Revue de Presse ADCET n° 35 - Lundi 1 juillet 2019

Revue de Presse ADCET n° 35 - Lundi 1 juillet 2019

Nouvelle formule : les titres auxquels vous ne pouvez échapper !

 

Sommaire

• Transports

Blois : les usagers des transports urbains ont la parole

CUCM : Les nouveautés de l'été pour les transports urbains et le transport à la demande

- Transports urbains briochins. 70 ans, ça se fête !

- Transport à Dieppe : un pass mobilité pour les jeunes de moins de 26 ans

- Canicule : des bus climatisés pour les lignes urbaines

- Train du futur, nouveau système ferroviaire : Airbus et SNCF signent un partenariat sur les technologies de localisation

• Mobilité

- Les villes américaines s’allient pour améliorer leurs transports urbains

- Quelle mobilité urbaine en 2049 ?

- Un plan de mobilité durable

- Des Vélo’v de première génération remis en circulation pour faire face à une vague de vandalisme sans précédent

- Mobilités intelligentes et innovantes : déplacement du président de l’Eurométropole de Strasbourg aux Pays-Bas pour évaluer les potentiels applicables au territoire

• Billettique

Transports, scolarité, eau et assainissement : les habitants de Flers Agglo vont pouvoir payer leurs factures en ligne

- Il devait leur coûter 110 euros, le transport scolaire sera finalement remboursé aux parents dans le Golfe de Saint-Tropez

EC: testez gratuitement le parcours vers l’école de votre enfant 

Tarifs des bus et trams : ce qui va changer le 1er septembre

• RGPD

Cookies : la CNIL devrait officialiser la fin du « soft opt’in » début juillet

• IDENTITE

- Une identité électronique de service public plutôt que les Gafam

 

Les articles à lire

TRANSPORTS

Blois : les usagers des transports urbains ont la parole

lanouvellerepublique.fr - Henri Brissot
Publié le 24 juin 2019

En amont du renouvellement de la délégation de service public, Agglopolys lance une concertation auprès des usagers pour mieux cerner leurs attentes.

Lors du conseil communautaire qui s’était tenu le 16 mai dernier, les élus d’Agglopolys avaient validé le principe d’un nouveau contrat de DSP (délégation de service public) pour gérer le réseau urbain.
La décision prise, il s’agit d’élaborer un cahier des charges collant à la réalité économique. En clair, il n’est pas envisageable de multiplier à l’infini les arrêts de bus ou le nombre de rotations. En revanche, il est possible d’apporter des améliorations au réseau sans que cela ne coûte un bras à la collectivité.

Prioriser les orientations nécessaires

Lire la suite : https://www.lanouvellerepublique.fr/blois/transports-urbains-les-usagers-ont-la-parole

•••

CUCM : Les nouveautés de l'été pour les transports urbains et le transport à la demande

creusot-info.com
Publié le 29 juin 2019

Jérôme Ferracci et Daniel Meunier ont présenté ce lundi matin les nouveautés de l'été, en matière de transport.

Des ajustements, des nouveautés et des expérimentations interviendront sur des lignes du réseau de transports urbains et de transport à la demande de la communauté urbaine, à compter du lundi 1er juillet 2019. La présentation a été faite ce lundi en fin de matinée par Jérôme Ferracci directeur des déplacements à la CUCM et Daniel Meunier, vice-président en charge des transports à la CUCM. « Il s'agit de répondre au mieux à la demande des usagers et des collectivités, aussi des ajustements et des nouveautés interviendront sur le réseau urbain et la desserte de la gare TGV à compter du 1er juillet » a expliqué Daniel Meunier.

Sur le bassin du Creusot

Lire la suite : http://www.creusot-infos.com/news/vie-locale/le-creusot/cucm-les-nouveautes-de-l-ete-pour-les-transports-urbains-et-le-transport-a-la-demande.html

•••

Transports urbains briochins. 70 ans, ça se fête !

letelegramme.fr
Publié le 26 juin 2019

Les Transports urbains briochins ont soufflé leurs 70 bougies. Le réseau, qui a connu une sacrée évolution en sept décennies, est mis à l’honneur en cette fin de semaine sur la place Du-Guesclin.

Les TUB (Transports urbains briochins) en ont fait du chemin en 70 ans. C’est ce qu’a rappelé Ronan Kerdraon, vice-président de l’Agglo en charge de l’économie et des transports, à l’heure de fêter symboliquement cet anniversaire sur le parking Robien. Là même où se situaient les deux premiers dépôts des TUB en 1949.

À l’époque, « les bus desservaient uniquement Saint-Brieuc, sur quatre lignes, de 7 h à 20 h ». Sept décennies plus tard, « nous avons une desserte relativement fine de notre territoire », a souligné Ronan Kerdraon, annonçant à l’occasion la création d’un nouveau label, « Chrono TUB ». « Cela évoque la performance et la régularité de nos bus ». Le logo sera progressivement décliné sur les autres services du réseau.

Six millions de voyageurs par an

Lire la suite : https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/saint-brieuc/transports-urbains-briochins-70-ans-ca-se-fete-26-06-2019-12322776.php#vGYPtv713sJ3jDym.99

•••

Transport à Dieppe : un pass mobilité pour les jeunes de moins de 26 ans

actu.fr/normandie 
Publié le 27 Juin 2019

L'Agglomération Dieppe-Maritime, via son réseau de transport Deep Mob, ex-Stradibus, met en place un pass mobilité pour les jeunes de moins de 26 ans. Les détails.

« C’est révolutionnaire, voilà une très bonne nouvelle pour les familles de l’agglomération », lance Nicolas Langois, le maire de Dieppe (Seine-Maritime), lors du dernier conseil de Dieppe-Maritime, mardi 25 juin 2019. Les élus ont acté, à l’unanimité, la mise en place d’un pass mobilité pour les jeunes de moins de 26 ans  sur le territoire.

Il s’agit d’une carte avec un abonnement annuel permettant aux primaires, collégiens, lycéens et demandeurs d’emploi de prendre le bus autant de fois qu’ils le souhaitent sur les lignes Deep Mob, ex-Stradibus, mais aussi sur celles mutualisées avec la Région Normandie. « Près de 10 000 jeunes seraient concernés », souligne Daniel Lefevre, le maire de Grèges, vice-président en charge du transport.

Pour chaque usager de moins de 26 ans qui achète un titre de transport annuel, l’Agglo prend désormais 100 € à sa charge. L’abonnement coûtera 50 € l’année, soit moins de 5 € par mois. « Le prélèvement pourra être échelonné, souligne Jérémy Dry, le directeur de Deep Mob. C’est une belle évolution pour nous aussi. Plus question de prétexter d’avoir oublié sa carte… « .

Coût de 250 000 €

Lire la suite : https://actu.fr/normandie/dieppe_76217/transport-dieppe-pass-mobilite-jeunes-moins-26-ans_25226515.html

•••

Canicule : des bus climatisés pour les lignes urbaines

Avec une température de plus de 35 degrés cette semaine, le Grand Verdun et la société de transports Transdev ont pris des mesures pour lutter contre la canicule. « Sans surcoût pour la collectivité », précise estrepublicain.fr - Jean-François Thomas.

Publié le 28 juin 2019

Vous roulez dans une vieille bagnole sans climatisation ? Pour vos trajets autour de Verdun, prenez-le bus ! Avec la vague de chaleur qui s’est abattue sur le pays ces derniers jours, la communauté d’agglomération du Grand Verdun et son délégataire de transports urbains Transdev ont décidé de prendre des mesures pour lutter contre la chaleur.

Ainsi, les véhicules de lignes urbaines ont été temporairement remplacés par des bus climatisés. « Et sans surcoût pour la collectivité », insiste Jean-François Thomas, vice-président de l’Agglo en charge notamment des transports.

Ligne 1 : tous les véhicules sont concernés.

Lire la suite : https://www.estrepublicain.fr/edition-de-verdun/2019/06/28/canicule-des-bus-climatises-pour-les-lignes-urbaines

•••

Train du futur, nouveau système ferroviaire : Airbus et SNCF signent un partenariat sur les technologies de localisation

sncf.com - Communiqué
Publié le 20 juin 2019

Réunis ce mercredi 19 juin, sur le stand Airbus du Salon du Bourget, SNCF et Airbus Defence & Space s’engagent à coopérer sur des éléments du système ferroviaire du futur. Pierre Izard, Directeur Général Système et Technologies ferroviaires SNCF et JeanMarc Nasr, Directeur de Space Systems au sein d’Airbus, ont signé un partenariat de recherche relatif à la localisation précise et en sécurité des trains.

Une alliance croisée entre deux acteurs clés de l’industrie des transports

SNCFet Airbus vont étudier ensemble les technologies de localisation innovantes pour le système ferroviaire, basées sur la navigation par satellites. Cette alliance repose d’une part sur l’expertise et le savoir-faire d’Airbus en matière de systèmes de localisation par satellites utilisées aujourd’hui par l’aviation civile, qui trouveraient ainsi de nouveaux cas d’usages dans les transports terrestres et notamment ferroviaires. D’autre part, SNCF, avec son accélérateur d’innovation TECH4RAIL, continue d’introduire des technologies ayant fait leur preuves dans d’autres domaines industriels, grâce à une approche de fertilisation croisée entre secteurs.

Lire la suite : https://www.sncf.com/sites/default/files/press_release/SNCF_CommuniquePresse_SignaturePartenariat_Airbus_0.pdf

 

MOBILITE

Les villes américaines s’allient pour améliorer leurs transports urbains

Une vingtaine de grandes villes américaines rejoignent l'association Open Mobility Foundation

siecledigital.fr - Valentin Cimino 
Publié le 26 juin 2019

Grâce aux nouvelles technologies, les grandes villes américaines pensent pouvoir améliorer la qualité de leurs systèmes de transport urbain. Une vingtaine de villes s’associent et annoncent leur participation à l’Open Mobility Foundation, une association qui veut imaginer la ville de demain.

La Smart City, au cœur du projet

Les villes concernées par ce projet sont les suivantes : Austin, Chicago, Los Angeles, Louisville, Miami, Minneapolis, New York, Philadelphia, Portland, San Francisco, San Jose, Santa Monica, Seattle et Washington. Elles rejoignent toutes l’Open Mobility Foundation, pour mettre en commun leur savoir et imaginer ensemble, le transport interurbain du futur.

Pour John Rossant, fondateur et président de NewCities : « l’Open Mobility Foundation répond à un besoin crucial pour les villes de tout le pays en cette période de perturbation profonde des transports. Alors que les communautés urbaines commencent à être touchées par les nouveaux modes de mobilité et des technologies pointues, nous devons nous assurer que les solutions que nous créons sont intelligentes, sûres et équitables, et que nous construisons un avenir urbain meilleur pour tous.»

Les nouvelles technologies au profit des villes

Lire la suite : https://siecledigital.fr/2019/06/26/les-villes-americaines-sallient-pour-ameliorer-leurs-transports-urbains/

•••

Quelle mobilité urbaine en 2049 ?

nouvelobs.com - Sébastien Billard
Publié le 26 juin 2019

Les problèmes de pollution et de congestion obligent à revoir nos manières de nous déplacer en ville. Comment concilier efficacité et écologie ? Les 5e rencontres 2049 ont apporté quelques réponses.

Des avions, des trains et de nombreuses bretelles autoroutières qui s’entrecroisent dans les airs, au milieu des gratte-ciel… Pour ouvrir les cinquièmes rencontres 2049, qui se tenaient au Pavillon de l’Arsenal à Paris, Elisabeth Borne a convoqué le souvenir du film culte « Metropolis ». Réalisé en 1927, ce long-métrage de Fritz Lang imagine ce que sera la ville un siècle plus tard, en 2026. « On lit dans ses images les rêves d’une époque, où l’on découvrait l’automobile et l’avion », a souligné la ministre des Transports.

A quoi ressemblerait ce film s’il était tourné aujourd’hui et visait à imaginer la mobilité de demain ? Les enjeux de la mobilité, considérables, apparaissent bien différents de ce qu’ils étaient hier : les villes ne cessent de croître, nos besoins de déplacements aussi, et surtout, comme l’a rappelé Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris chargé de l’urbanisme, l’urgence climatique, les problèmes de pollution et de congestion, obligent les villes à une véritable « révolution urbaine » pour construire une mobilité bien plus durable qu’elle ne l’a été.

Vers une mobilité partagée

Lire la suite : https://www.nouvelobs.com/2049/20190626.OBS14968/quelle-mobilite-urbaine-en-2049.html

Ecouter : Quelle mobilité urbaine en 2049 ? Le replay de notre conférence https://www.nouvelobs.com/videos/ni0_jp_KW0A.YTB/quelle-mobilite-urbaine-en-2049-reponses-en-direct-de-notre-conference.html

•••

Un plan de mobilité durable

ladepeche.fr
Publié le 29 juin 2019

Depuis la fin 2018, la communauté de communes de la Gascogne toulousaine (CCGT) élabore un plan de mobilité durable pour développer des alternatives au réseau routier de l'ouest toulousain de plus en plus encombré. Ce plan étudie l'évolution des déplacements sur cette zone, ainsi que la modification des espaces publics et des aménagements de voiries, sentiers et pistes cyclables. Des chercheurs de l'université Toulouse Jean-Jaurès et de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Toulouse, en partenariat avec Toulouse Métropole, travaillent dans le cadre du programme POPSU-Métropole à l'analyse des mobilités alternatives à l'automobile (transports en commun, utilisation du vélo, développement du télétravail, etc.). Ils se sont réunis avec des acteurs locaux à L'Isle-Jourdain dans le cadre d'un séminaire national sur ce thème. La CCGT et la mairie ont présenté les axes de travail du plan de mobilité durable. Une réunion publique aura lieu jeudi 29 août.

Lire la suite : https://www.ladepeche.fr/2019/06/29/un-plan-de-mobilite-durable,8285681.php

•••

Des Vélo’v de première génération remis en circulation pour faire face à une vague de vandalisme sans précédent

grandlyon.com - Communiqué
Publié le 21 juin 2019

LYON, le 20 juin 2019 – Depuis plusieurs semaines, Vélo’v fait l’objet d’actes de vandalisme d’une ampleur jamais atteinte et les équipes de JCDecaux sont pleinement mobilisées pour récupérer et réparer les vélos volés ou inutilisables dans les meilleurs délais. JCDecaux, en accord avec la Métropole de Lyon, a décidé de déployer progressivement à partir du 24 juin 1 000 Vélo’v de la précédente génération, afin de permettre aux Grand Lyonnais et aux visiteurs de profiter pleinement du service Vélo’v à l’approche de l’été. Le service Vélo’v est confronté depuis plusieurs semaines à une vague de vandalisme d’une violence sans précédent avec 1 200 vélos à réparer sur un parc de 4 000 cycles. Depuis le lancement de Vélo’v en 2005, une telle situation n’a jamais été observée. Dans ce contexte, la Métropole de Lyon s’est pleinement engagée aux côtés de JCDecaux, pour mettre fin à cette situation préjudiciable, non seulement pour les équipes de JCDecaux, les collectivités, mais aussi et surtout les utilisateurs. Les services de police municipale des villes de Lyon et Villeurbanne se mobilisent pour une surveillance accrue de certaines stations particulièrement exposées à ces actes, qui constituent des délits passibles du code pénal. La Métropole de Lyon et les équipes de JCDecaux remercient les utilisateurs pour leurs messages de soutien et de sympathie, et pour leur compréhension et patience dans la mise en œuvre des actions pour rétablir le niveau de service attendu.

•••

Mobilités intelligentes et innovantes : déplacement du président de l’Eurométropole de Strasbourg aux Pays-Bas pour évaluer les potentiels applicables au territoire

strasbourg.eu - Communique
Publié le 7 juin 2019

Dans le cadre d’un voyage d’études organisé par l’ADEUS qu’il préside, puis du congrès européen des mobilités intelligentes, ERTICO-ITS, avec lequel Strasbourg a su tisser des liens privilégiés ces 3 dernières années, Robert Herrmann, président de l’Eurométropole, a effectué un déplacement de trois jours aux Pays-Bas, à la tête d’une délégation de plusieurs élus et experts en urbanisme et gestion des transports. Ce déplacement, du 3 au 5 juin, prévoyait un passage par l’écoquartier de Culemborg (25 hectares) puis par le territoire conurbain de la Randstadt (Utrecht-Rotterdam Amsterdam et La Haye) où ont pu être évalués, sur le front des transports publics, les systèmes de mobilités intra-urbaines et métropolitaines intégrées, ainsi que le pôle multimodal de la gare d’Amsterdam Centraal. La délégation a pu également apprécier in situ le résultat probant de la reconversion d’un ancien entrepôt du port d’Amsterdam en un nouvel espace de manifestations culturelles, le Pakkuis Zwijger.

Lire la suite : https://www.strasbourg.eu/documents/976405/6791872/0/c5bdf4be-1bbf-05e7-06eb-1ad3fe9ec5ee

 

BILLETTIQUE

Transports, scolarité, eau et assainissement : les habitants de Flers Agglo vont pouvoir payer leurs factures en ligne

Flers Agglo vient de lancer plusieurs sites internet afin de faciliter les démarches et les paiements pour les transports, la scolarité, l'eau et l'assainissement.

actu.fr/nomandie 
Publié le 24 Juin 2019

Flers Agglo vient de lancer de nouveaux services en ligne liés à la vie quotidienne de ses habitants. Transport, scolarité ou encore eau et assainissement ont leur propre site internet, permettant de régler ses factures ou d’effectuer des démarches depuis son canapé.

En ce qui concerne les transports Némus la nouvelle plateforme, active depuis le 5 juin 2019, regroupe toutes les informations sur les trois lignes urbaines, les transports scolaires, le transport à la demande, le court-voiturage, les vélos à assistance électrique, les tarifs et les liaisons TER. 

Elle permet également de recharger sa carte Némus sans contact, d’inscrire son enfant aux transports scolaires, de savoir l’état du trafic en temps réel, ou encore de préréserver  son vélo électrique

Lire la suite : https://actu.fr/normandie/flers_61169/transport-scolarite-eau-assainissement-habitants-flers-agglo-vont-pouvoir-payer-leur-facture-ligne_25179953.html

•••

Il devait leur coûter 110 euros, le transport scolaire sera finalement remboursé aux parents dans le Golfe de Saint-Tropez

varmatin.com Publié le 25 juin 2019

Après l’émotion suscitée par la somme de 110 euros réclamée aux parents pour le transport des lycéens et collégiens par les bus de la Région, l’Intercommunalité vient à la rescousse

Choqués et furieux, tels sont les sentiments de nombreux parents de collégiens ou lycéens du Golfe, depuis qu’ils ont découvert que faire transporter leur enfant vers son établissement scolaire par les bus de la Région leur coûterait 110 euros, alors que tout était gratuit l’an dernier.…

Lire la suite (réservé aux abonnées) : https://www.varmatin.com/education/il-devait-leur-couter-110-euros-le-transport-scolaire-sera-finalement-rembourse-aux-parents-dans-le-golfe-de-saint-tropez-391931

•••

EC: testez gratuitement le parcours vers l’école de votre enfant 

telesambre.br - Laura Gentile
Publié le 24 juin 2019

Le TEC offre à votre enfant âgé de 11 à 14 ans un titre de transport valable 1 jour pour lui et un accompagnant, afin de repérer le trajet vers l’école : une opportunité à ne pas manquer pour vivre la prochaine rentrée scolaire en toute tranquillité ! Ce titre, en vente du 1er juin au 10 septembre, est valable jusqu'au 30 septembre.

Si votre enfant possède déjà une carte MOBIB, vous pouvez demander ce titre dans votre ESPACE TEC ou via l'adresse e-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant son nom, son prénom, son numéro de carte MOBIB (19 chiffres) et le parcours Next, Horizon ou Horizon+ à tester.

S'il ne possède pas encore de carte MOBIB à son nom, vous pouvez lui en procurer une au prix de 5 € en vous rendant dans un ESPACE TEC ou sur l'E-SHOP dans l'onglet "Je m'inscris".

Lire la suite : https://www.telesambre.be/tec-testez-gratuitement-le-parcours-vers-lecole-de-votre-enfant

•••

Tarifs des bus et trams : ce qui va changer le 1er septembre

ledauphine.com 
Publié le 28 juin 2019

Il existe 30 tarifications différentes, selon les types de titres de transport, les revenus et l’âge. L’évolution moyenne des tarifs est de 1,4 %. Voici quelques exemples de tarifs applicables au 1er septembre 2019.

Les tarifs qui restent identiques

 Les tarifs solidaires, abonnement mensuel : 2,50 € pour Pastel 1 (quotient familial de 0 à 435), 9,80 € pour Pastel 2 (QF de 436 à 515), 14,80 € pour Pastel 3 (QF de 516 à 605), 19,70 € pour Pastel 4 (QF de 606 à 675). 
 Les abonnements pour les jeunes : 19,40 € par mois pour les 4-17ans, 15 € par mois pour les 18-24 ans ; 194 € par an pour les 4-17 ans, 150 € par an pour les 18-24 ans. 
 L’abonnement annuel pour les plus de 75 ans : 136 €. 
 Les cartes pour 1 voyage : 1,60 €. 10 voyages : 14,50 €. La carte 30 voyages est, elle, supprimée.

Les tarifs qui augmentent

Lire la suite : https://www.ledauphine.com/isere-sud/2019/06/28/isere-agglomeration-grenobloise-tarifs-des-bus-et-trams-ce-qui-va-changer-le-1er-septembre

 

RGPD

Cookies : la CNIL devrait officialiser la fin du « soft opt’in » début juillet

ecranmobile.fr
Publié le 25 Juin 2019

Après avoir élargi la notion de données personnelles à l’ensemble des données électroniques, imposé le consentement comme seul cadre juridique pour la publicité ciblée, la CNIL a décidé de ne pas attendre le règlement E-Privacy, annoncé pour 2020, pour changer de politique en matière de « cookies ». 

Invitée à l’assemblée générale du GESTE, la nouvelle présidente de la CNIL, Marie-Laure Denis, a expliqué que la collecte du consentement par «  poursuite de la navigation », un opt’out pudiquement rebaptisé en soft opt’in en 2013, serait désormais exclu des bonnes pratiques en matière de consentement.

« La recommandation de 2013 sera révisée et nous publierons nos nouvelles lignes directrices début juillet. Les médias auront alors quelques mois pour se mettre en conformité et nous n’excluons pas des contrôles pour vérifier qu’aucun cookie n’est déposé sans obtention explicite du consentement. Nous souhaitons par ailleurs discuter des modalités opérationnelles avec l’interprofession au cours de cette période. » a expliqué Maire Laure Denis.

Lire la suite : https://www.ecranmobile.fr/%E2%80%8BCookies-la-CNIL-devrait-officialiser-la-fin-du-soft-opt-in-debut-juillet_a66735.html

 

IDENTITE

SUISSE

Une identité électronique de service public plutôt que les Gafam

domainepublic.ch - Jean-Christophe Schwaab
Publié le 29 juin 2019

Les qualités et défauts du projet fédéral e-ID

Lorsque l’Etat atteste de l’identité d’un résident, il ne tient pas seulement un registre utile pour l’accomplissement de ses tâches. Il atteste aussi officiellement de l’existence d’une personne et permet à cette dernière de s’en prévaloir juridiquement.

Un document d’identité étatique permet non seulement de bénéficier de prestations publiques, mais aussi de s’obliger envers d’autres privés. Ces derniers peuvent compter sur le fait que leur cocontractant existe bel et bien et avoir la certitude qu’ils sont effectivement en relation avec cette personne. 

Jusqu’ici, l’Etat garantissait l’identité exclusivement sur un support physique. Cela pouvait poser problème au moment d’accomplir un acte ou de conclure une transaction sur Internet. En effet, pour avoir la garantie de l’existence de la personne concernée, il fallait une preuve de l’existence d’un document physique. La preuve pouvait être numérique, mais le document physique devait exister dans tous les cas. 

Lire la suite : https://www.domainepublic.ch/articles/35172


© 2024 ADCET
Image