Revue de presse ADCET N° 55 du 30 décembre 2019

Revue de presse ADCET N° 55 du 30 décembre 2019

• Mobilités

Ce que contient la Loi mobilités promulguée le 24 décembre

usinenouvelle.com - O. C. L’Usine Auto, Ferroviaire
Publié le 26 décembre 2019

Après le vote définitif de l’Assemblée nationale le 19 novembre, la loi d’orientation des mobilités (LOM) arrive en gare. Elle a été promulguée ce 24 décembre et publiée ce 26 décembre au Journal officiel. Mais sa mise en application nécessitera la publication de 98 décrets et 28 ordonnances.

Cette "boîte à outils" donnera plus de pouvoir aux autorités organisatrices de la mobilité (Régions, métropoles ou communautés de commune). Celles-ci disposeront d’un nouveau cadre de régulation pour mettre fin à la jungle du free floating (engins de mobilité proposés en libre-service sans bornes ni stations). Les mobilités propres seront encouragées. Le plan vélo doit tripler la part modale de la petite reine d’ici à 2024. Et la fin de la voiture thermique est programmée pour 2040, héritage du passage de Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire.

Fin possible du 80km/h

Le gouvernement a également prévu la possibilité d’aménagements de la limitation de vitesse à 80 km/h. Le ferroviaire reste toutefois le mieux loti, avec les trois quarts des 27,6 milliards d’euros qui seront investis au cours des dix prochaines années.

La loi prévoit la mise en place d'un "forfait mobilités", qui permettra aux employeurs de verser jusqu'à 400 euros par an à leurs salariés se rendant au bureau en vélo ou en covoiturage. 

L'une des dispositions prévues dans la loi a été retoquée par le Conseil constitutionnel : un article qui empêchait de requalifier en contrat de travail la relation entre les travailleurs indépendants et les opérateurs de plates-formes comme Uber, Deliveroo… Les Sages ont rappelé qu'il n'appartient pas aux personnes privées de fixer des règles du droit du travail. 

Source : https://www.usinenouvelle.com/article/ce-que-contient-la-loi-mobilites-promulguee-le-24-decembre.N907279

•••

Elon Musk espère voir le bout de son tunnel de Las Vegas en 2020

latribune.fr - AFP
Publié le 28 décembre 2019

La patron de Tesla a tweeté l'information sur le projet de transport de passagers par des véhicules électriques autonomes via un tunnel pour désengorger la ville de Las Vegas où est prévue une expansion du centre des expositions.

Le tunnel de las Vegas construit par The Boring Company, l'une des entreprises d'Elon Musk, devrait être achevé et prêt à l'emploi l'année prochaine, selon un tweet du milliardaire posté samedi en réponse à un utilisateur du réseau social.

"Boring Co termine son premier tunnel commercial à Vegas, du Centre des conventions au Strip (boulevard principal bordé d'hôtels et de casinos, ndlr), puis elle s'attellera à d'autres projets", a déclaré l'entrepreneur, également patron de Tesla (voitures électriques) et SpaceX (fusées spatiales). "Espérons (qu'il sera) complètement opérationnel en 2020", a-t-il ajouté.

Expansion du grand centre d'expositions

Lire la suite : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/elon-musk-espere-voir-le-bout-de-son-tunnel-de-las-vegas-en-2020-836166.html

• Transports

Marché mondial des cartes de transport en commun 2019 : en pleine croissance grâce au développement technologique, à l’aperçu et à l’analyse détaillée d’ici 2025

Journallactionregionale.com - orbis
Publié le 27 décembre 2019

Le marché mondial des cartes de transport en commun a été soigneusement analysé dans le rapport pour une compréhension inclusive. Le rapport comprend plusieurs sections qui offrent des informations indicatives sur le marché. Dans le rapport, les lecteurs trouveront une analyse de la dynamique du marché.

La carte de transport en commun ou la carte de voyage fait référence au ticket de bus, de train ou de métro qui permet au passager d’effectuer des trajets illimités dans une période de temps fixe ou d’effectuer un certain nombre de trajets préachetés. Le marché mondial des cartes de transport en commun devrait connaître une forte croissance au cours de la période de prévision en raison de la nouvelle tendance à l’utilisation des cartes de transport sans contact dans les transports. Comparées aux cartes à contact, ces cartes à puce sans contact sont faciles et pratiques à utiliser. Ces cartes de transport sans contact sont devenues le choix privilégié pour le transport du fait qu’elles permettent une identification rapide de l’individu. Il permet également un paiement rapide du tarif permettant un débit élevé des passagers en moins de temps, car ces cartes de transport en commun n’ont pas besoin d’être glissées, insérées ou numérisées par le lecteur.

L’augmentation de la population et de l’urbanisation a entraîné un besoin croissant de mobilité. Les transports publics sont devenus le mode de transport préféré des gens pour éviter des problèmes tels que la pollution de l’air et la congestion du trafic. Voyager en bus, en train et en métro est souvent plus confortable, pratique et rentable. Pour rendre les déplacements des personnes plus pratiques et confortables, les systèmes de transports publics utilisent des systèmes de billetterie modernes tels que la billetterie sans contact, qui permet un débit élevé des passagers.

Accéder à l’exemple PDF du rapport @  https://www.orbisresearch.com/contacts/request-sample/3756151

Lire la suite : https://journallactionregionale.com/2019/12/27/marche-mondial-des-cartes-de-transport-en-commun-2019-en-pleine-croissance-grace-au-developpement-technologique-a-lapercu-et-a-lanalyse-detaillee-dici-2025/

• Blockchain

Facebook et Twitter se mettent à la blockchain pour plus de sécurité

tomsguide.fr - La rédaction
Publié le 22 décembre 2019

La blockchain est un registre partagé, accessible à tous et immuable au sein d’un réseau distribué. Protégé par des techniques cryptographiques, il assure transparence et inviolabilité. C’est pourquoi les entreprises s’y intéressent de plus en plus.

À la fin des années 2000, la blockchain et le bitcoin ont été conçus pour se débarrasser des grandes institutions, et de leur fonctionnement centralisé. Aujourd’hui, paradoxalement, c’est l’ensemble du monde de la tech qui pourrait se convertir à cette technologie. A titre d’exemple, Twitter a annoncé qu’il allait peut-être décentraliser le réseau social grâce à la blockchain.

Jack Dorsey, le patron de Twitter, a expliqué dans un communiqué : « Nous sommes confrontés à de nouveaux défis que les solutions centralisées ont à relever. Par exemple, l’application de la politique mondiale de lutte contre les fake news. La blockchain propose une série de solutions décentralisées pour un hébergement ouvert et durable ».Ce chantier devra probablement durer plusieurs années, mais il pourra à terme devenir la norme pour les réseaux sociaux.

Facebook veut avoir son propre bitcoin

Lire la suite : https://www.tomsguide.fr/facebook-et-twitter-se-mettent-a-la-blockchain/

•••

La Gendarmerie nationale a adopté la blockchain Tezos

cryptos.net - Carole
Publié le 24 décembre 2019

Elle est l’une des plus anciennes institutions françaises et elle utilise la blockchain Tezos. La Gendarmerie nationale a fait le choix de recourir à un smart contract, une première au monde pour une autorité gouvernementale. 

La blockchain Tezos est officiellement utilisée par la Gendarmerie nationale

Le Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) de la Gendarmerie nationale fait figure de pionnier en utilisant la blockchain Tezos. Nomadic Labs, un centre de recherche et de développement de Tezos basé à Paris, a annoncé le 20 novembre dernier la nouvelle en grande pompe sur LinkedIn, affirmant qu’il s’agit d’une « première mondiale sur un protocole de blockchain. »

En l’occurrence, le C3N a déployé un smart contract sur la blockchain Tezos afin de garantir la traçabilité des paiements effectués à partir de fonds attribués par Europol. Ces paiements, effectués en cryptomonnaie, sont restreints à des personnes dotées d’habilitation spécifiques et permettent de conserver le caractère confidentiel des enquêtes sur lesquelles ils interviennent. Le fait de passer par un smart contract assure la rapidité et la simplification du processus, le tout de façon économique et transparente.

Tezos, la meilleure blockchain pour les smart contracts ?

Lire la suite : https://www.cryptos.net/article/index/la-gendarmerie-nationale-a-adopte-la-blockchain-tezos/1043

•••

Thaïlande : 5 millions de VISA seront traités grâce à la blockchain

thecointribune.com - Zoe de la Roche
Publié le 25 décembre 2019

La Thaïlande mettra prochainement en place un nouveau système de Visa Électronique à l’Arrivée – Electronic Visa On Arrival (eVOA) – basé sur la blockchain.

Cet eVoA devrait permettre d’éliminer les frictions existantes dans la procédure actuelle d’octroi de visa, tout en sécurisant et en fiabilisant le système de demande de visa électronique. 

5 millions de visiteurs provenant de 20 pays différents devraient bénéficier à terme de ce nouveau système. Toutefois, la Thaïlande commencera par tester son service d’eVOA pour les visiteurs venant de Chine ou d’Inde.

Un visa pour la Thaïlande s’il vous plaît !

1 heure en moyenne pour obtenir un visa à l’arrivée, sans compter la quantité de documents papiers qu’il faut trimballer avec soi (copies de billets d’avion, scans de pièces d’identité, confirmation d’hébergement et photos) : On ne peut pas dire que l’expérience soit agréable pour les touristes qui viennent visiter la Terre de l’Éléphant Blanc.

La Thaïlande a décidé de tester un eVOA utilisant la blockchain pour alléger et accélérer la procédure de demande de visa électronique, tout en sécurisant et en fiabilisant la procédure.

Lire la suite : https://www.thecointribune.com/actualites/thailande-5-millions-de-visa-seront-traites-grace-a-la-blockchain/

• 5G

La 5G devrait sauver le marché du smartphone en 2020

lesechos.fr - Leïla Marchand
Publié le 10 septembre 2019

Après une année noire, le marché mondial du smartphone semble reprendre des couleurs cette année, d'après les prévisions du cabinet IDC. La croissance des ventes pourrait même atteindre 1,6 % en 2020 grâce à la 5G.

Une lueur d'espoir pour le marché mondial du smartphone ? Les analystes de la société d'études de marché IDC y croient. D'après leurs dernières prévisions,  publiées lundi , les ventes de téléphones devraient repartir à la hausse en 2020, après trois années consécutives de baisse .

Les signes de la reprise sont déjà décelables cette année. Les ventes devraient quasiment se stabiliser au deuxième semestre 2019, autour de -0,4 %. Certes, le marché s'affichera de nouveau en recul par rapport à l'année dernière (-2,2 %). Mais il devrait revenir dans le vert dès l'année prochaine : IDC s'attend ainsi à ce que la croissance des ventes atteigne 1,6 % en 2020.

Lire la suite : https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/la-5g-devrait-sauver-le-marche-du-smartphone-en-2020-1130431

•••

Pour Qualcom, l’iPhone arriverait bien en 2020

mac4ever.com - Laurence
Publié le 7 novembre 2019

Lors de la présentation de ses résultats financiers, Qualcomm a fourni quelques prévisions pour le premier trimestre de 2020. Suite à sa transaction avec Apple, le groupe continue d’afficher des chiffres forts et reste optimiste quant à la prochaine expansion de la 5G.

Pendant les Q&A qui ont suivi la présentation, le CFO Akash Palkhiwala a ainsi déclaré que 2020 serait -pour eux- une année charnière pour les puces modem 5G (ce qu'on savait déjà). Mais il s'est montré plus explicite en prévoyant officiellement quelques 200 millions de smartphones compatibles dès l’année prochaine, et en sous-entendant que l'iPhone en ferait partie.

Le CEO, Steve Mollenkopf, a même déclaré que la division Licences de la société continuait de croître, en partie grâce au règlement intervenu plus tôt cette année avec Apple. Pour ce segment, la société prévoit des revenus compris entre 1,3 et 1,5 milliard de dollars au premier trimestre de 2020, ce qui dépasse les attentes des analystes, qui étaient de 1,23 milliard de dollars.

Lire : https://www.mac4ever.com/actu/148215_pour-qualcomm-l-iphone-5g-arriverait-bien-en-2020

•••

La 5G lancée dans 31 pays chez 56 opérateurs dans le monde

Kulturegeek.fr - Jean-Baptiste A.
Publié le 24 décembre 2019

La Global mobile Suppliers Association (GSA) communique les données pour la 5G concernant cette fin d’année 2019. On peut voir que le nouveau réseau est déjà disponible dans de nombreuses régions.

Le nombre de réseaux 5G disponibles est passé à 56 dans le monde à la mi-décembre, selon le dernier rapport de la GSA. Les services sont disponibles dans 31 pays et comprennent 46 réseaux offrant des services mobiles 5G et 29 fournissant des services fixes à domicile (Fixed Wireless Access).

Il est bon de noter que les 31 pays évoqués n’ont pas forcément une 5G disponible à l’échelle nationale. Aux États-Unis par exemple, quelques dizaines de villes ont la 5G. En revanche, la Corée du Sud propose une couverture nationale. Pour la France, il faudra attendre juin 2020 au minimum pour avoir la 5G dans quelques villes.

Par ailleurs, 342 autres opérateurs dans le monde investissent dans les réseaux 5G sous forme de tests, d’essais, de déploiements planifiés ou déjà en cours. 75 opérateurs ont annoncé qu’ils avaient déployé la technologie 5G conforme au 3GPP dans leurs réseaux. C’est encore peu par rapport aux 791 réseaux 4G en actifs dans le monde.

Enfin, la GSA rapporte que 199 appareils compatibles 5G ont été annoncés de la part de 76 constructeurs différents. 47 sont déjà disponibles, dont 29 smartphones.

Source : https://kulturegeek.fr/news-185400/5g-lancee-31-pays-chez-56-operateurs-monde

• Cybersécurité

Ces 6 Attaques Qui Menacent Vos Emails Professionnels

Forbes.fr - Adrien Gendre, Sébastien Gest et Sébastien Goutal, experts chez Vade Secure
Publié le 23 décembre 2019

Dans plus de 90% des attaques informatiques, les emails malveillants sont utilisés pour tromper la vigilance d’ un employé et/ou dirigeant et créer une faille dans le réseau de l’entreprise en vue de la rançonner, de l’espionner ou de lui voler des informations précieuses. Malgré une sensibilisation accrue et des technologies de plus en plus pointues pour détecter les mails malveillants, l’email demeure l’outil fétiche des pirates.

A l’aube d’une nouvelle année où le sujet de la cybersécurité sera toujours une préoccupation majeure pour les entreprises, les experts Vade Secure analysent les 6 principales menaces dans nos emails en 2020 :

1. Les attaques BEC (Business email compromise) vont fortement toucher les entreprises

Lire la suite : https://www.forbes.fr/business/ces-6-attaques-qui-menacent-vos-emails-professionnels/?cn-reloaded=1

•••

Cyberattaque : comment les PME doivent-elles réagir ?

business.lesechos.fr - Thibault Marotte
Publié Le 03 décembre 2019

Les PME sont souvent mal préparées à une attaque informatique. Communication interne et externe, plan de reprise d'activité et de continuité, investigations, les dirigeants doivent bâtir un plan de riposte pour affronter la crise.

La cybersécurité est encore trop peu perçue comme un enjeu prioritaire par les entreprises. Elles sont moins de trois entreprises françaises sur dix à vraiment s'en soucier, selon une étude PwC. Les dirigeants de PME se trouvent évidemment de bonnes raisons pour éviter le sujet : les coûts financiers, le manque de temps, et parfois de compétences… Et de fait, ils occultent les risques que peut représenter une attaque informatique : perte de données, arrêt de l'activité, interventions en urgence de spécialistes, etc. Pourtant, anticiper et se protéger permet de parer nombreuses situations délicates.

Lire la suite : https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/aides-reseaux/0602317267009-cyberattaque-comment-les-pme-doivent-elles-reagir-333493.php


• Biométrie

Le gouvernement veut tester la reconnaissance faciale sur la vidéosurveillance

lemondeinformatique.fr - Jacques Cheminat
Publié le 26 Décembre 2019

Alors que le Parlement réfléchit sur le sujet et que la société civile se mobilise contre sa généralisation, la reconnaissance faciale pourrait être testée sur les images de vidéosurveillance pendant une période de 6 mois.

La reconnaissance faciale va certainement alimenter les débats en 2020. Et l’initiative dévoilée par Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique, dans les colonnes du Parisien, mardi 24 décembre 2019 n’est pas de nature à pacifier les discussions. En effet, le ministre annonce que le Gouvernement est prêt à tester la reconnaissance faciale pour les images de vidéosurveillance. Cette initiative serait menée sur une durée comprise entre 6 mois et 1 an, sans préciser la date de début. Le projet serait supervisé par « la société civile et des chercheurs » avec pour ambition de mesurer « les performances réelles » de la technologie et « avoir des retours sur les différents cas d’usage ».

Lire la suite : https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-le-gouvernement-veut-tester-la-reconnaissance-faciale-sur-la-videosurveillance-77527.html

• RGPD

La loi sur la protection des renseignements personnels de style GDPR en Californie, un «plan directeur» pour les autres États

breakingnews.fr
Publié le 27 décembre 2019

Une loi californienne sur le respect de la vie privée conforme au RGPD sert de modèle à d'autres États, suggère un rapport aujourd'hui.

À l'instar de la California Consumer Privacy Act (CCPA), qui entre en vigueur le 2 janvier, deux autres États ont adopté des lois sur la confidentialité et près de 20 autres envisagent de le faire…

À partir du 1er janvier 2020, la Californie offre aux résidents des droits à la confidentialité qui sont les premiers du genre dans le pays. Mais avec près de 20 États envisageant une législation sur la confidentialité, il ne faudra pas longtemps avant que les réglementations ne se propagent à travers le pays.

Le Nevada et le Maine ont déjà adopté des lois sur la confidentialité, et au moins 11 autres États ont examiné des projets de loi sur la confidentialité. Bien qu'ils n'aient pas été adoptés en 2019, les défenseurs ont l'intention de soumettre davantage de lois au cours de l'année à venir. En outre, cinq autres États ont déposé de nouvelles règles de confidentialité et ont plutôt créé des groupes de travail qui étudieront comment réglementer la confidentialité des données.

Lire la suite : https://www.breakingnews.fr/technologie/la-loi-sur-la-protection-des-renseignements-personnels-de-style-gdpr-en-californie-un-plan-directeur-pour-les-autres-etats-87950.html

 


© 2024 ADCET
Image