Revue de presse ADCET n° 57 du 13 janvier 2020

Revue de presse ADCET n° 57 du 13 janvier 2020

 

• Transports

Municipales à Paris : Hidalgo propose la gratuité des transports pour les moins de 18 ans

nouvelobs.com - L’Obs avec l’AFP

Publié le 5 janvier 2020

Cette proposition consisterait en une « une carte Navigo gratuite, sans avance à débourser », annonce son adjoint Emmanuel Grégoire, dans le « Journal du Dimanche ».

La maire de Paris Anne Hidalgo fourbit ses armes en vue des municipales. Son premier adjoint Emmanuel Grégoire annonce dans le « Journal du Dimanche » qu’elle proposera la gratuité des transports en commun pour les moins de 18 ans à Paris si elle est réélue en mars.

“« L’un des grands marqueurs du mandat, c’est le changement de paradigme sur les mobilités. C’est pourquoi Anne Hidalgo annoncera l’extension de la gratuité des transports en commun pour tous les Parisiens de moins de 18 ans. »

« Cette mesure, que nous avons travaillée avec les communistes parisiens, sera mise en oeuvre dans les mois qui viennent si les Parisiens décident de poursuivre avec nous », explique-t-il, précisant que cette proposition consisterait en une « une carte Navigo gratuite, sans avance à débourser ».

Lire la suite : https://www.nouvelobs.com/politique/20200105.OBS23063/municipales-a-paris-hidalgo-propose-la-gratuite-des-transports-pour-les-moins-de-18-ans.html

•••

Île-de-France : 650 kilomètres de pistes cyclables avec le « RER vélo » ?

lepoint.fr -

Publié le 11 janvier 2020

Trente-trois associations réunies dans un collectif régional ont imaginé neuf itinéraires cyclables. Valérie Pécresse est intéressée, pointe « Le Parisien ».

La grève contre la réforme des retraites qui a débuté le 5 décembre dernier a mis en lumière l'appétence des Parisiens pour le vélo. La petite reine compte un nombre croissant d'adeptes dans la capitale, mais aussi dans le reste de l'Île-de-France. Problème, hors des limites de Paris, les infrastructures se font plus rares. Un collectif de 33 associations a bâti une carte du « RER vélo », 9 lignes et 650 kilomètres de pistes cyclables, révèle Le Parisien.

C'est une carte que l'on pourrait presque confondre visuellement avec celle des infrastructures existantes. Une ligne circulaire qui semble être calquée sur celle de la petite ceinture, une autre sur l'A86. Surtout, sept itinéraires qui traversent Paris d'est en ouest et du nord au sud. Ainsi, la ligne B, imaginée par le Collectif vélo Île-de-France, va de Roissy au nord à Arpajon, Vélizy ou Saclay au sud. Une ligne S suit la Seine quand la M, elle, serpente avec la Marne.

Lire la suite : https://www.lepoint.fr/societe/ile-de-france-650-kilometres-de-pistes-cyclables-avec-le-rer-velo-11-01-2020-2357261_23.php

•••

BELGIQUE

Bruxelles Mobilité

La Stib va distribuer gratuitement des cartes Mobib à ses voyageurs

dhnet.be - Arnaud Farr

Publié le 7 janvier 2020

L’objectif : inciter les voyageurs à utiliser la carte Mobib Basic pour voyager sur le réseau et abandonner ainsi les tickets papiers.

Dans le courant du mois d’avril, la Stib va distribuer gratuitement des cartes Mobib Basic à ses usagers. Cette action cadre avec l’introduction en avril du paiement par carte de banque (crédit ou bancontact) qui va faciliter l’accès au transport public pour les clients occasionnels, qui sont les utilisateurs principaux des tickets papier à usage unique. Le tarif d’utilisation de ce nouveau mode de paiement sera le même que le tarif actuel, à savoir 2,10 euros pour un voyage.

Pour rappel, la carte Mobib n’est pas un titre de transport mais bien un support pour titre de transport, à l’instar d’une carte bancaire sur laquelle vous pouvez charger votre ticket. Cette carte coûte en temps normal 5 € mais la Stib a décidé d’en offrir gratuitement à ses voyageurs. Le nombre de cartes qui seront distribuées n’est toutefois pas encore déterminé.

Lire la suite : https://www.dhnet.be/regions/bruxelles/bruxelles-mobilite/la-stib-va-distribuer-gratuitement-des-cartes-mobib-5e148ab49978e272f9abe02d

•••

SUISSE

Alliance SwissPass simplifie les transports publics

lematin.ch -

Publié le 7 janvier 2020

La nouvelle organisation de la branche des transports publics vise à harmoniser les dispositions tarifaires dans le secteur.

«Un trajet, un ticket»: telle est la devise d'Alliance SwissPass. La nouvelle organisation de la branche des transports publics, active depuis le 1er janvier, compte environ 250 entreprises de transport et l'ensemble des 17 communautés tarifaires régionales de Suisse.

La nouvelle organisation propose à ses clients, via l'application Nova, de se munir d'un seul et même titre de transport qui s'applique à tout le pays. Jusqu'ici, les voyageurs devaient acheter plusieurs tickets selon la zone tarifaire dans laquelle ils se trouvaient.

Alliance SwissPass vise avant tout à harmoniser les dispositions tarifaires et à simplifier l'accès aux transports publics. «Le but est d'avoir une logique tarifaire cohérente, a dit sur les ondes de la RTS Bernard Guillelmon, vice-président du Conseil stratégique de l'Alliance SwissPass et directeur général de la compagnie BLS.

Lire la suite : https://www.lematin.ch/suisse/alliance-swisspass-simplifie-transports-publics/story/10057441

•••

New York

À New York, la carte de Transport Express d'Apple Pay fait payer des tickets en trop

igen.fr - Mickaël Bazoge

Publié le 9 janvier 2020

Des usagers du métro new-yorkais ont eu la mauvaise surprise de se faire débiter plusieurs fois le prix du passage (2,75 $) sans qu'ils aient autorisé cet achat. En cause : le système Transport Express d'Apple Pay, disponible depuis mai dernier pour les usagers d'OMNY, le système de paiement sans contact des transports en commun de la grosse Pomme (lire : Les métros de Londres et New York s’ouvrent au mode Transport express d’Apple Pay).

Lire la suite : https://www.igen.fr/services/2020/01/new-york-la-carte-de-transport-express-dapple-pay-fait-payer-des-tickets-en-trop

• RGPD

La CNIL rappelle : pas d’excès de vidéosurveillance dans les établissements scolaires

rudebaguette.com - la rédaction

Publié le 6 janvier 2020

La vidéosurveillance en milieu scolaire ne doit pas se transformer en un flicage continu : tel est le message de la CNIL à plusieurs établissements scolaires (notamment des lycées), dont l’usage de la vidéosurveillance est contraire au RGPD. Une mise en demeure a été envoyée à plusieurs d’entre eux.

La CNIL a annoncé récemment avoir envoyé une mise en demeure à plusieurs établissements scolaires, en France, dont l’usage de la vidéosurveillance est jugée excessif. La commission annonce avoir reçu « 25 plaintes en matière de vidéosurveillance dans des écoles, collèges ou lycées » en 2018. En tout, un peu plus de mille plaintes ont été déposées cette année-là contre des dispositifs de vidéosurveillance.

Des élèves « placés sous une surveillance systématique tout au long de leur journée » : contraire au RGPD

Dans le détail, les dispositifs les plus critiqués dans les établissements scolaires sont ceux ne laissant pas de répit aux élèves et aux enseignants, notamment ceux qui « filment en continu des lieux de vie (cour de récréation, cantine, salle informatique, terrain de sport, centre de documentation et d’information) dans des établissements ».

Lire la suite : https://www.rudebaguette.com/2020/01/cnil-videosurveillance-etablissements-scolaires/


• Services publics

Alpes-Maritimes : dix maisons “France Services” labellisées

france3-regions.franceinfotv.fr - Catherine Lioult

Publié le 7 janvier 2020

Comment améliorer l’accessibilité et la qualité des services en milieu rural ? C'est tout l'enjeu des maisons France Services qui réunissent en un même lieu différents services publics. Dans les Alpes-Maritimes, 10 sont labellisées dans le moyen et haut-pays.

Lire la suite : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/alpes-maritimes-dix-maisons-france-services-labellisees-1770897.html#

•••

Le Vaucluse, un des six départements pilotes pour l'ouverture des nouvelles maisons France Services

francebleu.fr - Jean-Michel Le Ray

Publié le 7 janvier 2020

Ces maisons proposent de regrouper des permanences administratives de la quasi majorité des services publics liées à la santé, la famille, la retraite, l’emploi, les finances ou encore le droit et la justice. Les maisons France Services sont présentées comme des guichets uniques publics.

L'État prévoit d'ouvrir une maison France Services dans chaque canton d’ici la fin 2022, une volonté vue comme une des réponses à la crise des gilets jaunes. Quelque 460 maisons France Services ont été labellisées dans le pays au 1er janvier, au terme d’un audit assez strict sur leur cahier des charges. Justement, la plupart de ces maisons étaient déjà des Maisons de Service Au Public, des structures en guichet unique avec des permanences hebdomadaires de services institutionnels. Généralement, la CAF, l’assurance maladie, l’assurance retraite, Pôle emploi, GRDF ou même La Poste sont associés à ces maisons.

Lire la suite : https://www.francebleu.fr/infos/societe/le-vaucluse-est-un-des-six-departements-pilote-pour-l-ouverture-des-nouvelles-maisons-france-1578418178

• 5G

Pourquoi la pluie pourrait faire chuter les débits de la 5G ?

dailygeekshow.com - Cécile Breton

Publié le 5 janvier 2020

Les jours de fortes averses, les débits seraient divisés par 2

La 5G est pleine de promesses et les utilisateurs se voient déjà avoir accès à de très hauts et puissants débits où qu’ils soient et à n’importe quel moment. A cela s’ajoutent également des temps de téléchargement quasi inexistants et une connexion fortement renforcée. Néanmoins, des premiers tests ont montré que cela risque de n’être vrai que par jour de beau temps. En effet, la 5G devra sûrement s’adapter aux conditions météorologiques, ses débits pouvant être divisés de moitié en cas de forte pluie.

La 5G affaiblie à cause des conditions météorologiques

Les débits de 5G commencent tout juste à se développer à travers le globe. Néanmoins, ce nouveau réseau semble déjà poser des problèmes. En effet, la 5G devrait être très perturbatrice pour les prévisions météorologiques, mais elle pourrait également être fortement perturbée par les conditions météorologiques elles-mêmes.

Lire la suite : https://dailygeekshow.com/pluie-chuter-debits-5g/

• Internet des Objets

CES 2020 : L'Open Connectivity Foundation montre ses premiers dispositifs IoT à norme ouverte

zdnet.fr - Steven J. Vaughan-Nichols

Publié le vendredi 10 janvier 2020 

Technologie : Les fournisseurs présentent la première génération d'appareils connectés avec l'Open Connectivity Foundation.

Il y a environ 26 milliards d'appareils connectés à l'Internet des objets (IoT) aujourd'hui. Mais beaucoup trop n'ont aucune compatibilité entre eux. L'Open Connectivity Foundation (OCF) veut corriger cela avec sa spécification OCF 2.1. Et c'est plus qu'un simple standard de plus. Au CES 2020, de nombreuses entreprises ont présenté leurs appareils compatibles avec la version bêta de l'OCF.

La spécification OCF 2.1 est destinée à permettre le développement de dispositifs IoT tout en maintenant une interopérabilité entre les architectures de ces dispositifs. Elle est censée être évolutive et permettre de passer de dispositifs à ressources limitées à des dispositifs à ressources abondantes.

L'architecture OCF est basée sur l'architecture REST. Elle est également conçue pour combler le fossé entre les écosystèmes IoT existants. Elle fournit des implémentations détaillées pour les protocoles de réseau Bluetooth, EnOcean, Zigbee et Z-wave.

Lire la suite : https://www.zdnet.fr/actualites/ces-2020-l-open-connectivity-foundation-montre-ses-premiers-dispositifs-iot-a-norme-ouverte-39897113.htm

• Cloud

Comment éviter les fuites de données sur le Cloud ?

Lebigdata.fr - Bastien L.

Publié le 7 janvier 2020

Bien que les entreprises soient conscientes des risques liés à l’usage du Cloud, les fuites de données stockées sur le nuage continuent à se multiplier au fil des mois. Découvrez comment faire face à ce fléau des temps modernes…

Les fuites de données en provenance du Cloud se succèdent et se multiplient, avec un impact toujours plus important. En observant le top des pires Data Leaks de 2019, on constate que la tendance est loin de s’inverser.

En guise d’exemple, on peut citer l’entreprise d’analyse de données équatorienne Novaestrat. En septembre 2019, cette entreprise a laissé un serveur Elasticsearch non sécurisé exposé sur le web. À cause de cette bévue, les données de près de 21 millions d’individus ont été compromises. Ce nombre surpasse même la population de l’Equateur, qui n’est que de 16,6 millions d’habitants.

Les buckets AWS S3 mal sécurisés sont d’ailleurs l’une des causes les plus fréquentes de fuite de données en provenance du Cloud. En 2017, la moitié des entreprises utilisant ce service Cloud auraient été victimes d’un Data Leak. En 2019, même des géants tels que Ford et Netflix ont subi le même sort à cause de la négligence du sous-traitant Attunity.

Lire la suite : https://www.lebigdata.fr/comment-eviter-fuites-donnees-cloud


• Cybercriminalité

Cybercriminalité : "26 millions de personnes touchées en France en 2019", alerte un policier

rtl.fr - Yves Calvi et Sarah Ugolini

Publié le 9 janvier 2020

INVITÉ RTL - Pierre Penalba, commandant de la police nationale à la tête du premier groupe de lutte contre la cybercriminalité, alerte sur les escroqueries du net. Le spécialiste d'internet publie ce jeudi 9 janvier un livre baptisé "Cyber crimes" dans lequel il raconte son quotidien de "flic numérique".

Des anecdotes pour illustrer les dangers, mais aussi la créativité et la détermination des délinquants du web, c'est le but de l'ouvrage de Pierre Penalba, commandant de la police nationale à la tête du premier groupe de lutte contre la cybercriminalité. Le spécialiste d'internet publie un livre baptisé Cyber crimes dans lequel il raconte son quotidien de "flic numérique". 

Lire la suite : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/cybercriminalite-26-millions-de-personnes-touchees-en-france-en-2019-alerte-un-policier-7799859928


• Blockchain

Telefonica déploie une blockchain Hyperledger pour 8000 entreprises espagnoles

cryptonaute.fr - Christophe Auffray

En Espagne, l’opérateur Telefonica a conclu un accord avec des centres de recherche scientifique et technologique. Des nœuds Hyperledger seront déployés et un réseau blockchain privé créé permettant aux entreprises de concevoir des applications décentralisées.

L’univers de la blockchain intéresse également les opérateurs télécoms. C’est par exemple le cas du premier opérateur espagnol, Telefonica. Ce dernier vient ainsi de conclure dans le pays un accord avec l’APTE.

L’association fédère 64 centres de recherche et accueille un peu plus de 8000 organisations liées à l’univers scientifique et technologique. Ces dernières auront d’ailleurs prochainement la possibilité d’explorer les usages de la blockchain.

Expérimentations autour des tokens numériques

Lire la suite : https://cryptonaute.fr/telefonica-blockchain-hyperledger-8000-entreprises-espagnoles/


© 2024 ADCET
Image