Revue de Presse ADCET n° 39 - Lundi 2 septembre 2019

Revue de Presse ADCET n° 39 - Lundi 2 septembre 2019

• Transports

Carte Zou : plus chère, elle permet de voyager en illimité

ledauphine.com
Publié le 25 août 2019

La FCPE s’alarme de la hausse du tarif pour les jeunes...

Les lycéens de la Région Sud vont-ils payer plus cher leur abonnement à la carte Zou ? Celle-ci, mise en place par le conseil régional, leur permet en effet de bénéficier de remises importantes sur les transports : TER (Trains express régionaux), LER (Lignes express régionales) et lignes de transports interurbains, chemins de fer de Provence (ligne Nice/Digne-les-Bains) et transports scolaires.

Mais voilà, la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) de Vaucluse, par la voix de son président Samir Allel, vient de s’insurger contre l’augmentation des tarifs de cette carte de réduction. « La FCPE de Vaucluse tient à faire part de son indignation, suite à l’augmentation scandaleuse de "la carte Zou" au cœur de l’été, dit-il. Cette carte de transport SNCF en direction des jeunes à 15 euros, leur permettait de voyager afin de se rendre dans leur lycée ou leur université à moindre coût. Le terme "solidarité" ne doit pas être dans la philosophie du président du conseil régional Paca, puisque la carte passe à 70 € pour un renouvellement et 110 € pour une première carte, soit une augmentation de 400 % et 600 %. »

Une carte valable 7 jours sur 7, toute l'année

Lire la suite : https://www.ledauphine.com/vaucluse/2019/08/25/carte-zou-plus-chere-elle-permet-de-voyager-en-illimite

•••

Forfait antipollution : transports illimités pour 3,80€ les 26 et 27 août 2019

sortiraparis.com - Julie M.
Publié le 26 août 2019

Ile-de-France Mobilités propose un forfait antipollution aux usagers occasionnels, un ticket journée à 3,80€ pour profiter des transports en illimité ! Mis en place les jours de grande pollution, il permet à tous d'éviter l'usage de la voiture. Le système est reconduit ce lundi 26 et mardi 27 août 2019 et jusqu'à la levée de la circulation différenciée !

Alerte pollution les 26 et 27 août 2019. C'est le moment de lâcher sa voiture et de prendre les transports en commun, et ça tombe bien, les jours de pollution, Ile-de-France Mobilités met en place un forfait antipollution valable en illimité à 3,80€ la journée (moins cher que 2 ticket T) pour les parisiens et les franciliens qui doivent laisser leur vieille voiture au garage.

Cette mesure, qui remplace la gratuité des transports, offre un souffle au Ile de France Mobilité, qui perdait chaque année 80M€ à cause de la gratuité forcée en cas de pollution (soit 4M€ par jour).

Lire la suite : https://www.sortiraparis.com/actualites/a-paris/articles/134579-forfait-antipollution-transports-illimites-pour-380-les-26-et-27-aout-2019#BtBVoySvJwMyKw7G.99

•••

Nancy : le grand chamboultout des transports

france3-regions.franctvinfo.fr - Yves Quemener
Publié le 26 août 2019

C'est la rentrée pour les transports à Nancy lundi 26 août. Le plan de circulation des bus a été modifié en profondeur. Un tout nouveau réseau STAN qui a choisi de privilégier les grandes lignes, avec plus de cadences.

Le nouveau Réseau Stan démarre ce lundi 26 août 2019 dans toute la métropole du Grand-Nancy. Renforcement des lignes principales, transport à la demande, bus de nuit sur certaines lignes. 

Ainsi, la carte d’Etat-major est devenue l'instrument indispensable ce lundi matin pour les voyageurs empruntant les transports en commun du Grand Nancy. Les horaires et les itinéraires viennent de changer et la plupart des voyageurs ont du mal à s’y retrouver.

Lire la suite : https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meurthe-et-moselle/nancy/nancy-grand-chamboultout-transports-1714361.html

•••

Transport : le guide mobilité de l’Agglo Dieppe-Maritime disponible

actu.fr
Publié le 27 Août 2019

C'est bientôt la rentrée et il y a du nouveau du côté des transports à Dieppe. Un guide qui vient de paraître vous dit tout sur les changements.

Il est tout neuf, tout beau et vient tout juste de sortir. Le guide de mobilité de l’Agglo Dieppe-Maritime (Seine-Maritime) est disponible. Il fait la promotion du service de mobilité proposé par la collectivité : Deep Mob.

Avec des nouveautés pour cette rentrée 2019 : le Wifi à bord et des réservations en ligne qui viennent désormais s’ajouter au ticket SMS déjà en place.

Les jeunes pas oubliés

Par ailleurs, les principaux arrêts du réseau vont être équipés de bornes d’information pour les voyageurs pour plus d’accessibilité et d’efficacité. Et afin de maîtriser son empreinte carbone, Dieppe-Maritime a décidé la mise en circulation dès cet automne de six bus hybrides.

Parmi les nouveautés encore, le pass’mobilité jeunes. Pour chaque usager de moins de 26 ans qui achète un titre de transport annuel, l’Agglo prend désormais à sa charge 100 €.

Les jeunes pourront ainsi voyager librement sur toutes les lignes du réseau urbain pour 50 € par an.

Le président de l’Agglo Patrick Boulier souligne dans son édito :

A l’heure où la préservation de l’environnement doit être la première de nos préoccupations et que chacun mesure le poids des frais de mobilité sur le budget des ménages, cette décision est une réponse aux questions écologiques et sociales qui font débat dans notre société ».

Source : https://actu.fr/normandie/dieppe_76217/transport-guide-mobilite-lagglo-dieppe-maritime-disponible_26775624.html

•••

SINGAPOUR

Singapour innove dans les transports publics 

lepetitjournal.com - Catherine Zaccaria
Publié le 25 août 2019

Le premier service de navette sans chauffeur sur Sentosa commence à partir de la semaine prochaine. Les visiteurs de l’île pourront utiliser leur téléphone portable pour réserver un trajet en navette autonome à partir de lundi prochain, qui les conduiront vers des destinations populaires telles que les plages de Siloso et de Tanjong.

Singapour se lance dans les petits bus électriques et sans chauffeur réservables en ligne. Les réservations peuvent être effectuées avec l’application Ride Now Sentosa ou dans les kiosques de l’île. Les derniers tests avec passagers ont été organisés.

Capables d’accueillir 10 personnes à la fois, ces navettes de 12m de long peuvent parcourir 25km. Un premier test de 3 mois avec 4 navettes durera jusqu’au 15 novembre. La procédure de réservation est similaire à celle consistant à réserver un « taxi » avec des entreprises telles que Grab. Lors d'un précédent essai en juin dernier, les bus circulaient sur l'île sans passagers.

Le service - une collaboration entre ST Engineering, le ministère des Transports et Sentosa Development Corporation - sera disponible entre 10h et midi, puis entre 14h et 16h du lundi au vendredi, à l'exception des jours fériés. Les passagers peuvent utiliser le service à sept arrêts sur un parcours de 5,7 km.

Lire la suite : https://lepetitjournal.com/singapour/singapour-innove-dans-les-transports-publics-263634

•••

Quelles villes possèdent les transports publics les plus rapides au monde ?

geo.fr - Emeline Férard
Publié le 29 août 2019

Des scientifiques italiens ont mené une vaste étude sur les performances des transports publics à travers le monde et ont établi le classement des villes affichant le réseau le plus rapide ou encore le plus sociable.

Pour explorer une ville qu'on ne connait pas, rien ne vaut les transports publics. A condition que le réseau soit suffisamment étendu et efficace. Malheureusement, dans le domaine, toutes les villes ne se valent pas. Si vous pouvez traverser les quatre coins de Paris en un rien de temps, il vous faudra vous armer d'un peu plus de courage dans des villes comme Los Angeles ou Mexico.

Mais quelle ville possède les transports en commun les plus rapides au monde ? Et laquelle possède le réseau le plus « sociable » ? C'est ce qu'ont cherché à savoir des scientifiques de l'Université polytechnique de Turin en Italie. Pour le déterminer, ils ont mené une vaste étude sur les performances des transports publics à travers le monde dont les résultats sont publiés dans la revue Royal Society Open Science.

Au cours de leurs recherches, les chercheurs ont pris en compte plusieurs paramètres afin d'évaluer deux notes, l'une associée à la vitesse et l'autre à la sociabilité. "Pour faire simple, le score de vélocité mesure la vitesse pour aller d'un point à un autre dans une ville", expliquent les auteurs dans leur rapport. "Le score de sociabilité mesure la taille de la population capable de rallier n'importe quel point dans la ville".

Et les transports les plus rapides se trouvent à....

Lire la suite : https://www.geo.fr/voyage/quelles-villes-possedent-les-transports-publics-les-plus-rapides-au-monde-197284

•••

Tud’bus prend le virage du numérique

letelegramme.fr
Publié le 29 août 2019

Avec le renouvellement de la délégation de service public, les établissements Le Cœur, en charge du transport urbain prennent le virage du numérique. Les usagers peuvent désormais acquérir une carte rechargeable sur internet. Jusqu’à mardi, Loïc Louarn, un agent du réseau Tud’bus est présent à l’office de tourisme pour la réalisation des nouvelles cartes. Aucun document spécifique n’est demandé. Le titulaire devra toutefois être présent pour l’élaboration de la carte nominative. La photo sera prise sur place. Après cette période, les cartes seront réalisées par les agents de l’office de tourisme. Les cartes pourront être rechargées par internet, à la librairie d’Arvor à Tréboul ou à l’office de tourisme. Pour les voyageurs qui empruntent occasionnellement le réseau, il reste possible de s’acquitter du titre de transport auprès du conducteur du bus.

Pratique

Tarif de la carte rechargeable : 2 €. Permanence de l’agent du réseau Tud’bus, à l’office de tourisme : ce vendredi : 10 h - 12 h 30 puis 15 h - 18 h. Samedi 31 août, lundi 2 et mardi 3 septembre : 10 h - 12 h 30. Pour recharger les titres de transport sur internet : https://tudbus.monbus.mobi.

Source : https://www.letelegramme.fr/finistere/douarnenez/transport-tud-bus-prend-le-virage-du-numerique-29-08-2019-12369405.php

•••

MALI

Pour faciliter la mobilité urbaine dans la capitale, le district de Bamako bientôt doté de 50 bus flambant neufs

bamada.net
Publié le 30 août 2019

Dans le but de faciliter la mobilité urbaine dans le district de Bamako, la mairie du district, en partenariat avec la société mixte de transport collectif chinoise ZEV, lancera, dans 6 mois, une cinquantaine de bus à Bamako pour une phase d’essai puis suivront 500 bus avant le rallongement, dans 3 ans, à  1500 puis 2 000 bus.

Pour faire face aux multiples embouteillages que connaît la capitale du Mali, le Conseil du district de Bamako a préconisé un système de transport public performant, adapté à l’extraordinaire croissance de la population de la capitale.

L’annonce a été faite au cours de la 3è session extraordinaire de la Mairie du district de Bamako. A cet effet, la mairie du district participera à hauteur de 20% dans le capital, dont une partie sera gracieusement offerte aux transporteurs, aux syndicats des chauffeurs de Sotrama et Dourouni de Bamako.

Au cours de cette session, il a été révélé que, dans 6 mois, la société chinoise ZEV dotera la capitale d’une cinquantaine de bus pour une phase d’essai qui coïncidera avec la fin des études de faisabilité. Puis suivront 500 bus, avant un rallongement, dans 3 ans, de 1500 à 2000 bus.

Lire la suite : http://bamada.net/pour-faciliter-la-mobilite-urbaine-dans-la-capitale-le-district-de-bamako-bientot-dote-de-50-bus-flambant-neufs

 

• Cybercriminalité

Une astronaute soupçonnée d’usurpation d’identité, le premier délit dans l’espace ?

Anne McClaine aurait accédé aux dossiers financiers de son ex-épousé alors qu’elle se trouvait dans la Station spatiale internationale.

lesoir.be - AFP
Publié le 25 août 2019

La Nasa enquête sur ce qui pourrait être le premier délit commis dans l’espace, a rapporté le New York Times samedi. L’astronaute Anne McClain est accusée d’usurpation d’identité et d’accès irrégulier aux dossiers financiers de son ex-épouse depuis la Station spatiale internationale (ISS) où elle se trouvait pour une mission de six mois, selon le quotidien new-yorkais.

L’ancienne conjointe d’Anne McClain, Summer Worden, a déposé plainte cette année auprès de la Commission fédérale du commerce (FTC), une agence indépendante, après avoir appris qu’Anne McClain avait accédé à leur compte bancaire conjoint sans sa permission. La famille de Summer Worden a également déposé plainte auprès de l’inspection générale de la Nasa, selon le journal.

Lire la suite : https://www.lesoir.be/243822/article/2019-08-25/une-astronaute-soupconnee-dusurpation-didentite-le-premier-delit-dans-lespace

•••

Hacking : un passionnant documentaire sur Carbanak en 4 parties

toolinux.com - Kasperski
Publié le 26 août 2019

Kaspersky publie un tout nouveau documentaire en quatre parties, accessible gratuitement, sur la chasse menée contre le tristement célèbre groupe Carbanak dont les attaques ont fait perdre un milliard de dollars à des banques.

Ce film est le premier d’une nouvelle série consacrée à la cybercriminalité, « hacker : HUNTER », qui permet aux organes de surveillance, aux médias et au secteur de la sécurité de mieux comprendre les pratiques des pirates. Dans le but de renforcer la lutte et la prévention contre la cybercriminalité.

Cette nouvelle série sur Carbanak est le premier volet d’une série de documentaires sur d’importants cyber-incidents dans le monde. Kaspersky avait été à l’époque la première société de sécurité à découvrir le fameux groupe de cybercriminels. Les quatre épisodes d’une durée de 31 minutes racontent comment quatre membres de Carbanak ont été arrêtés à Taïwan et en Espagne au terme d’une enquête internationale.

La série dévoile le fonctionnement de la bande, la manière dont ils parvenaient à dérober de l’argent et pourquoi il était si difficile d’arrêter Carbanak. Entre-temps, Kaspersky planche déjà sur un second film. Le prochain volet de la série « hacker:HUNTER » dévoilera tout sur les tristement célèbres attaques de Wannacry en 2017.

Lire la suite : https://www.toolinux.com/?Hacking-un-passionnant-documentaire-sur-Carbanak-en-4-parties

 

Technologies

• Biométrie

Biométrie-as-a-Service (BaaS) Market: Rapport de recherche sur les tendances mondiales, la croissance, la part, la taille et les prévisions à l’horizon 2022 pour 2019

thetffordactu.com - BoXpgkLRdr  
Publié le 25 août 2019

Le rapport de recherche sur le marché mondial de 2019 de Biométrie-as-a-Service (BaaS) présente une analyse approfondie de la taille du marché, de la croissance, de la part, des segments, des fabricants et des technologies, des tendances clés, des facteurs de marché, des défis, de la standardisation, des modèles de déploiement, des opportunités, des futures Prévisions 2025.

Demandez un exemplaire du rapport à l’adresse suivante: – www.precisionreports.co/enquiry/request-sample/14376007

La recherche mondiale 2019 sur le marché des mots clés fournit un aperçu de base du secteur, y compris des définitions, des classifications, des applications et la structure de la chaîne industrielle. L’analyse de marché Global Biométrie-as-a-Service (BaaS) est fournie pour les marchés internationaux, notamment les tendances de développement, l’analyse du paysage concurrentiel et le statut de développement des régions clés. Les politiques et les plans de développement sont discutés ainsi que les processus de fabrication et les structures de coûts sont également analysés. Ce rapport indique également la consommation d’import / export, l’offre et la demande, les chiffres, le coût, le prix, les revenus et les marges brutes.

Le rapport mondial d’études de marché sur le marché 2019 du secteur , est réparti sur plusieurs pages et fournit des statistiques vitales exclusives, des données, des informations, des tendances et des informations détaillées sur le paysage concurrentiel de ce secteur de niche.

Renseignez-vous avant d’acheter ce rapport @ www.precisionreports.co/enquiry/pre-order-enquiry/14376007

Lire la suite : http://www.thetfordactu.com/2019/08/25/biometrie-as-a-service-baas-market-rapport-de-recherche-sur-les-tendances-mondiales-la-croissance-la-part-la-taille-et-les-previsions-a-lhorizon-2022-pour-2019/

• Blockchain

La blockchain Tezos issue de la recherche française décolle enfin

frenchweb.fr - Nicolas Cantu, co-fondateur de Chain Accelerator
Publié le 26 août 2019

Tezos, un projet issu de la recherche française avec une portée internationale

Le programme Tezos a été imaginé en 2014 par le Français Arthur Breitman, accompagné de sa femme américaine Kathleen pour construire une blockchain sûre, évolutive et construite pour durer. La fondation Tezos s’est créée pour soutenir le projet et faire émerger des sociétés en charge de prolonger ces travaux. Ainsi en 2015, le cœur de Tezos est contribué par Nomadic Labs, société française basée à Paris.

Ils réunissent une équipe de chercheurs universitaires français et centres de recherche dont l’INRIA et l’ENS en collaboration quotidienne avec un vaste réseau de chercheurs chez OCaml Labs à Cambridge, OCamlPro et Tarides à Paris, Obsidian Systems et Cryptonomic à NYC, Dailambda à Kyoto et de nombreux développeurs individuels. Après 1 an en production, cette blockchain livre les promesses de son livre blanc.

5 ans de recherche et développements transformés cette année en premières mondiales et avantages clés

Lire la suite : https://www.frenchweb.fr/la-blockchain-tezos-issue-de-la-recherche-francaise-decolle-enfin/372802

•••

Une Blockchain de confiance contre la fraude : la CDC, la Poste, EDF et Engie créent Archipels

latribune.fr - Delphine Cuny
Publié le 27 août 2019

EDF, Engie, La Poste et la Caisse des Dépôts se sont alliés pour lancer Archipels, une « plateforme de services de confiance », s’appuyant sur la technologie Blockchain. Le premier service lancé concerne la vérification de documents certifiés comme les justificatifs de domicile.

La Blockchain sera-t-elle la « trust machine », la machine à créer de la confiance comme l'avait surnommée le magazine « The Economist » dès 2015 ? Cette technologie de transmission et de stockage d'information, née il y a dix ans avec le bitcoin, sécurisée grâce à la cryptographie, s'apparente à un grand registre numérique infalsifiable, ce qui en fait une candidate naturelle à la lutte contre la fraude et les escroqueries en tout genre. Une application très concrète sera bientôt possible grâce à Archipels, un projet de « plateforme de services de confiance » lancé par la Caisse des Dépôts avec Engie, EDF et la Poste, quatre grands acteurs français se définissant comme « tiers de confiance » - terme désignant une autorité publique, une entreprise ou un professionnel réglementé en mesure de certifier des transactions (banques, avocats, notaires, comptables, etc).

Lire la suite : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/une-blockchain-de-confiance-contre-la-fraude-la-cdc-la-poste-edf-et-engie-creent-archipels-821977.html

•••

Dune, premier protocole blockchain français, sur les rails

agefi.fr - Capucine Cousin
Publié le 29 août 2019

Un nouveau protocole blockchain et une nouvelle cryptomonnaie, Dune, seront lancés le 10 septembre, issus d’une scission d’un autre projet tricolore, Tezos.

Un des premiers projets français «crypto» s’apprête à voir le jour, alors que le secteur est porté par la reprise du cours du bitcoin, qui a bondi de 178% depuis janvier. Le projet Dune, un nouveau protocole blockchain doublé d’une nouvelle cryptomonnaie, sera lancé le 10 septembre, comme l’a dévoilé Capital. Dune est développé depuis quelques semaines au sein de la start-up Origin Labs. Dune se présente comme une plate-forme de développement pour des applications tierces sur la blockchain, de manière décentralisée. Ses concepteurs prennent pour modèle Ethereum, fort d’une capitalisation de 20 milliards de dollars, qui a réussi à attirer des milliers des développeurs sur sa plate-forme de développement.

Ce projet est soutenu par la start-up française Origin Labs, dirigée par Fabrice le Fessant, ingénieur à l’Inria (auparavant fondateur d’OCamlPro), qui compte 11 ingénieurs pour son lancement. Il bénéficie, pour l’essentiel, du soutien du fonds franco-américain Starchain Capital, qui a déjà investi dans une quinzaine de start-up «crypto» (telles Coinbase, Orchid) depuis 18 mois, et revendique 11 millions de dollars d’actifs sous gestion. Mais plusieurs entrepreneurs de renom ont aussi versé leur obole, tels Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic, Jaïna Capital), et Jean-David Blanc (Allociné, Molotov). «Nous avons réuni un premier ticket d’un million d’euros en mai dernier», précise à L’Agefi Cyril Paglino, cofondateur de Starchain. Le jeune entrepreneur avait notamment créé par le passé la start-up de transfert d’images Tribe.

Lire la suite : http://www.agefi.fr/fintech/actualites/quotidien/20190829/dune-premier-protocole-blockchain-francais-rails-281151

•••

Deloitte lance un démonstrateur blockchain « in a box »

Lucas Mearian, Computerworld (adapté par Maryse Gros) , publié le 29 Aout 2019

Pour aider les entreprises à appréhender ce qu'elles pourraient faire avec la blockchain, le cabinet de conseil Deloitte a mis au point un système modulaire mobile « in a box » pour présenter des démonstrations d'applications distribuées.

Sous le nom de « Blockchain in a box », BIAB, la société de conseil Deloitte vient de présenter une plateforme matérielle mobile destinée à permettre aux entreprises de tester à petite échelle un réseau blockchain. Celle-ci réunit quatre serveurs de petit format, trois affichages vidéo et des composants réseaux pour se connecter à des services externes proposés par exemple par des fournisseurs de clouds. Diverses cartes SD peuvent s’insérer dans les serveurs pour faire la démonstration d’applications blockchain distribuées, voir comment elles peuvent être partagées et comment elles peuvent être adaptées aux exigences d’applications spécifiques. 

« Deloitte a bâti sur mesure cette solution en se basant sur l’intérêt manifesté par les clients pour comprendre les capacités de la blockchain dans les interactions réelles », a expliqué Linda Pawczuk, consultante principale chez Deloitte Consulting LLP, et responsable blockchain du cabinet pour les Etats-Unis. « La confusion qui est souvent faite à propos de la blockchain, c’est de la considérer comme une solution technologique intégrale, alors qu’en réalité, c’est une technologie de composants qui permet d’élargir les applications d’entreprise et les approches », estime-t-elle. « La plateforme mobile de démonstration mise au point par Deloitte est pratique, tactique et, ce qui est encore plus important, concrète pour les clients ». Dans un registre différent, le cabinet d’audit financier et de conseil Ernst & Young (EY) a développé un réseau de blockchain publique pour les transactions commerciales privées à utiliser sur la blockchain Ethereum (accessible sur GitHub, Nightfall intègre un ensemble de smart contrats et de microservices). L'objectif d'EY est de permettre aux entreprises d'effectuer des transactions avec un nombre illimité de partenaires dans un réseau ouvert tout en protégeant la confidentialité et leurs données.

Une approche ancrée dans le réel

Lire la suite : https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-deloitte-lance-un-demonstrateur-blockchain-%C2%A0in-a-box%C2%A0-76251.html

• Internet des Objets

Les certificats numériques, une réponse adaptée à la sécurité IoT ?

mag-securs.com - Sylvaine Luckx
Publié le 30 août 2019

L’IoT est un véritable phénomène lié à la transformation digitale. Il permet de trouver de nouvelles méthodes de travail, de créer des services innovants, d’améliorer la satisfaction client et d’automatiser des processus.

Pour autant, l’actualité se fait régulièrement l’écho d’attaques et de vulnérabilités portant atteinte aux entreprises ayant initié des projets de sécurisation des objets connectés. Le certificat numérique, vecteur d’identité forte, semble une réponse crédible à ces nouveaux enjeux de cybersécurité. Nous avons interrogé à ce sujet Vincent Nicaise responsable du marché IoT chez IDnomic.

De nombreuses analyses, dont celle du Gartner, nous prédisent pour 2020 jusqu’à 25 milliards d’objets connectés pour un marché estimé à 250 milliards de dollars. Ces projections nous invitent à nous interroger sur la nature même de ces objets d’une nouvelle génération.

...

« Dans l’environnement industriel, qu’il s’agisse de capteurs de température, de sondes thermiques ou d’automates, les objets connectés deviennent de plus en plus intelligents », explique Vincent Nicaise, marketing manager en charge du marché des IoT chez IDnomic, leader de la protection des identités numériques. « Les cas d’usages de l’Internet des objets industriels sont nombreux et concernent tous les pans de notre économie. On parle par exemple de « smart activité » avec une déclinaison de type smart building pour la gestion centralisée des bâtiments, smart grids pour les réseaux électriques intelligents et plus largement de smart city pour tous les enjeux de la ville connectée», ajoute Vincent Nicaise.

Une demande très forte dans le transport et l’industrie du futur

Dans le domaine du transport intelligent (appelé ITS pour Intelligent Transport System), les véhicules, de plus en plus autonomes, communiquent entre eux et avec les équipements autoroutiers pour transmettre, en temps réel, des informations sur l’état des routes et rendre la circulation plus fluide.

Dans le transport ferroviaire, les exemples d’utilisation concernent les échanges entre le conducteur du train et les infrastructures du réseau ferré, la régulation du trafic, voire la maintenance du matériel.

Lire la suite : https://www.mag-securs.com/news/id/47158/les-certificats-numeriques-une-reponse-adaptee-a-la-securite-iot.aspx


• Intelligence Artificielle

Bientôt une réglementation autour de l’intelligence artificielle en Europe ?

Ce projet ferait de l'UE, un pionnier dans le domaine de la reconnaissance faciale et engendrait de nombreux changements pour les entreprises et gouvernements.

siecledigital.fr - Eléonore Lefaix
Publié le 25 août 2019

L’entrée en vigueur du RGPD a fait grand bruit et a même inspiré d’autres pays. Les données des utilisateurs sont importantes et il est nécessaire de protéger leur utilisation. À présent la Commission Européenne travaillerait sur une réglementation liée à une technologie de plus en plus utilisée : la reconnaissance faciale. C’est en tout cas ce que rapporte le Financial Times.

La reconnaissance faciale a besoin d’être encadré

Utilisée depuis plusieurs années maintenant cette technologie rencontre un certain « succès » notamment en Chine. La population est constamment sous surveillance et les moindres faits et gestes de la population sont contrôlés.
La reconnaissance faciale est utilisée pour améliorer notre quotidien comme par exemple 
retrouver notre animal de compagnie ou embarquer dans un aéroport plus facilement.  Mais son utilisation est également très critiquée, on peut par exemple citer Rekognition, la technologie d’Amazon, les différents biais liés à son utilisation ou encore son inefficacité comme à Londres.

Lire la suite : https://siecledigital.fr/2019/08/25/reglementation-reconnaissance-faciale-europe/

•••

Une Blockchain de confiance contre la fraude : la CDC, la Poste, EDF et Engie créent Archipels

latribune.fr - Delphine Cuny
Publié le 27 août 2019

EDF, Engie, La Poste et la Caisse des Dépôts se sont alliés pour lancer Archipels, une « plateforme de services de confiance », s’appuyant sur la technologie Blockchain. Le premier service lancé concerne la vérification de documents certifiés comme les justificatifs de domicile.

La Blockchain sera-t-elle la « trust machine », la machine à créer de la confiance comme l'avait surnommée le magazine « The Economist » dès 2015 ? Cette technologie de transmission et de stockage d'information, née il y a dix ans avec le bitcoin, sécurisée grâce à la cryptographie, s'apparente à un grand registre numérique infalsifiable, ce qui en fait une candidate naturelle à la lutte contre la fraude et les escroqueries en tout genre. Une application très concrète sera bientôt possible grâce à Archipels, un projet de « plateforme de services de confiance » lancé par la Caisse des Dépôts avec Engie, EDF et la Poste, quatre grands acteurs français se définissant comme « tiers de confiance » - terme désignant une autorité publique, une entreprise ou un professionnel réglementé en mesure de certifier des transactions (banques, avocats, notaires, comptables, etc).

Lire la suite : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/une-blockchain-de-confiance-contre-la-fraude-la-cdc-la-poste-edf-et-engie-creent-archipels-821977.html

•••

Dune, premier protocole blockchain français, sur les rails

agefi.fr - Capucine Cousin
Publié le 29 août 2019

Un nouveau protocole blockchain et une nouvelle cryptomonnaie, Dune, seront lancés le 10 septembre, issus d’une scission d’un autre projet tricolore, Tezos.

Un des premiers projets français «crypto» s’apprête à voir le jour, alors que le secteur est porté par la reprise du cours du bitcoin, qui a bondi de 178% depuis janvier. Le projet Dune, un nouveau protocole blockchain doublé d’une nouvelle cryptomonnaie, sera lancé le 10 septembre, comme l’a dévoilé Capital. Dune est développé depuis quelques semaines au sein de la start-up Origin Labs. Dune se présente comme une plate-forme de développement pour des applications tierces sur la blockchain, de manière décentralisée. Ses concepteurs prennent pour modèle Ethereum, fort d’une capitalisation de 20 milliards de dollars, qui a réussi à attirer des milliers des développeurs sur sa plate-forme de développement.

Ce projet est soutenu par la start-up française Origin Labs, dirigée par Fabrice le Fessant, ingénieur à l’Inria (auparavant fondateur d’OCamlPro), qui compte 11 ingénieurs pour son lancement. Il bénéficie, pour l’essentiel, du soutien du fonds franco-américain Starchain Capital, qui a déjà investi dans une quinzaine de start-up «crypto» (telles Coinbase, Orchid) depuis 18 mois, et revendique 11 millions de dollars d’actifs sous gestion. Mais plusieurs entrepreneurs de renom ont aussi versé leur obole, tels Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic, Jaïna Capital), et Jean-David Blanc (Allociné, Molotov). «Nous avons réuni un premier ticket d’un million d’euros en mai dernier», précise à L’Agefi Cyril Paglino, cofondateur de Starchain. Le jeune entrepreneur avait notamment créé par le passé la start-up de transfert d’images Tribe.

Lire la suite : http://www.agefi.fr/fintech/actualites/quotidien/20190829/dune-premier-protocole-blockchain-francais-rails-281151

• 5G

Tout est-il à jeter dans la 5G ?

theconversation.com
Publié le 25 août 2019

La couverture médiatique concernant l’arrivée de la 5G reste actuellement dominée par les craintes sanitaires et géopolitiques qu’elle suscite. Une rapide recherche dans l’actualité en ligne ne restituera en effet que des commentaires sur les tensions sino-américaines autour de Huawei ou sur les expérimentations effectuées par les grands opérateurs de télécommunication. D’autres articles s’intéressent encore à des considérations techniques à la fois centrées sur les derniers efforts de standardisation ou sur l’attribution des fréquences 5G en France. Difficile en conséquence pour n’importe quel décideur non spécialiste des télécoms d’appréhender ce sujet, tant les enjeux managériaux et les possibilités en termes de nouveaux business models associés à cette innovation restent aujourd’hui absents des débats.

Résultats d’une recherche dans Google actualités sur la 5G le 21 août 2019. Capture d’écran.

Les opportunités économiques et surtout managériales que la 5G va créer constituent pourtant une autre raison qui pousse les industriels et les laboratoires de recherches à favoriser sa rapide implémentation et diffusion, outre l’occasion de vendre de nouveaux téléphones ou abonnements pour les opérateurs téléphoniques. D’autant plus que ces derniers risquent de ne pas être les acteurs qui vont jouir économiquement le plus de cette innovation. Challengés par des acteurs du calibre de Facebook, Amazon, Apple, Netflix et Google (FAANG), ou encore des start-up dont on ignore aujourd’hui encore l’activité, les opérateurs télécom devront être capable de « sur-servir » et « sur-innover » pour éviter de voir leur profit encore plus mis en danger.

Lire la suite : https://theconversation.com/tout-est-il-a-jeter-dans-la-5g-122210


© 2024 ADCET
Image