Revue de Presse ADCET n° 37 - Lundi 19 Août 2019

Revue de Presse ADCET n° 37 du 19 août 2019

• Transports Gratuits

À Dunkerque, le bilan de la gratuité des transports est très positif

positivr.fr - Mathilde Sallé de Chou
Publié le 8 août 2019

Depuis 9 mois, à Dunkerque, plus personne ne composte son billet dans le bus. Les transports sont devenus gratuits. Et l'opération a des retombées positives inattendues.

À Dunkerque, on se déplace désormais plus volontiers en bus qu’en voiture. La raison ? Depuis 9 mois, la communauté d’agglomération de Dunkerque (Nord) a adopté la gratuité des transports, permettant aux usagers d'emprunter les bus sans débourser un sous, sept jours sur sept… Et le bilan est positif !

Sur le chemin de la transition écologique

Avec un centre-ville redynamisé et une fréquentation des transports publics décuplée, pas de doute, le dispositif mis en place par la ville est un véritable succès. D’un point de vue économique, social et écologique, la solution semble avoir tout bon. France Info a rencontré Patrice Vergriete, le maire de Dunkerque, qui explique vouloir ainsi emmener avec lui ses administrés sur le chemin de la transition écologique :

« Il fallait faire évoluer les modes de déplacement. Plutôt que de le faire par la contrainte, on a souhaité le faire par l’incitation. Donner envie à la population d’accepter cette transition environnementale et énergétique. »

+70% de fréquentation en semaine

Lire la suite : https://positivr.fr/dunkerque-bilan-gratuit-transports-tres-positif/

•••

PARIS : qui est concerné par la gratuitué dans les transports en commun dès septembre ?

cnews.fr - Pauline Landais-Barrau
Publié le 18 août 2019

L'annonce de la gratuité dans les transports en commun parisiens reçoit toujours un bel accueil, mais qui est vraiment concerné par cette mesure ?

L'an passé, Anne Hidalgo avait annoncé la gratuité des transports en commun pour les séniors. Le 9 janvier, elle avait aussi annoncé la gratuité pour les plus jeunes. Qui sont exactement les Parisiens qui peuvent bénéficier de cette mesure ?

Les séniors avec conditions de ressources

La gratuité intégrale du titre de transport pour les Parisiens de plus de 65 ans a été mise en place le 1er juin 2018. Elle est soumise à condition de ressources : appartenir à un foyer fiscal acquittant un impôt sur les revenus inférieurs ou égaux à 2.028 euros ou à 2.430 euros (renouvellement).

Le «Pass Paris Seniors» – tel qu'il a été surnommé – est un seul forfait unique dézoné et gratuit, désormais proposé au public qui en fait la demande pour la première fois, ou en renouvellement.

Les handicapés adultes et bientôt les enfants

Lire la suite : https://www.cnews.fr/france/2019-08-15/paris-qui-est-concerne-par-la-gratuite-dans-les-transports-en-commun-des-septembre

 

• Transports

Plan de déplacements urbains (PDU) / Enquête publique : comment se déplacer demain?

Le Plan de déplacements urbains (PDU) de Rennes Métropole sera soumis à enquête publique du lundi 19 août au vendredi 20 septembre inclus. 
L'enquête publique est l'ultime phase de consultation permettant aux habitants de s'exprimer sur le projet de PDU. Pendant cinq semaines, ils sont invités à consulter les documents mis à disposition, en ligne, et dans les huit lieux d'enquête publique. Les habitants peuvent également aller à la rencontre des commissaires-enquêteurs qui tiennent des permanences et formuler leurs observations sur le registre numérique à leur disposition, par courrier ou sur les registres papier.

Modalités de l'enquête publique

L'enquête se déroule du lundi 19 août au vendredi 20 septembre inclus. Les pièces du dossier peuvent être consultées en ligne et dans les huit lieux d'enquête.

Lire la suite : http://www.presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/communiques-de-presse/25-8457/plan-de-deplacements-urbains-pdu--enquete-publique--comment-se-deplacer-demain

•••

Autriche. Un métro parfumé au melon ? Les usagers viennois disent non

ouest-france.fr - avec AFP

Publié le 5 août 2019

Un métro parfumé au melon, à la rose, au citron… Ce ne sera pas pour tout de suite en Autriche. Alors que la régie des transports de Vienne avait fait des tests, les usagers se sont finalement prononcés contre cette initiative.

La régie des transports de Vienne, en Autriche, a annoncé lundi renoncer à diffuser différentes fragrances dans son métro, cette mesure ayant été loin de faire consensus parmi les usagers à l’issue d’une période de test.

Du citron et du pamplemousse pour l'« énergie », du santal pour la « bonne humeur », de la rose et du melon pour la « relaxation » : la régie Wiener Linien avait diffusé à titre expérimental toute une palette d’odeurs dans deux lignes de métro en juillet.

Mais après un mois de test, le verdict des usagers est tombé et « une majorité s’est prononcée contre » cette initiative, par 21 000 voix contre 16 000 lors d’une consultation en ligne, a reconnu la municipalité, qui a précisé que l’expérience en resterait là.

Lire la suite : https://www.ouest-france.fr/europe/autriche/autriche-un-metro-parfume-au-melon-les-usagers-viennois-disent-non-6470277

 

• Mobilité

L’Eurométropole de Strasbourg et la Région Grand Est, associées à l’Etat et au Département, clôturent leur Grenelle des Mobilités

strasbourg.eu - Communiqué

Publié le 9 juillet 2019

Piloté par l’Eurométropole de Strasbourg et la Région Grand Est, inscrit dans un partenariat fort avec l’Etat et le Département du Bas-Rhin, le Grenelle des Mobilités, ouvert en mars 2018, s’est refermé le 4 juillet dernier sur un plan budgétisé de 26 actions ; actions qui contribueront à redessiner, d’ici quelques années, les mobilités du quotidien à l’échelle de la métropole élargie et accompagneront, pour certaines, le projet de réaménagement de l’A35/A351, composante essentielle de l’aménagement futur du territoire.

« Ouvrons le débat ! » avait proposé le Grenelle des Mobilités à toutes les parties prenantes au moment de son lancement, sous l’égide de l’agence d’urbanisme de Strasbourg. Collectivités territoriales et Etat unis en un front commun, opérateurs, associations … Pas moins de 80 organismes ont répondu présents, au fil de ces 16 mois de consultation.

Lire la suite : https://www.strasbourg.eu/documents/976405/7435463/0/f3d85f64-cef1-53bd-e6e1-f8f20b9c0ec0

 

• RGPD

Quand le RGPD facilite l'usurpation de données personnelles

ictjournal.ch - Yannick Chavanne
Publié le 12 août 2019

Le droit d'accès aux données personnelles, l’une des exigences du RGPD, peut paradoxalement permettre à des cybercriminels de voler des informations sensibles en se faisant passer pour quelqu’un. Un chercheur de l'Université d’Oxford décrit comment il y est parvenu.

L’un des volets du RGPD, le droit d'accès aux données personnelles, peut dans certains cas être facilement exploité par des cybercriminels avides d’informations personnelles. Présentée lors de la conférence Black Hat USA 2019, une recherche a montré que de nombreuses entreprises ne prennent pas suffisamment de mesures pour s’assurer de l'identité du demandeur. Chercheur à l'Université d’Oxford, James Pavur est ainsi parvenu à récolter de nombreuses données privées sur sa fiancée, en partant d'informations basiques (nom, prénom, e-mail, numéro de téléphone) disponibles en ligne via Linkedin et sur un site web personnel.

Lire la suite : https://www.ictjournal.ch/articles/2019-08-12/quand-le-rgpd-facilite-lusurpation-de-donnees-personnelles

•••

• Société Numérique

Rennes lauréate de l'appel à projet européen UIA04 (action urbaine innovante)

presse.metropole.rennes - Communiqué
Publié le 6 août 2019

Mardi 6 août 2019, la Commission européenne a présenté les 20 projets retenus dans le cadre de la 4ème édition de l'appel à projets Action urbaine innovante (Urban Innovative Action ou UIA) et les financements accordés pour ces projets innovants dans les domaines de la sécurité, du numérique, de l'environnement et de l'inclusion. Unique collectivité française lauréate, Rennes a été retenue pour son projet Rennes urban data interface (RUDI) avec un co-financement européen à hauteur de 80 % (soit 3,96 millions d'euros).

1 document à télécharger

Source : http://www.presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/communiques-de-presse

•••

Alicem, la première solution d’identité numérique régalienne sécurisée

interieur.gouv.fr
Publié le 30 juillet 2019

L'application Alicem est en phase de test sur FranceConnect depuis juin 2019.

Qu’est-ce qu’Alicem ?

Alicem est une application pour smartphone développée par le ministère de l’Intérieur et l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) qui permet à tout particulier, qui décide de l'utiliser, de prouver son identité sur Internet de manière sécurisée.

Alicem vise le niveau de garantie « élevé » au sens du règlement européen sur l’identification électronique et les services de confiance pour les transactions électroniques, dit règlement « eIDAS ». La procédure de qualification par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) est en cours.

Le règlement eIDAS a pour ambition d'accroître la confiance dans les transactions électroniques au sein de l'Union européenne pour les services en ligne, notamment publics. Il définit 3 niveaux de garantie : faible, substantiel et élevé, en fonction du degré de robustesse de la solution d’identification électronique face aux tenta

Lire la suite : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Alicem-la-premiere-solution-d-identite-numerique-regalienne-securisee

•••

AliceM : les déboires des services publics français dans leur quête d'identité numérique

Usine-digitale.fr - Tribune de Laurent Cervoni, Directeur IA chez Talan et Jean-Charles Bossard, Fondateur de l’association FrenchRoad
Publié le 12 août 2019

La place médiocre de la France dans le dernier classement de la Commission Européenne sur l'indice relatif à l'économie et à la société numériques souligne l'insuffisance des efforts menés au niveau national pour la modernisation du pays. L'un des principaux chantiers est celui d'une identité numérique régalienne unique, mais le dernier projet en date, AliceM, est déjà controversé. Il suffirait pourtant de suivre trois grands axes pour se remettre sur les rails.

L’annonce en cette fin de mois de juillet du système de reconnaissance faciale "d’État", AliceM (pour Authentification en ligne certifiée sur Mobile) s’inscrit dans la volonté affichée par l’État français de moderniser ses services publics. Ce combat pour une stratégie numérique nationale n’est d’ailleurs pas récent, le premier rapport (Rapport Théry) datant de 1994.

Malgré la succession de plans, d’annonces de projets et la mise en œuvre de plateformes en ligne, les études sur le niveau d'intégration du "numérique" par les pays classent régulièrement la France à un rang au mieux médian, souvent médiocre. La France est-elle réellement en retard et peut-elle retrouver son rang en matière de services publics numériques ? Notre pays fait des efforts mais reste pénalisé par une organisation administrative lourde et par l’absence, pendant plusieurs années, de la mise en œuvre des fondations d’une "stratégie numérique nationale".

LES 250 DÉMARCHES LES PLUS COURANTES SERONT DÉMATÉRIALISÉES D'ICI 2022

Actuellement 67% des démarches administratives sont dématérialisées et 100% des 250 démarches administratives les plus utilisées devraient l’être d’ici 2022. 400 000 dossiers ont été déposés sur la plateforme demarches-simplifiees.fr, outil mis à disposition des collectivités et des administrations par l’État. 11 millions d’utilisateurs passent par France Connect pour effectuer des démarches en ligne.

Lire la suite : https://www.usine-digitale.fr/article/alicem-les-deboires-des-services-publics-francais-dans-leur-quete-d-identite-numerique.N874290

•••

Numérique : la France devancée par la plupart des pays européens

bercynumerique.finances.gouv.fr
Publié le 18 juin 2019

La Commission européenne a dévoilé son classement 2019 de l'indice relatif à l'économie et à la société numériques (DESI). Focus sur les performances en demi-teinte de la France.

Les rapports DESI permettent à la Commission européenne de suivre l’évolution de la compétitivité numérique des États membres. Cette année, la France progresse par rapport à 2018 mais ne gagne qu’une place, pour se classer 15ème sur 28. La France obtient de moins bons résultats que la Lituanie, l’Autriche, Malte, la Belgique, l’Espagne, l’Estonie, l’Irlande, le Luxembourg…

Connectivité : des chiffres bien en dessous de la moyenne de l’UE

Premier critère de classement : la connectivité. La France est un mauvais élève en la matière puisque nous ne figurons qu’à la 20ème place du classement. Les foyers français sont presque entièrement couverts par le haut débit fixe (près de 100% contre 97% pour la moyenne européenne), cependant seuls 58% des ménages disposent d’une couverture NGA (réseau haut débit rapide d’au moins 30Mbps). Selon le rapport, seulement 20% des ménages français utilisent le haut débit rapide. Des chiffres qui sont bien en deçà de la moyenne européenne qui est de 83% pour la couverture NGA et 41% pour l’abonnement au haut débit.

Lire la suite (BDM) https://www.blogdumoderateur.com/indice-numerique-france-2019/

• Sécurité

Analyse de fraude Perspectives du marché 2019: une croissance énorme avec les tendances et la demande récentes

manticore-news.com - husain
Publié le 16 août 2019

Aperçu du rapport « Analyse de fraude Market 2019

MarketResearchVision présente le rapport de recherche Global Analyse de fraude Market , qui fournit un aperçu détaillé des principaux acteurs, contraintes, défis, etc. les opportunités, les tendances actuelles du secteur et les stratégies ayant un impact sur le marché mondial, ainsi que l’estimation et la prévision des revenus. Ce rapport analyse l’industrie mondiale en termes de taille, de statut, de prévisions, de tendances, de scénarios de concurrence et d’opportunités commerciales.

La fraude peut être définie comme une activité illégale intentionnelle qui utilise des déclarations fausses pour générer un gain financier pour un individu ou une organisation. L’analyse des fraudes aide à analyser diverses formes de données stockées et d’informations rassemblées et à les convertir en informations exploitables, ce qui permet de détecter les fraudes et de prendre les mesures nécessaires.

Principaux acteurs concernés par ce rapport – IBM, FICO, Oracle, SAS Institute, Dell EMC, Fair Issac, BAE Systems, DXC Technology, SAP, ACI Worldwide, Fiserv, ThreatMetrix, NICE Systems, Experian, LexisNexis .

Pour en savoir plus : demander un échantillon de ce rapport à : http://marketresearchvision.com/request-sample/246341

• Finances

SNCF RESEAU lance avec succès le premier Green Bond à 100 ans jamais émis

SNCF Réseau, le gestionnaire du réseau ferroviaire français, noté Aa2 (Moody’s) /AA (S&P)/ AA (Fitch), a lancé le 14 août la première Obligation Verte (Green Bond) de maturité 100 ans jamais émise au niveau mondial, tous émetteurs confondus (SSA, corporates, etc). Ce nouvel emprunt a été réalisé pour un montant de 100 millions d’euros avec un coupon historiquement bas de 1,425% compte tenu de la maturité.

Suite à la première émission à 100 ans réalisée par SNCF Réseau en 2015, cette opération constitue sa deuxième émission sur cette maturité et la première en format Green Bond. Le record de l’Obligation Verte la plus longue jamais émise était précédemment détenu par Energias de Portugal (EDP) et Energie Baden-Wuerttemberg (EnBW) sur une maturité de 60 ans.

Lire la suite : https://www.sncf.com/sites/default/files/press_release/SNCFReseau-premier-Green-Bond-100ans.pdf

• 5G

Les opérateurs télécom d’Europe de l’Ouest remportent la course européenne à la 5G

itsocial.fr - Mourad Krim
Publié le 13 août 2019

Les premiers équipements radio 5G étant désormais disponibles, les déploiements ont commencé en Corée, au Japon et aux États-Unis. L'introduction des premiers téléphones mobiles 5G plus tard en 2019, ainsi que l'évolution des spécifications radio et centrales 5G, permettront une adoption massive du 5G dès 2020.

On pensait les ex-pays de l’Est européen plus rapides à adopter la 5G, mais il n’en est rien selon l’enquête Review of 5G Technology Readiness and Commercialization de GlobalData. Le rapport donne une vue d’ensemble de l’émergence de la norme 5G et des principales tendances du marché mondial en matière d’exigences, avec une vision concurrentielle des acteurs qui pilotent le déploiement 5G.

« En Europe, les pays occidentaux sont en tête du développement de la 5G, avec le Danemark, le Portugal et la Suisse qui adopteront la 5G pour 23,2 %, 16,2 % et 16,2 % respectivement du total des abonnements mobiles sur leurs marchés d’ici 2023 », affirme GlobalData.

Lire la suite : https://itsocial.fr/enjeux/strategie-enjeux-dsi/business/operateurs-telecom-deurope-de-louest-remportent-course-europeenne-a-5g/

•••

Santé et réseaux : la 5G ne présente pas de risque supplémentaire

cnetfrance.fr - Guillaume Bonvoisin 
Publié le 14 août 2019

La Commission fédérale des communications, une institution US, a présenté son rapport sur les risques de santé liés aux réseaux et a abordé la question des réseaux 5G.

Il n'y a pas d'inquiétude à avoir sur la santé relative aux communications avec des smartphones, qu'ils soient anciens ou nouveaux. C'est en résumé le message transmis par la Federal Communications Commission, en charge des télécommunications aux USA. Cela inclut la 5G.

Comme le rapporte Cnet.com l'agence des télécoms américaine a étudié pendant six ans l'effet des expositions aux réseaux, qu'il s'agisse du Wifi via les routeurs, des smartphones ou des antennes. C'est cette même agence qui fixe, en collaboration avec la Food and Drug Administration et d'autres organisations les limites de fréquences. Tous se sont accordés pour conserver les limites actuellement en place.

Comme le rapporte Cnet.com l'agence des télécoms américaine a étudié pendant six ans l'effet des expositions aux réseaux, qu'il s'agisse du Wifi via les routeurs, des smartphones ou des antennes. C'est cette même agence qui fixe, en collaboration avec la Food and Drug Administration et d'autres organisations les limites de fréquences. Tous se sont accordés pour conserver les limites actuellement en place.

Selon eux les preuves scientifiques actuelles ne permettent pas de démontrer un effet néfaste sur la santé humaine tant qu'elles restent dans les limites définies actuellement. Leur point de vue était très attendue notamment concernant la nouvelle technologie de communication de cinquième génération 5G qui se déploie actuellement un peu partout à travers le monde. Pour eux, du point de vue de la santé, la 5G n'est pas différente de la 4G ou de la 3G. D'autre part les fréquences de la 5G, bien que différentes, restent compatibles avec les règles existantes en matière d'exposition aux radio-fréquences.

Les craintes soulevées par la 5G tiennent à l'utilisation de fréquences différentes mais aussi au fait que cela nécessitera le déploiement de nouvelles antennes plus petites et discrètes mais proches des lieux d'habitation. En France, selon la feuille de route du gouvernement, le déploiement dans les grandes villes devrait commencer en 2020.

Source : https://www.cnetfrance.fr/news/sante-et-reseaux-la-5g-ne-presente-pas-de-risque-supplementaire-39889145.htm

 

• Intelligence artificielle

Intelligence Artificielle : Microsoft investit 1 milliard $ dans OpenAI

lemagit.fr - Mark Labbe - Philippe Ducellier
Publié le: 12 août 2019

Un nouveau partenariat entre l'ex-association et Microsoft stimulera les recherches d'OpenAI le domaine de l'Intelligence Artificielle Généraliste et dotera Azure de nouvelles capacités de calcul haute performance dédiées à l’Al.

Quelques mois seulement après être devenue une entité à but lucratif, l'ancienne association OpenAI a annoncé avoir signé un nouveau partenariat avec Microsoft. Les deux sociétés commercialiseront les projets d'OpenAI, collaboreront dans la recherche pour une intelligence artificielle « généraliste » (ou AGI, pour Artificial General Intelligence) et développeront de nouvelles technologies de supercalculateurs pour l'Intelligence Artificielle (IA) sur Azure.

Lire la suite : https://www.lemagit.fr/actualites/252468213/Intelligence-Artificielle-Microsoft-investit-1-milliard-dans-OpenAI


Technologies

• Biométrie

Une faille de sécurité a exposé plus d’un million d’empreintes digitales

Radio-Canada
Publié le 15 août 2019

Une base de données biométriques alimentée par plus de 5700 entreprises du monde entier a été découverte en ligne, non protégée, par une équipe de recherche en cybersécurité. Cette base de données étant ainsi accessible à tout le monde, des mots de passe non cryptés, des données de reconnaissance faciale et plus d’un million d’empreintes digitales ont pu être consultés et modifiés.

Le système en question, nommé BioStar 2, appartient à l’entreprise de sécurité Suprema. Notamment utilisé par les banques et la police au Royaume-Uni, il permet de réserver l'accès à des bâtiments aux personnes autorisées.

Lire la suite : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1261884/biometrie-biometrique-cybersecurite-fuite-biostar-suprema


© 2024 ADCET
Image