Revue de Presse ADCET n°15 - 14 février 2019

Revue de Presse ADCET n° 15 - Lundi 11 février 2019

RAPPORT

Rapport 2109 de la Cour des comptes

Publié le 6 février 2019

Extrait du tome 2

Les transports en commun toulousains : le pari d’une troisième ligne de métro

Lire : https://www.ccomptes.fr/system/files/2019-02/07-transports-commun-toulousains-Tome-2.pdf

 

CONFERENCES

Tirer pleinement profit du potentiel de l’intelligence artificielle en France

Mardi 19 février 2019 de 8h30 à 17h30
Centre de conférences Pierre Mendès France 139, rue de Bercy - 75012 Paris

L’AI France Summit est une initiative commune de la DGE, de TECH’ IN France et du CGET qui vise à dresser le constat des potentialités de l’écosystème français en matière d’intelligence artificielle. Cette initiative se fonde notamment sur une étude Pipame commanditée par la DGE, le CGET et TECH’ IN France et réalisée par le cabinet ATAWAO. L’AI France Summit vise donc à partager ce diagnostic prospectif avec des représentants des industries et des services concernés mais aussi à recueillir leurs témoignages et leurs ambitions stratégiques.

A noter :

11h30 - 12h45 : 2° table ronde : repensez la ville et les services publics

Démonstration, Luca VERRE, founder, Prophesee

- Mathieu DUNANT, directeur de l’Innovation, RATP - Mustapha DERRAS, directeur excutif R & D, BergerLevrault - Clémence ARTO, directrice des Affaires publiques, Doctrine - Emmanuel COUET*, président Métropole de Rennes - Paula FORTEZA*, députée LREM - Thomas LAGIER, directeur général, Forcity

Le programme : https://www.entreprises.gouv.fr/files/files/directions_services/precurseurs-chimiques-drogues/2019-01-24-PROGRAMME-Intelligence_artificielle.pdf

 

TRANSPORTS

Le mouvement des Gilets jaunes perturbe (aussi) le budget de l’Afitf

la Gazette des Communes - Julie Lallouët-Geoffroy - Club Techni.Cités
Publié le 1 janvier 2019

L’agence de financement des infrastructures de transport de France voit ses recettes amoindries par le mouvement des Gilets jaunes. Elle envisage la création d’une vignette pour trouver de nouvelles ressources.

Le Président de l’agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf), Christophe Béchu, a répondu cette semaine aux questions budgétaires du Sénat et de l’Assemblée nationale. La commission sénatoriale de l’aménagement du territoire et du développement durable a exprimé son inquiétude quant aux capacités de financement de l’Afitf sur les projets déjà engagés et ceux à venir. Et ils sont nombreux. Régénération des routes, des voies navigables, des axes ferroviaires… Sans oublier les nouvelles infrastructures et le Plan vélo.

Lire la suite : https://www.lagazettedescommunes.com/604516/le-mouvement-des-gilets-jaunes-perturbe-aussi-le-budget-de-lafitf/#utm_source=quotidien&utm_medium=Email&utm_campaign=02-02-2019-quotidien&email=Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

•••

Go-Ahead to use blockchain technology to improve passenger journeys

Intelligent Transport
Publié le 31 janvier 2019

Sharing travel data will help Go-Ahead to better understand passenger habits and better communicate with customers.

Go-Ahead Group has announced its partnership with DOVU, focused on using blockchain technology to improve journeys for rail passengers.

Leveraging DOVU’s blockchain-powered reward platform will help Go-Ahead learn more about its customers and incentivise changes in passenger behaviour that will improve services for the 1 billion journeys it completes per year.

The project will initially be rolled out on Go-Ahead’s Thameslink and Southern Rail services and will focus on the first and last mile of the customer journey. Using the DOVU platform, users will be able to earn cryptocurrency when they share their travel data and make changes to their travel behaviour.

Lire la suite (en anglais) sur Intelligent Transport

 

TARIFICATION - PAIEMENT

Douaisis Les tarifs d’Évéole augmenteront au 1er juillet

La Voix du Nord - Linda Marteau
Publié le : 7 février 2019

À compter du 1er juillet, il vous faudra débourser 1,50 € contre 1,40 € actuellement pour effectuer un voyage. Objectif du Syndicat mixte des transports du Douaisis (SMTD) : lutter contre la fraude et inciter les abonnements.

Réuni en comité mercredi soir à Lewarde, le Syndicat mixte des transports du Douaisis (SMTD) a voté à l’unanimité une nouvelle grille tarifaire.

Pour les titres tout public, elle sera appliquée à partir du 1er juillet 2019. « La mise en place de la gratuité dans les transports scolaires nous a entraînés à réfléchir sur la grille tarifaire. Ces tarifs n’ont pas évolué depuis un certain nombre d’années, parfois même depuis dix ans, a précisé le président du SMTD, Claude Hego. Il nous faut tenir compte de l’évolution des charges. Le prix du gasoil a augmenté de 17 % depuis 2017. » La SMTD entend aussi continuer de lutter contre la fraude et fidéliser ses clients en incitant à l’abonnement .

À noter qu’une revalorisation sur les titres sociaux (carte senior, titre demandeur d’emploi et titre RSA) sera appliquée au 1er janvier 2020.

Six mois de tarif réduit pour les chômeurs

Le SMTD a approuvé la possibilité pour un demandeur d’emploi de renouveler 5 fois (au lieu de 3) leur titre de transport à tarif réduit, soit six mois de circulation possible sur le réseau par an. Tous les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’une carte mensuelle, sans critère social. Le titre de transport à tarif réduit permettant aux demandeurs d’asile hébergés sur les centres d’accueil du Douaisis de circuler librement trois mois sur le réseau Evéole est étendu à ceux en procédure Dublin (qui ont fait une demande d’asile dans un autre pays, NDLR). Il en est de même pour les mineurs non-accompagnés suivis par les structures du Douaisis.

http://www.lavoixdunord.fr/534165/article/2019-02-07/les-tarifs-d-eveole-augmenteront-au-1er-juillet

•••

Argentine

Payer votre ticket de métro en bitcoins

journal du coin - Julien C
Publié le 8 février 2019

Les transports en commun sont désormais payables en bitcoins dans 37 villes en Argentine. Il est maintenant possible aux voyageurs de recharger leur carte SUBE (l’équivalent de la carte Navigo parisienne, la carte Pastel toulousaine où la carte KorriGO bretonne, par exemple) en BTC, grâce à une collaboration entre Alto Viaje & Bitex.

Inclusion financière

Alto Viaje est l’entreprise qui propose les cartes SUBE, grâce auxquelles il est possible d’acheter des titres de transport pour métro et bus via des terminaux dédiés, mais également dans les tabacs, kiosques, etc…

L’entreprise proposait déjà le paiement via Paypal, et ce dans le but de « faciliter l’inclusion financière ». Bitcoin semblait donc assez naturellement être la prochaine étape.

« Nous voulons proposer des services surs et innovants. L’alliance avec Bitex nous permet d’intégrer les paiements en bitcoins, et ouvre de nouvelles possibilités d’inclusion financière ». Luciano Verardo, directeur d’Alto Viaje.

Pour information : le Bitcoin était coté 3 218,67 € à la date du 10 février 2019

Lire la suite : https://journalducoin.com/bitcoin/argentine-payez-votre-ticket-de-metro-en-bitcoins/

 

OPEN PAYMENT

Le directeur de la BCE déclare que les paiements instantanés pourraient mettre fin au duopole Visa / Mastercard

Finextra
Publié le 08 février 2019

La Banque centrale européenne lance l'idée d'utiliser des rails de paiement instantané pour relier les systèmes de cartes nationales afin de briser le duopole de Visa et Mastercard, qui représentent à elles deux plus de 80% des transactions par carte de l'UE. La BCE cherche depuis douze ans un mécanisme permettant de remettre en cause la domination de Visa et de Mastercard dans le paysage des paiements en Europe. Le plafonnement des frais d'interchange a permis un certain contrôle, mais les banques ont été invitées à mettre en place un troisième système concurrent afin de faire face aux pouvoirs des géants mondiaux et de promouvoir une concurrence accrue.

Lors d'une présentation à l'American European Community Association à Bruxelles, Yves Mersch, membre du conseil d'administration de la BCE, a déploré que le bloc n'ait pas réussi à mettre en place un véritable espace de paiement en euros (Sepa) pour les cartes.

« Les titulaires de carte ne peuvent utiliser leurs cartes de paiement nationales pour effectuer des paiements à travers l'Europe sans passer par un système mondial de paiement par carte permettant d'effectuer de tels paiements intra-européens », a-t-il déclaré.

Lire la suite (en anglais) : https://www.finextra.com/newsarticle/33339/ecb-chief-says-instant-payments-could-break-visamastercard-duopoly

•••

Ingenico présente OP2GO, sa nouvelle solution d’Open Payment, au salon Transport Ticketing Global 2019 à Londres

Leader du paiement dans le secteur du transport, Ingenico élargit son offre avec une solution d’Open Payment dédiée au transport en commun. Ingenico Group (Euronext : FR0000125346 – ING), leader mondial des solutions de paiement intégrées, annonce aujourd'hui le lancement d'OP2GO, sa solution complète d’Open Payment pour les plateformes billettiques. Composée de lecteurs sans contact sécurisés compatibles avec les cartes de paiement et de transport, de terminaux de contrôle, d’une plateforme de paiement et de services d’acquisition, OP2GO s'intègre à tous les systèmes de billettique.

Lire le communiqué : https://cdn.ingenico.com/binaries/content/assets/corporate-en/press-releases/2019/01/20190129-ingenico-presente-op2go.pdf

 

MOBILITE

Valenciennois Ligne T2, transport à la demande... Les autres dossiers de Transvilles

Nouveau directeur de la Compagnie des transports du Valenciennois et du Hainaut (CTVH), Thibaut Fournier-Montgieux, 57 ans, se retrouve à la tête du plus gros réseau de transports urbains géré par RATP Dev en France. Il ne nous a pas parlé de la gratuité pour les moins de 25 ans, qui arrive, mais du reste.

La voix du Nord - Sébastien Chédozeau
Publié le 5 février 2019

Sa feuille de route

« Elle restera entre RATP Dev et moi. Le directeur d’un réseau tel que celui-ci a deux missions : mener à bien la délégation de service public (DSP) qui a été signée en 2015 et nous positionner de telle sorte que nous puissions la conserver au prochain appel d’offres. Cela passe par la bonne exécution du contrat en cours et notre aptitude à être force de proposition. C’est à nous aussi, professionnels de la mobilité, d’apporter des idées auxquelles les élus ne pensent pas forcément. »

Lire la suite : http://www.lavoixdunord.fr/532946/article/2019-02-05/ligne-t2-transport-la-demande-les-autres-dossiers-de-transvilles

•••I

Top five technology trends to transform mobility in 2019

Intelligent Transport’s Carol Schweiger, also President of Schweiger Consulting, highlights the technology trends that have the potential to help change mobility in 2019.

1. Creating the ‘complete’ trip

2. Curb-side management

3. Promoting accessibility and inclusivity

4. Understanding travel behaviour changes

Lire la suite : https://www.intelligenttransport.com/transport-articles/75123/top-five-technology-trends-to-transform-mobility-in-2019/

•••

GRANDE BRETAGNE

UK must ensure buses remain an important mobility driver, says Minister

Intelligent Transport - Tara Nolan
Publié le 8 février 2019

In a speech, Minister Nusrat Ghani described the steps being taken to ensure the UK’s bus network serves communities’ transport needs, whilst meeting 21st century challenges.

In a speech, Minister Nusrat Ghani described the steps being taken to ensure the UK’s bus network serves communities’ transport needs, whilst meeting 21st century challenges.

At 2019’s UK Bus Summit, Minister Nusrat Ghani spoke about the measures being taken to ensure the bus network continues to serve people’s transport needs, alongside enhancing mobility, economic growth and community cohesion.

Ghani highlighted the longevity of the bus as a mode of transport: 120 years have passed since the first motorised bus services were established in Britain, and although transport technologies have evolved and travel patterns have changed, buses have remained a constant, with two thirds of all public transport journeys in Britain in 2018 made by bus and coach.

Lire la suite (en anglais) : https://www.intelligenttransport.com/transport-news/75781/ghani-buses-transport-network-mobility/

•••

GRANDE BRETAGNE

Un rapport récent révèle que le Royaume-Uni est à l'avant-garde de l'innovation dans les transports

Le rapport a révélé que le Royaume-Uni était bien placé pour tirer parti des possibilités offertes par les technologies de transport et l'innovation, qui pourraient profiter à l'économie, à la société et aux citoyens.

Sir Patrick Vallance, conseiller scientifique principal du gouvernement, a déclaré que «nous vivons une période de changements sans précédent dans le secteur des transports» lors du lancement du rapport sur l'avenir de la mobilité de la prospective. Le rapport a révélé que des technologies telles que les véhicules autonomes et les véhicules à zéro émission stimuleront l'innovation à l'avenir. Les sciences du comportement et les sciences sociales seront essentielles pour maximiser l'impact de ces technologies, en développant une compréhension claire de la façon dont les citoyens et les entreprises prennent des décisions et interagissent avec le système de transport.

Lire la suite (en anglais) https://www.intelligenttransport.com/transport-news/75532/innovation-transport-technologies-uk/

Consulter le rapport : « A time of unprecedented change in the transport system » https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/775077/future_of_mobility.pdf

•••

Dijon Métropole : en mars, on va tenter de circuler sans la voiture !

France 3 régions - F.L.
Publié le 7 février 2019

Le réseau de transport Divia Mobilités propose aux habitants de Dijon Métropole une expérience insolite : en échangeant les clés de son véhicule, on accepte d'utiliser durant tout le mois de mars tous les moyens de transport et services offerts par Divia. Une aventure qui peut faire son chemin !

Une expérience qui a déjà fait ses preuves

Inscrite dans la politique de mobilité globale de Dijon métropole, l'opération "Dijon sans MA voiture" est proposée au mois de mars prochain. 

Après le succès de "2 mois sans ma voiture", DiviaMobilités reconduit l'opération en mars :

• 1ère étape : remettre les clés de votre voiture personnelle au début de l'aventure le 2 mars 2019. Le véhicule sera stationné pendant un mois dans un parking sécurisé proche du centre-ville de Dijon.

• 2ème étape : partir à la découverte des mobilités alternatives à la voiture individuelle et les tester !

L'opération est possible dans la Métropole grâce aux outils proposés : aménagements de covoiturage, pistes cyclables, plateformes multimodales...

Lire la suite : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/cote-d-or/dijon/dijon-metropole-mars-on-va-tenter-circuler-voiture-1620603.html

•••

Mobilité : une nouvelle association

Midi Libre - Correspondant
Publié le 9 février 2019

Une nouvelle association vient d’être créée sur Vic-la-Gardiole “Déplacements Environnement Cadre de Vie” qui aura pour but principal le déplacement en rééquilibrant l’intermodalité en faveur des transports en commun et des liaisons douces (piétons et cyclistes). Elle travaillera pour améliorer l’environnement en informant et sensibilisant les citoyens sur les risques, les possibilités de faire autrement dans la vie de tous les jours.

Elle devra agir pour améliorer le cadre de vie dans le respect de l’environnement et le respect mutuel, en collaborant avec les institutions locales comme force de proposition pour faire avancer les projets.

"Créer des liens avec d’autres associations pour les projets communs, organiser l’information et la concertation avec les citoyens, agir avec eux, sera également le rôle de notre association", souligne Lionel Couty porte-parole cette nouvelle association.

Lire la suite : https://www.midilibre.fr/2019/02/09/mobilite-une-nouvelle-association,8004139.php

 

SITE EXPERIMENTAL

Transpolis, une ville sans habitants mais avec des feux rouges

Rue89Lyon
Publié le 4 février 2019

A une cinquantaine de kilomètres de Lyon, au beau milieu de la plaine de l’Ain se cache Transpolis, une « ville fantôme » ultra équipée de 30 hectares mise à disposition des inventeurs des transports de demain. L’AFP est allée y faire un reportage.

L’AFP parle d’une « ville fantôme » : pas d’habitants, mais pourtant un tas d’équipements : diverses routes, des feux rouges, ronds-points et abribus… Ce « no man’s land » de 80 hectares dont 30 hectares de ville, c’est Transpolis, le terrain de jeu de ceux qui inventent les déplacements de demain.

Transpolis est située dans la Plaine aindinoise, à Saint-Maurice-de-Rémens, sur un ancien site militaire de stockage de munitions racheté par le conseil départemental de l’Ain et mis à disposition de la société du même nom pendant cinquante ans.

Le site, dont la première tranche de travaux a été achevée l’été dernier, n’est pas destiné au simple test de véhicules, comme le précise à l’AFP Stéphane Barbier, directeur du développement de la société exploitante :

« Tout y est flexible et modulable : comme dans un studio de cinéma, on écrit le scénario et on équipe le site en fonction. »

Lire la suite : https://www.rue89lyon.fr/2019/02/04/transpolis-une-ville-sans-habitants-mais-avec-des-feux-rouges/

Note : l’article comprend une video AFP avec une intervention de Stéphane Barbier, Directeur du développement Transpolis.

 

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ?

LCI - Fabrice Collaro - Podcast
Publié le 7 février 2019

L’Intelligence artificielle est en train de révolutionner notre vie quotidienne, dans tous les domaines, et on n’en est encore qu’au début, les progrès à venir promettent d’être considérables ! Mais faut-il en avoir peur, ou au contraire en attendre des bienfaits ? 

Il faut savoir que la France est reconnue pour son expertise dans ce domaine, avec d’excellentes écoles mathématiques et informatiques. Et ce n’est donc pas par hasard que l’un des géants mondiaux de l’internet a implanté l’un de ses 4 laboratoires de recherche en intelligence artificielle à Paris. Il s’agit de Facebook, et je suis justement allé dans ce laboratoire rencontrer son directeur, Antoine Bordes.

Lire la suite : https://www.lci.fr/sciences/futur-et-co-intelligence-artificielle-faut-il-en-avoir-peur-4-2110983.html


© 2024 ADCET
Image