerique2018.pdf


© 2024 ADCET
Image