Revue de presse ADCET n° 134 du 06 septembre 2021

Revue de presse ADCET n° 134 du 06 août 2021

EVENEMENT

Les Assises des usages numériques citoyens 2021 (AUNC) se tiendront le 12 octobre à l'hôtel de ville de Rennes et seront précédées la veille par la soirée des trophées au même endroit.

Le programme est disponible sur https://www.adcet.org/fr/assises/programme-aunc-2021;

la liste des inscrits sera mise à jour sur https://www.adcet.org/fr/assises/inscrits-assises-2021.

Si vous n'êtes pas encore inscrits merci de le faire sans tarder sur https://www.adcet.org/fr/assises/preinscription-aunc-2021.

 

Les infos de la semaine

Mobilité

Nouvelle gare multimodale, entre mobilité et écologie

grandavignon.fr - Communiqué

Publié le 7 janvier 2021

Au mois de janvier 2022 démarrent les travaux de la nouvelle gare multimodale d'Avignon Centre : un projet phare qui va redessiner le quartier, alliant intermodalités, création de nouveaux espaces verts et rénovation du patrimoine.

Entre mobilité et écologie

Ce nouveau projet est le fruit d’un engagement commun entre la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Communauté d’agglomération du Grand Avignon, la ville d’Avignon et SNCF Gares & Connexions.

Il traduit le souhait de faire de la gare d’Avignon Centre un outil d’attractivité et la principale porte d’entrée de la ville. C’est une opération exemplaire en matière de développement des mobilités douces et des transports collectifs.

La volonté est de répondre aux besoins actuels et futurs des usagers des transports publics, d’assurer le développement de la gare d’Avignon Centre comme espace de mobilité et d’échanges au cœur de l’agglomération.

Ce futur pôle concentre tous les modes de transports - réseau de bus et tram, cars régionaux, train, vélo avec un espace de stationnement dédié et sécurisé - en un même lieu d’échanges pour favoriser l’utilisation des transports en commun et des modes doux. Il va assurer à tous un transfert aisé et accessible d’un mode à l’autre. C’est aussi l’occasion de réaménager le parvis de la gare en un nouvel espace de vie végétalisé afin d’améliorer l’espace d’attente et de détente des voyageurs et des promeneurs.

Les travaux, débutés cette année sur le parking des gares s’étendront sur le parvis et la gare SNCF à compter de janvier 2022, pour une durée de 24 mois. Se succéderont différents chantiers, sur le parvis, la gare SNCF, la passerelle Ibis et la gare routière.

D'ici là, des panneaux d'exposition ont été posés sur le parvis de la gare pour expliquer les futurs aménagements au public. 

Les grands principes d'aménagements

Avec une place préférentielle aux piétons, aux vélos, aux transports en commun, et une place raisonnée pour la voiture, ce projet s’inscrit dans une démarche durable de la mobilité.

Lire la suite : https://www.grandavignon.fr/fr/actualites/nouvelle-gare-multimodale-entre-mobilite-et-ecologie

•••

En Sologne et en Sancerrois, une site internet dédié aux solutions de mobilité pour « faciliter la vie quotidienne »

leberry.fr

Publié le 28 août 2021

Le syndicat mixte du pays Sancerre-Sologne s’apprête à mettre en ligne un site internet recensant solutions de transport et aides à la mobilité sur le territoire.

Son nom, Mobihop.fr. Son logo, un lapin, symbole d’agilité. Dans quelques jours, mercredi 1er septembre, un site internet dédié à la mobilité imaginé par le syndicat mixte du pays Sancerre-Sologne sera mis en ligne.

« C’est une vitrine pour tout ce qui est aides et solutions de mobilité sur le territoire, décrit Nicolas Jouanin, chargé de mission du syndicat. Ce site a pour ambition de centraliser l’ensemble des informations, afin de répondre à toutes les questions que peuvent se poser les habitants, aussi bien les jeunes que les seniors. »

Un « guide des aides » financières et un « guide des solutions »

Sur Mobihop.fr, les habitants pourront retrouver un « guide des aides » financières. « Il sera doté d’un simulateur, qui permettra de savoir ce à quoi on peut avoir droit, selon ses besoins, précise le chargé de mission. Il existe plus d’une cinquantaine d’aides, nationales, régionales, départementales ou locales. Il y en a pour tout le monde, tous les âges et toutes les situations. » Pour chacune d’entre elles, une fiche résumera sa nature, ses bénéficiaires potentiels et les démarches à réaliser.

Un « guide des solutions » détaillera également les différents équipements, structures et services disponibles : aires de covoiturage, location de voitures, auto-écoles, points de réparation de vélos, points d’accès numérique… Pour les localiser, il sera possible de se référer à une carte interactive.

Lire la suite : https://www.leberry.fr/sancerre-18300/actualites/en-sologne-et-en-sancerrois-une-site-internet-dedie-aux-solutions-de-mobilite-pour-faciliter-la-vie-quotidienne_14003235/

•••

L’app RATP devient Bonjour RATP

ratpsmartsystems.com - Communiqué

Publié le 21 juin 2021

En novembre dernier, Mappy intégrait nos rangs pour devenir, ensemble, le champion français du Mobility as a Service (MaaS). Un véritable compagnon digital du quotidien pour des déplacements sans couture, fluides, simples comme bonjour !

Aujourd’hui, nous passons à la vitesse supérieure avec la transformation de l’app RATP qui devient Bonjour RATP.

Bonjour à la mobilité du futur, pensée comme un service.

Bonjour à de nouvelles fonctionnalités, plus innovantes, pour une expérience toujours plus adaptée

aux besoins de chacune et chacun.

Bonjour à nos nouveaux partenaires, qui viendront progressivement enrichir l’application de leurs

modes de transport.

Bonjour à une ville dans laquelle on se sent bien.

Mais surtout, Bonjour à la simplicité. Pour que les déplacements en ville soient simples comme Bonjour !

Désormais, Bonjour RATP utilise la cartographie Mappy et référence près de 150 000 points d’intérêt sur sa nouvelle carte. Les utilisateurs pourront visualiser, autour d’eux, les arrêts de bus, de tramways, les stations de métro et gares RER, les banques, les restaurants, les station Vélib’, les boutiques, les parkings, les cinémas et bien plus encore !

Trois nouveaux partenaires de mobilité rejoignent Bonjour RATP : Vélib’, Marcel et, en septembre, Tier. Les utilisateurs pourront prendre leur Vélib’, réserver leur VTC Marcel et trouver leur trottinette Tier directement depuis l’app.

Avec Bonjour RATP, nous proposons désormais solution digitale de MaaS. Notre objectif : permettre aux utilisateurs de choisir parmi plusieurs modes de transport pour un même trajet, tout en restant dans la même application.

Le Groupe RATP nous a confié l’ensemble de ses activités de MaaS. A ce titre, nous devenons – avec fierté ! – gestionnaire de l’app Bonjour RATP.

Lire sur : https://www.ratpsmartsystems.com/nos-actualites/actualites/

•••

La mobilité solidaire à l’honneur sur les marchés du Pays Centre Ouest Bretagne

finistere.fr - Communiqué

Du 16 septembre au 8 octobre 2021 - Semaine de la mobilité

Les difficultés liées à la mobilité constituent l’un des freins majeurs pour accéder à l’emploi et à la formation. Le Conseil départemental du Finistère affirme sa volonté de favoriser une mobilité durable et inclusive en soutenant des actions innovantes dédiées en priorité aux publics en parcours d’insertion.

A l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité, le Centre départemental d’action sociale de Carhaix, le Pays du COB et les associations partenaires de l’évènement iront à la rencontre des habitants afin de faire connaître les différentes solutions de mobilité solidaire proposées sur le territoire : covoiturage solidaire, plateforme de mobilité, navettes de transport collectif

Avec le soutien de plusieurs communes, un stand dédié sera ainsi installé sur les marchés du 16 septembre au 8 octobre. Des animations seront proposées pour faire découvrir l’offre de service existante et échanger sur les modes de déplacement.

Lire sur : https://www.finistere.fr/Actualites/La-mobilite-solidaire-a-l-honneur-sur-les-marches-du-Pays-Centre-Ouest-Bretagne

•••

Fin des carnets de tickets de métro cartonnés à paris : par quoi seront-ils remplacés ?

bfmtv.com - Pauline Dumonteil

Publié le 01 septembre 2021

A partir du mois d'octobre à Paris, les carnets de tickets cartonnés seront progressivement remplacés par des titres de transport dématérialisés.

C'est désormais officiel, les bons vieux carnets de tickets de métro cartonnés vont disparaître à Paris. A partir du mois d'octobre, ils laisseront progressivement place à des titres de transport dématérialisés, annonce Île-de-France Mobilités.

Attention, il faut bien comprendre que ce ne sont pas les billets papier qui vont disparaître, mais les carnets de tickets. Ces derniers étaient vendus 16,90 euros en plein tarif, permettant de bénéficier d'une réduction d'environ deux euros, le ticket à l'unité étant vendu 1,90 euro.

Il sera donc toujours possible d'acheter des tickets t+ cartonnés à l'unité, qui permettent de prendre le métro, le RER, le bus le tramway et le funiculaire de Montmartre dans la capitale.

Pour remplacer le carnet de tickets cartonnés, Île-de-France Mobilités propose plusieurs solutions, selon les usages des voyageurs.

• Une carte avec ses tickets dématérialisés

Pour les voyageurs occasionnels, Île-de-France Mobilités conseille le Pass Navigo Easy. Ce dernier s'achète sur les bornes, comme les tickets de métro classiques. Le voyageur n'a plus qu'à se procurer un carnet de tickets dématérialisés, qui seront chargés sur le pass. La carte est non nominative et peut être prêtée à d'autres voyageurs.

Lire la suite : https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/transports/fin-des-carnets-de-tickets-de-metro-cartonnes-a-paris-par-quoi-seront-ils-remplaces_AN-202109010212.html

Villes intelligentes

Bruxelles a priorisé l'aspect sécuritaire dans son évolution vers une ville intelligente

levif.be - Source Belga

Publié le 30 août 2021

Le Vif

Ces dernières années, le concept de "Smart Cities" ou villes intelligentes, a le vent en poupe. Alors que la mobilité est en général le secteur prioritaire de la Smart City, la Région Bruxelles-Capitale a préféré investir dans la sécurité à travers un réseau de vidéosurveillance. C'est ce qui ressort d'un article rédigé par Nicolas Boquet de l'UCLouvain et de l'Université de Genève et publié lundi dans la revue scientifique Brussels Studies.

La Commission européenne définit les "Smart Cities" comme des villes utilisant les technologies et le numérique au profit de l'amélioration des réseaux de transports urbains, d'un meilleur approvisionnement en eau, d'installations de traitement des déchets améliorées, d'une administration plus réactive ou encore d'espaces publics sûrs et adaptés aux besoins de tous.

En Région Bruxelles-Capitale, Nicolas Boquet a constaté que, dans cette optique de transition vers une ville intelligente, la priorité avait été donnée à l'aspect sécuritaire. En effet, la seule politique ayant bénéficié de moyens techniques et financiers importants est la centralisation de la vidéosurveillance régionale, lancée à la fin de la législature 2009-2014 et portée par le Centre d'Informatique pour la Région bruxelloise (CIRB).

Ce choix s'explique principalement par l'organisation politico-institutionnelle bruxelloise. Selon l'auteur, "le système partitocratique complexe incite les décideurs à conserver en priorité leurs propres intérêts et leur 'chasse gardée' dans une logique électoraliste, aux dépens d'objectifs en matière de politiques publiques conformes à leur idéologie et/ou de la réalisation de politiques transversales." Ainsi, seule une politique qui fait consensus au sein des différents partis de la coalition, à l'instar de la centralisation de la vidéosurveillance, a des chances de faire son entrée dans l'agenda gouvernemental.

Mobilité, AI et open data

Lire la suite : https://www.levif.be/actualite/belgique/bruxelles-a-priorise-l-aspect-securitaire-dans-son-evolution-vers-une-ville-intelligente/article-normal-1462281.html

RGPD

Les données numériques «anonymisées» peuvent être facilement identifiées, selon une étude

rfi.fr - Dominique Desaunay

Publié le : 01 septembre 2021

Qu’elles soient biométriques, personnelles ou médicales, rendre anonymes les données d’identification des internautes ne servirait à rien. Une récente étude américaine et européenne démontre que tous les systèmes qui ont été mis en place pour protéger notre vie privée numérique sont facilement contournables et permettent de ré-identifier les utilisateurs.

Sale temps pour le Règlement général de la protection des données (RGPD) européen, qui, en principe encadre strictement l’usage, la vente ou le transfert de nos données personnelles vers des sociétés commerciales ou des agences publicitaires en ligne. Celles concernant l’état de santé sont systématiquement « anonymisées » avant de pouvoir être partagées ou vendues à des tiers.

Ce traitement informatique des données de santé, rendu obligatoire par la législation européenne, consiste à retirer des bases de données de l’établissement de santé tous les noms et adresses, ainsi que substituer le numéro de l’assuré social par une suite de chiffres aléatoires pour empêcher de les identifier facilement. En milieu hospitalier, par exemple.

Ré-identification facile à partir de données « anonymisées »

Une fois « anonymes », ces données ne sont alors plus considérées comme personnelles, échappant ainsi aux régimes de protections du RGPD. Mais toutes ces procédures pour protéger l’anonymat seraient vaines en Europe, affirment des chercheurs de l’Université catholique de Louvain et de l’Imperial College de Londres, dans une étude publiée dans Nature.

Ils ont établi une méthode pour parvenir à une ré-identification des individus, sans recourir à une quelconque technique de piratage informatique. Les chercheurs ont mis au point un programme d’intelligence artificielle capable de recouper et classer par critères les informations d’un individu parmi des milliers d’autres. Le programme peut alors estimer, avec une grande précision, si les données ré-identifiées appartiennent bien à la bonne personne ou non.

Lire la suite : https://www.rfi.fr/fr/europe/20210901-les-donn%C3%A9es-num%C3%A9riques-anonymis%C3%A9es-peuvent-%C3%AAtre-facilement-identifi%C3%A9es-selon-une-%C3%A9tude

Cybersécurité

Decouvrez le Campus Cyber Lille Hauts-de-France lors du fic, les 7, 8 et 9 septembre 2021 

• La Métropole Européenne de Lille (MEL) et la Région Hauts-de-France annoncent la création du Campus Cyber Lille Hauts-de-France lors du Forum International de la Cybersécurité (FIC), l’événement de référence en Europe en matière de sécurité et de confiance numérique

• Durant 3 jours, le stand du Campus Cyber accueillera de nombreux visiteurs issus de tous secteurs (la sécurité, l’hospitalier, le public, privé, …). 

• Trois journées thématiques seront proposées afin de faciliter la découverte des missions du Campus Cyber Lille Hauts-de-France et rencontrer les partenaires au travers d’une visite : 

• Mardi 7 septembre 2021 : journée dédiée aux collectivités, 

• Mercredi 8 septembre 2021 : journée dédiée aux PME / PMI,

• Jeudi 9 septembre 2021 : journée dédiée au secteur hospitalier. 

• Les visiteurs découvriront les témoignages exceptionnels de Rabot Dutilleul, Orange Cyber Défense, l’hôpital d’Amiens, la ville de Sequedin, Advens, EDF… 

Vous désirez participer aux journées de présentation du Campus Cyber Lille Hauts-de-France, inscrivez-vous 👉  https://urlz.fr/glCH

Vous désirez prendre contact avec le Campus Cyber Lille Hauts-de-France, contactez-nous par mail  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Lire la suite : https://iotcluster.fr/index.php/actualites/

Adresse : https://iotcluster.fr/wp-content/uploads/2021/08/FIC_Visuel-Carr%C3%A9-Invitation-FIC-stand-C17-1024x1024.png

Blockchain

True Global Ventures : Le premier fonds international centré sur la technologie Blockchain dépasse son objectif avec une levée de plus de 100 millions de dollars

zonebourse.com

Publié le 02 septembre 2021

Le premier fonds international centré sur la technologie Blockchain dépasse son objectif avec une levée de plus de 100 millions de dollars
02-Sep-2021 / 09:55 CET/CEST
True Global Ventures investit dans des sociétés utilisant la technologie Blockchain fondées par des entrepreneurs en série.

SINGAPOUR - Media OutReach - le 1er septembre 2021 - True Global Ventures (TGV) a annoncé la clôture de son fonds True Global Ventures 4 Plus (TGV 4 Plus) à plus de 100 millions de dollars, dédié aux sociétés de  technologie Blockchain principalement en séries B et C. Les quatre comités d'investissement du fonds se concentrent sur quatre secteurs verticaux : le divertissement, les services financiers, l'infrastructure, et l'intelligence artificielle (IA).

Grand View Research a montré que le marché mondial de la technologie blockchain devrait atteindre 394,60 milliards de dollars d'ici 2028 et augmenter à un CAGR de 82,4% de 2021 à 2028. Une grande partie de cette croissance provient des institutions financières qui cherchent à déployer des applications blockchain. Celles-ci incluent les solutions de blockchain d'entreprise,  les jetons non fongibles (NFT), la gestion des identités numériques, les monnaies numériques des banques centrales et la finance décentralisée (DeFi). L' adoption de cette technologie est en phase d'adoption massive.

TGV 4 Plus est financé par 40 partners actifs qui ont contribué à hauteur de 27 % dans le fonds, ainsi qu'un certain nombre d'investisseurs (LPs) composés d'entrepreneurs de la tech, de business angels, de family offices et d'investisseurs institutionnels, dont certains ont des droits de co-investissement dans les futurs tours de table des sociétés du portefeuille.

Lire la suite : https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/True-Global-Ventures-Le-premier-fonds-international-centre-sur-la-technologie-Blockchain-depasse-s--36306207/

•••

La cryptomonnaie qui révolutionnera les smart cities du futur ? SmartKey, vers un nouveau standard de l’accessibilité

journalducoin.com - Florent C

Publié le 3 septembre 2021

Pour que la technologie blockchain se démocratise enfin, il lui faut franchir les limites du numérique et s’ancrer fortement dans le Réel, le vrai ! Le projet SmartKey a pour objectif d’être à l’origine de cette mutation, en connectant les données on-chain et les services qui font le quotidien off-chain. 

Cerise sur le gâteau, Orange vient de rejoindre le projet en signant un partenariat d'envergure pour proposer la première carte SIM intégrant la technologie, et afin de façonner à terme le visage de la « Smart-city » du futur.

Cet article promotionnel vous est proposé en collaboration avec SmartKey.

La « blockchain » des objets veut tout changer

Imaginé comme le prolongement logique du fameux  « Internet of Things » (IoT), la « Blockchain of Things » va pouvoir tirer parti de la puissance des smart-contracts. Il est désormais possible de lier les objets du quotidien avec les données ouvertes et décentralisées dont disposent les technophiles blockchain.

SmartKey, au travers d'un processus permettant de connecter divers appareils et systèmes aux réseaux Ethereum et Waves (pour commencer !), souhaite être l’un des acteurs majeurs de cette interaction.

SmartKey veut faire entrer la blockchain dans nos objets connectés

A l'échelle d'une ville, les potentialités sont gigantesques, tant les technologies interconnectées sont déjà implantées à tous les niveaux, dans tous les services. C'est dans ce contexte que SmartKey a vu le jour, en misant immédiatement sur l'automatisation d’une partie des infrastructures nécessaires au bon fonctionnement de nos mégalopoles modernes.

Et pour commencer, SmartKey s’attaque à la problématique de l’accès, dont les cas d'usage sont nombreux : Déverrouillage de véhicules, de portiques, d’ascenseurs, de chambres d’hôtel sont autant de cibles du projet, qui souhaite permettra aussi bien d’automatiser les paiements associés, mais aussi envisager à terme de se fondre au futur qui s’ouvre grâce à l’identité décentralisée

Au cœur du système, un NFT d'un nouveau genre

SmartKey traite les NFT comme des clés numériques uniques qui sont attribuées aux appareils connectés à travers le protocole. Pour générer son jeton d'accès unique appelé Smart NFT, la plateforme combine des technologies inhabituelles : Blockchain of things (BoT) et Oracle de 2e génération.

Lire la suite : https://journalducoin.com/actualites/cryptomonnaie-smart-cities-smartkey-nouveau-standard-laccessibilite/

Intelligence artificielle

Les investissements dans les solutions d'intelligence artificielle vont s'accélérer, pour atteindre 204 milliards de dollars en 2025

Le TCAC pour la période 2021-2025 sera de 24,5 %, selon IDC

intelligence-artificielle-developper.com - Sandra Coret

Le 2 septembre 2021

Les entreprises et les organisations de tous les secteurs d'activité augmentent leurs investissements dans l'intelligence artificielle (IA) pour créer un avantage concurrentiel grâce à une meilleure connaissance des clients, une plus grande efficacité des employés et une innovation accélérée. Le nouveau Worldwide Artificial Intelligence Spending Guide d'International Data Corporation (IDC) prévoit que les dépenses mondiales en systèmes d'IA passeront de 85,3 milliards de dollars en 2021 à plus de 204 milliards de dollars en 2025. Le taux de croissance annuel composé (TCAC) pour la période 2021-2025 sera de 24,5 %.

"Les perturbations provoquées par la pandémie mondiale ont été déstabilisantes, mais elles servent également de catalyseur à l'innovation, à la croissance et aux transformations des entreprises", a déclaré Ritu Jyoti, vice-présidente de groupe, Recherche sur l'intelligence artificielle et l'automatisation, au sein de la pratique de recherche et de conseil sur le marché des logiciels d'IDC. "Aujourd'hui, l'expertise en IA est davantage axée sur le développement d'applications commerciales qui optimisent l'efficacité des industries existantes. L'accélération de l'adoption de l'IA et la prolifération d'algorithmes ML/DL intelligents et intuitifs vont engendrer la création de nouvelles industries et de nouveaux segments commerciaux et, globalement, déclencher de nouvelles opportunités de monétisation des entreprises."

Le commerce de détail et la banque sont les deux secteurs qui dépenseront le plus en solutions d'IA au cours de la période de prévision de cinq ans, les dépenses du commerce de détail augmentant à un rythme légèrement plus rapide. Les dépenses d'IA dans le secteur de la vente au détail se concentreront en grande partie sur les solutions qui améliorent l'expérience client grâce à un service client automatisé et à des moteurs de recommandation. Le secteur bancaire allouera une grande partie de ses investissements en IA à la réduction des risques grâce à des applications automatisées de renseignement sur les menaces et d'analyse des fraudes. Le troisième secteur le plus important pour les dépenses en IA, la fabrication discrète, investira principalement dans des solutions de gestion de la qualité et de maintenance préventive automatisée. En termes de croissance des dépenses, les 19 industries du Guide des dépenses devraient toutes avoir des taux de croissance annuels composés (TCAC) supérieurs à 20 % au cours de la période de prévision 2021-2025. 

Lire la suite : https://intelligence-artificielle.developpez.com/actu/318062/Les-investissements-dans-les-solutions-d-intelligence-artificielle-vont-s-accelerer-pour-atteindre-204-milliards-de-dollars-en-2025-le-TCAC-pour-la-periode-2021-2025-sera-de-24-5-pourcent-selon-IDC/

•••

L’intelligence artificielle ne peut déposer de brevets, selon une juge américaine

ici.radio-canda.ca - Agence France Presse

Publié le 3 septembre 2021

Une juge américaine a statué qu'un système d'intelligence artificielle (IA) ne pouvait pas déposer une demande de brevet, un sujet qui fait débat dans les milieux technologiques en raison des progrès de ses programmes informatiques capables d'apprendre et d'innover.

“Est-ce qu'une machine à base d'intelligence artificielle peut être une inventrice selon la loi sur les brevets? [...] La réponse est clairement non”, a tranché la juge Leonie Brinkema, d'un tribunal de Virginie, dans une décision rendue jeudi.

Elle fait notamment valoir que la loi américaine requiert qu'un individu prête serment quand il fait sa demande, et qu'un individu est par définition une personne humaine.

Les plaignants entendent faire appel

“Nous croyons que de déclarer une IA comme une inventrice est cohérent aussi bien avec le vocabulaire qu'avec l'intention” de la loi américaine sur les brevets, a réagi Ryan Abbott, directeur du Artificial Inventor Project et avocat de Stephen Thaler, qui a déposé la plainte contre le bureau de la propriété intellectuelle, attaché au département du Commerce.

“Cette décision risque d'empêcher de protéger des inventions générées par des IA et elle diverge de décisions récentes d'une cour fédérale en Australie”, a-t-il continué.

“Cela signifie que pour l'instant la protection des brevets pour ce genre d'inventions n'est disponible qu'en dehors des États-Unis”.

Une machine qui « invente des choses »

Lire la suite : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1821642/ia-ordinateur-intelligence-artificielle-informatique-etats-unis

 

Du côté des adhérents de l’ADCET

Première partie. La deuxième partie sera publiée la semaine prochaine

ATOS

Mobility 4.0 Challenge

La Software République invite les entrepreneurs à façonner la mobilité de demain avec le « Mobility 4.0 Challenge »

atos.net - Atos Actualités - Laura FAU

Publié le 02 septembre 2021

Atos, Dassault Systèmes, Orange, Renault Group, STMicroelectronics et Thales, membres de la Software République, lancent leur premier « challenge » d’open innovation

Le concours sera lancé le 6 septembre et sera ouvert aux start-ups, entrepreneurs, PME, instituts de recherche, universitaires et à toute personne souhaitant devenir acteur d’une nouvelle mobilité européenne

Les candidats sont appelés à soumettre leurs projets, alimentés par les données fournies par les membres de la Software République, au service d’une mobilité durable et intelligente

Une occasion unique pour les participants de voir leurs idées se concrétiser avec le soutien de six entreprises majeures et de rejoindre l’écosystème de la Software République

Paris, 02 septembre 2021 – Depuis l’annonce de la création de la Software République en avril dernier, les six membres actifs visent à développer des solutions et systèmes de mobilité de demain.

Afin de stimuler l’innovation au sein d’un écosystème ouvert, Atos, Dassault Systèmes, Orange, Renault Group, STMicroelectronics et Thales, organisent un premier concours intitulé : « Mobility 4.0 Challenge by Software République ». Pour la première fois, six entreprises européennes majeures s’unissent pour mettre à disposition des données, leurs outils techniques, des plateformes de prototypage Hardware et Software, leurs connaissances et leur expertise, donnant l'opportunité à des candidats de créer des cas d'usage disruptifs, créateurs de valeur au service de la mobilité en Europe.

Les candidats devront travailler sur l’une des cinq thématiques suivantes, en utilisant les données fournies par les membres de la Software République :

- Amélioration de l’expérience utilisateur liée au Véhicule Electrique

- Accessibilité multimodale

- Transport Intelligent

- Cybersécurité

et une Thématique libre.

Retrouvez l’ensemble des informations sur https://www.challenge-software-republique.com/

Lire la suite : https://atos.net/fr/2021/news-fr_2021_09_02/la-software-republique-invite-les-entrepreneurs-a-faconner-la-mobilite-de-demain-avec-le-mobility-4-0-challenge

•••

Conduent

Conduent Transportation Introduces Contactless Payment Across Public Transportation Network in Bergamo, Italy

news.conduent.com - Communiqué

Publié le 05 août 2021

MILAN, Italy and FLORHAM PARK, N.J., Aug. 04, 2021 -- Conduent Transportation, a global business unit of Conduent Incorporated (Nasdaq: CNDT), today announced the successful implementation and rollout of a contactless payment system that allows tickets to be purchased directly on board buses and funicular railways managed by Azienda Trasporti Bergamo (ATB) and trams managed by its associated company, Tramvie Elettriche Bergamasche (TEB). Nearly 600 contactless validators have been installed on all vehicles in the ATB and TEB network that serves a population of approximately 380,000 residents.

Conduent validators allow riders to access the services using major contactless credit and debit cards, including Visa, Mastercard, Maestro, American Express, and NFC-enabled devices. These devices include smartphones and smart watches with digital wallets, such as Google Pay, Apple Pay and Samsung Pay.

A Media Snippet accompanying this announcement is available by clicking on the image or link below:

The contactless payment system on ATB and TEB vehicles uses account-based ticketing, which means the ticket is not stored on a device or other media, such as a smartphone or smart card, but in the cloud. This enables a range of devices or media to be securely linked via the cloud to the passenger’s account in the back office, making travel easier and more connected.

“Contactless payment demonstrates the ATB Group’s continued push for innovation across our entire transportation network,” said Gianni Scarfone, General Manager of ATB and CEO of TEB. “Conduent’s user-friendly technology enables us to offer the best modern transport experience and ensure that we have a strong relationship between the company and the users of our services."

In April this year, ATB and TEB also rolled out a new system to monitor the maximum number of passengers on buses and trams. The system, implemented by Conduent , enables the two companies to comply with government regulations issued in response to the COVID-19 pandemic, which requires a passenger capacity of no more than 50 percent of the standard on these modes of transportation.

Lire la suite : https://www.news.conduent.com/news/conduent-transportation-introduces-contactless-payment-across-public-transportation-network-in-bergamo-italy

•••

Flowbird

Flowbird - New Countries – More cities – New Deals

We are delighted to welcome you on board for a quick roundup of the good news within the Business development regions over the last few months!

• Opening of a New Country!

One more on the list! The first On Street paid parking zone in Belize, in Central America, will be under the Flowbird colors. Payment with our contactless prepaid card SmartOne will be offered for more users’ convenience.

• New cities have joined the community of Flowbird’s customers!

- Romania, City of Reghin and City of Caransebes.

- Australia, City of Launceston, Tasmania.

- Bosnia, City of Teslić.

Thanks to our partners and cities for their trust.

• Cities renewed their trust in Flowbird!

 - Australia, Toowoomba city, Queensland.

 - Australia, Melbourne, Victoria.

All with coins and credit card payment for more user convenience.

• More upgrade!

> Greece is getting ready for the summer holidays! Rodos city has extended the number of Flowbird parking terminals and upgraded the existing ones with credit card payment.

> Malaysia is getting a major upgrade this year ! The CWTS3 initially installed in Kuala Lumpur are being upgraded with Touch screen for more users convenience. The parkings kiosks have been relocated in other cities across the country, starting with Tanah Merah city, located in the state of Kelantan.

> In Kuala Terengganu, the solution chosen consists of 165 StradaPal with coins and Touch and Go contactless payment, is now LIVE ! The city is also using 129 CWT terminals, which makes it very unique and shows the trust given to Flowbird in delivering a bespoke and state of the art solution.

Lire la suite : https://www.flowbird.group/new-countries-more-cities-new-deals/

•••

KEOLIS

Au Danemark, Keolis démarre l’exploitation de deux réseaux de bus, principalement à énergies alternatives, à Aalborg et dans la région du Northen Jutland 

keolis.com - Communiqué

Publié le 25 août 2021

Le 8 août 2021, Keolis Denmark, la filiale danoise de Keolis, a débuté l’exploitation et la maintenance de deux réseaux de bus à Aalborg et dans la région du Northen Jutland. Les contrats, attribués à Keolis en décembre 2020, par Nordjyllands Trafikselskab (NT), l'autorité organisatrice de mobilité, devrait générer un chiffre d’affaires total de 190 M€.

Keolis débute l’exploitation de 67 bus à énergies alternatives

Les deux réseaux de bus situés dans la région du Northen Jutland permettent de desservir la ville d’Aalborg, capitale de la région, ainsi que ses principales communes, qui comptent environ 500 000 habitants. Composés de 25 lignes, ces deux réseaux relient notamment l’université d’Aalborg, le futur hôpital de la ville, dont l’ouverture est prévue en 2022, et l’aéroport international. L'ensemble de la flotte de bus comprend 77 véhicules, dont 67 fonctionnant au biocarburant HVO (huile végétale hydrotraitée), qui permettront de parcourir près de 10 millions de km par an. Trois gabarits de véhicules, longs de 12,8 mètres, 13,2 mètres et 13,7 mètres, sont fournis par le constructeur Scania et permettent d’accueillir respectivement 88 voyageurs dont 33 assis, 58 voyageurs dont 41 assis et 111 voyageurs dont 37 assis. Parmi ces véhicules, 32 sont équipés d’une connexion wifi et de prises électriques, afin d’améliorer l’expérience voyageur des clients.

Enfin, 16 dépôts permettront d’accueillir les véhicules pour y stationner et effectuer leur recharge. Une adaptation de ces dépôts, afin de pouvoir y assurer la maintenance des véhicules circulant grâce au biocarburant HVO, est prévue à l'automne 2021.

Lire sur : https://www.keolis.com/fr/medias/newsroom/communiques-presse/au-danemark-keolis-demarre-lexploitation-deux-reseaux-bus

•••

ISRA

ISRA rejoint le consortium Arianee pour spécifier et intégrer un tag NFC cryptographique dédié blockchain qui pourra être destiné à l’univers de la mode et du luxe

• ISRA, spécialiste dans la conception et la fabrication de cartes à puce et de supports personnalisés dédiés au commerce et à l’identification des objets, rejoint le consortium Arianee et devient un partenaire technologique de sa plateforme Saas.

• La technologie Arianee transforme profondément la relation client dans les secteurs du luxe et de la mode grâce à la création de passeports numériques (NFTs).

• Ensemble, Arianee & ISRA prévoient de développer une nouvelle génération de tags NFC cryptographiques 100% infalsifiable, capable d’authentifier des transactions blockchain grâce à une clé privée intégrée : sortie prévue courant 2022.

Paris, le 28 avril 2021 - ISRA, spécialiste dans la conception et la fabrication de cartes à puce et de tags cryptographiques permettant l’authentification de produits de marques et luttant ainsi contre la contrefaçon, et Arianee, spécialiste mondial de la certification numérique des objets de valeur, annoncent leur partenariat. Ensemble, les deux acteurs technologiques proposeront aux marques de mode et de luxe des puces NFC capables de prouver l'authenticité et la propriété de leurs produits. Cette solution vient répondre aux besoins croissants du secteur de connecter les objets physiques au digital par la voie d’un passeport numérique (NFT).

Pour Jean-Pierre CHAUVIN, PDG d'ISRA : « Nous sommes ravis de rejoindre le consortium Arianee. Ce partenariat reflète notre volonté de collaborer avec des entreprises qui partagent notre vision de l'innovation. Arianee est un partenaire privilégié des marques de mode et de luxe. Nous avons hâte d'apporter plus de traçabilité à leurs marques partenaires. »

Carloman GRELU, directeur technique d'ISRA, ajoute : « Nous sommes très fiers de rejoindre Arianee pour être en mesure de fournir des tag NFC cryptographiques dédié blockchain et 100% sécurisées pour l'industrie du luxe et de la mode. Être capable de fusionner à des niveaux cryptographiques très profonds ces deux briques technologiques est une réalisation clé pour améliorer la protection des données et la traçabilité. L'étape suivante consistera à graver les capacités crypto dans le silicone de la puce NFC. »

Pour Pierre Nicolas Hurstel, cofondateur et PDG d'Arianee : « Nous sommes plus que ravis d'accueillir ISRA au sein du consortium Arianee. La spécificité de leur tag NFC cryptographique infalsifiable est une innovation très demandée dans les industries de la mode et du luxe, ce qui en fait un partenaire stratégique pour nous. »

Julien Romanetto, cofondateur et directeur de l’innovation chez Arianee affirme : « Grâce à cette nouvelle génération de tag NFC, ISRA va permettre de connecter la blockchain au monde réel, ce qui nous rend très fiers d'annoncer ce nouveau partenariat. »

Comment ça marche ?

Lire la suite : https://www.isra.fr/application/files/6616/1969/9321/CP_Arianee_x_ISRA_FR_-_28.05.2021.pdf

•••

M2M

m2m Group accompagne les universites dans la digitalisation des services aux étudiants, via sa solution de carte étudiant multi-services

Casablanca, Avril 2021.Le monde de l’enseignement supérieur est entré dans l’ère du « tout numérique ». Les établissements de l’enseignement sont aujourd’hui convaincus que la convergence de services intra-campus, accessibles avec une carte unique, apporte une valeur ajoutée au fonctionnement de l’université.

Dans une dynamique de « Smart & Cashless Campus », plus de 15 universités ont déjà opté pour la solution MX Campus™; combinant des applications digitalisation des processus, d’identification, de contrôle d’accès, d’authentification forte et ouvertes sur les applications de paiement électronique.

MX Campus™ offre en plus aux étudiants et au staff universitaire, une panoplie de services entièrement dématérialisés accessibles via une carte multi-services adossée à une application mobile, des terminaux mobiles, des bornes libre-service ainsi qu’un portail Internet: édition de documents admins, consultation d’emplois du temps, réservation au restaurant universitaire, demande de bourses et d’hébergement, etc…

Lire la suiite : https://www.m2mgroup.com/communique-digitalisation-services-universitaires/

•••

Otipass

Otipass partenaire de l'office du tourisme et des congrès de Paris pour le nouveau Passlib'

Otipass est le fournisseur depuis 2017 de l’Office de Tourisme de Paris de la plateforme de gestion du Citypass de la destination et nous sommes fiers que notre client nous ait maintenu sa confiance pour lancer une nouvelle version 100 % dématérialisée et associée à une application mobile téléchargeable sur Google et Apple.

« Ce nouveau Paris Passlib’ répond à de nombreuses attentes et la diversité des activités référencées et des acteurs impliqués en fait un véritable atout pour vivre une expérience unique, totalement personnalisée. Une vraie opportunité de découvrir Paris autrement ! ». Corinne Menegaux, Directrice Générale de l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris.

Nos efforts en recherche et développement depuis deux ans nous ont permis de proposer une solution innovante et encore plus ergonomiques  pour les utilisateurs finaux et les prestataires partenaires de ce nouveau Passlib’ : les uns peuvent  configurer leur Passlib’ pour l’adapter à leur rythme et à leurs  goûts, pendant une durée de un an à partir de la date de la première utilisation ; les autres disposent de plusieurs solutions pour contrôler et valider les Passlib’ de leurs visiteurs y compris des applications de contrôle téléchargeables pour la plupart des mobiles. Le nouveau Passlib’ est pensé à la fois pour les visiteurs et les habitants de la capitale ! découvrez-le sur  https://reservation.parisinfo.com/il4-offre_i995-paris-passlib.aspx.

Lire sur : https://www.otipass.com/fr/actualites/81-otipass-partenaire-de-l-office-du-tourisme-et-des-congres-de-paris-pour-le-nouveau-passlib

•••

Paragon ID

La plateforme de ticketing airweb retenue par le SMMAG

l’autorité organisatrice des mobilités de l’aire urbaine grenobloise

airweb fournira l'une des briques technologiques pour le PASS'Mobilités de la SMMAG

Paragon ID a le plaisir d'annoncer le gain d'un contrat important pour sa filiale airweb

Le SMMAG (Syndicat Mixte des Mobilités de l’Aire Grenobloise), autorité organisatrice des mobilités de l’aire grenobloise (Grenoble métropole, département de l’Isère, communauté d’agglomération du pays voironnais et communauté de communes Le Grésivaudan) a mis en place une plateforme MaaS (Mobility as a Service), baptisée le « PASS’Mobilités », dont le lancement de la nouvelle version est prévue au 2nd semestre 2021.

Ce PASS’Mobilités est une application web qui a pour but d’accompagner les habitants du territoire dans leur utilisation des modes de transports alternatifs aux véhicules particuliers (covoiturage, transport en commun, vélo/trottinette, etc..) sur un seul et même support, et permet la recherche d’itinéraires, la souscription aux différentes offres de mobilité, de l’information trafic, etc.

Airweb a remporté l’appel d’offres pour la réalisation de l’une des principales briques technologiques du PASS’Mobilités. Celle-ci doit s’intégrer à l’écosystème existant, afin de permettre aux usagers une utilisation facile et rapide des transports en commun à l’échelle du territoire.

La mise à disposition de la plateforme airweb offrira notamment les fonctionnalités suivantes :

  • la création d’un compte au sein de la brique TC du PASS’Mobilités
  • l’achat de cartes Oùra (carte à puce RFID), support des déplacements en région Auvergne-Rhône-Alpes
  • l’achat de titres, portés par le smartphone (m-Ticket) ou par la carte Oùra (télédistribution) : tarification plate et zonale, titres P+R avec ouverture des barrières des parkings relais
  • Lire sur : https://www.paragon-id.com/fr/inspiration/la-plateforme-de-ticketing-airweb-retenue-par-le-smmag

 


© 2024 ADCET
Image