M2M Group accompagne la révolution numérique au Maroc

M2Mgroup

Article rédigé par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les Assises de l’ADCET, qui fêtait ses dix ans, avaient invité Redouan Bayed, Président de la société M2M Group*, pour présenter le plan numérique du Maroc; Sous le titre « Maroc Numéric 2020: de l’innovation à la convergence », le représentant marocain a dressé un historique et un bilan du programme stratégique de la numérisation du Maroc.

 De 1990, année des premières initiatives à 2009, le Maroc fut une vitrine régionale en matière d’innovations et de déploiements de produits et services monétiques. Les opérateurs bancaires généralisent la norme EMV, le 3D-Secure et développent le multi-canal à large échelle. La carte bancaire à puce est le fer de lance de l’innovation. La « pucification » de la carte bancaire encourage les autorités à moderniser les titres d’identité, avec pour premier projet « Le programme national des permis de conduire et des cartes grises électroniques ». Attribué début 2006 en mode PPP, ce programme, piloté par M2M Group, concerne l’émission de plus de 13 millions de cartes à puce sans contact multi-applicatives. Fin 2007, c’est au tour du Ministère de l’Intérieur de déployer son projet Carte d’Identité Nationale biométrique. En juin 2009, le Royaume adopte le passeport biométriques conforme aux normes internationales, quelque 5,5 millions de passeports sont délivrés via la plateforme MX EGOV de M2M Group.

 Mais, la « révolution numérique » prend sa grande ampleur en octobre 2009 : le Roi Mohammed VI lance le programme national « Maroc Numeric 2013 ». Ce large programme s’oriente autour de trois grands axes de développement :

-   Mettre en place des services publics orientés usagers ;

-   Accélérer la transformation sociale par le développement des connaissances et une orientation vers de nouveaux usages ;

-   Favoriser l’informatisation des PME.

Le résultat est impressionnant : en quatre ans le Maroc occupe une position internationale confirmée par l’ONU. Dans le classement mondial dans domaine des services en ligne, le Maroc passe de la 104ème place en 2010 à la 30ème place en 2014. Plus de 90 services publics sont délivrés en ligne, et plus de 33 millions de titres identitaires sont sur support électronique (CINE, permis de conduire électronique, carte grise électronique et passeport biométrique).

 En 2009, le secteur du transport public rejoint la dynamique. Tous les projets de mobilité urbaine et interurbaine son placés sous le signe du contactless, basés sur le standard Calypso avec une évolution vers la norme AMG (Applications Multiservices Générique) et l’intermodalité.

 D’ores et déjà plus de 100 millions de passagers par an utilisent la technologie MX Move. C’est une solution une solution complète de gestion billettique pour le monde du transport mise au point par M2M. La solution permet aux villes, compagnies et exploitants de transports publics d’augmenter leurs revenus, de réduire les coûts d’exploitations et d’offrir confort et innovation aux usagers, précise Redouan Bayed. Au Maroc, la technologie MX Move, facilite le quotidien des passagers du Tramway des villes de Casablanca et de Rabat, du réseau ferroviaire ONCF, et de nombreux réseaux de bus urbains et interurbains tels que Stareo et CTM.

 Dans le domaine des paiements électroniques, le Centre Monétique Interbancaire a recensé 11,5 millions de cartes bancaires sont en circulation aujourd’hui au Maroc. Quelque 10,4 millions de ces cartes sont estampillées MasterCard ou Visa. Chaque carte réalise une moyenne de 1,4 transaction de paiement, sur 30 000 terminaux de paiement électroniques. Mais, souligne Redouan Bayed, le potentiel de commerçants à équiper est de 1,5 million. Le Maroc possède sa propre carte nationale cmi. Les commerçants et emarchands affiliés au CMI ont enregistré, durant le 1 er semestre 2015 : 15,5 millions d’opérations de paiement, par cartes bancaires marocaines et étrangères, pour un montant global de 11,2 milliards de DH. Selon Alliativ, les dépenses en services IT devraient atteindre les 550 millions de dollars d’ici fin 2018. En termes de dépenses IT, le Maroc occupe la première place en Afrique.

 Bank-Al-Maghrib, la Banque Centrale du Maroc, accompagnée par la Banque Mondiale, annonce en 2012 une stratégie nationale ambitieuse, qui vise à accélérer l’inclusion financière, à développer l’utilisation de la carte de paiement auprès notamment des populations non-bancarisées, aux revenus limités ou faibles, et à élargir les réseaux d’acceptation de ces cartes en équipant notamment les commerces de proximité.

 Dans cette perspective, M2M Group, mène une démarche proactive auprès de l’ensemble des parties prenantes, et motive la libéralisation du secteur des paiements avec des solutions et des concepts qui favorisent la convivialité, la sécurité, et la proximité des services de paiement électronique, partout, pour tous. Le groupe obtient en 2013 l’agrément de la Banque Centrale, pour opérer en tant que Premier Etablissement non-bancaire, pour l’émission de moyens de paiement électronique et l’acquisition des transactions de paiement multi-canal.

 Pour concrétiser cette mission, M2M Group crée sa filiale NAPS en 2014. Elle bénéfice de l’assise technologique du groupe, et se dote d’un plan de croissance lui permettant de développer rapidement le paiement électronique de proximité et de créer les opportunités de convergence avec l’ensemble des services egov réalisés dans le cadre de Maroc Numeric 2013.

NAPS, Network for Administration & Payment Services, installe un réseau de points de proximité à travers tout le Royaume. Ce sont 150 agences opérationnelles qui accueillent aujourd’hui les citoyens pour des services aussi variés que la distribution de cartes prépayées, le paiement électronique de factures, les recharges électroniques, le paiement de taxes et impôts, la billetterie électronique, les services de proximité aux commerçants (terminaux de paiement, solutions e-commerce …) … L’objectif est d’atteindre 500 agences en 2017 et de continuer d’étoffer l’offre de services : paiements électroniques, services publics délégués, e-ticketing, services de proximité aux entreprises ….

 NAPS, réussit aussi en 2015, à créer le premier lien avec les programmes gouvernementaux, et obtient l’autorisation du Ministère des Transports pour proposer le service de proximité pour le remplacement des permis de conduire du format papier au support électronique. NAPS mobilise son réseau et offre un service moderne, avec des conditions de confort et de disponibilité optimales. Le service NAPS est proposé au prix de 108 dirhams, et ce en option au service gratuit offert par le réseau des 67 centres du Ministère. Ce concept d’externalisation inédit remporte l’adhésion de citoyens. De Mars à Septembre 2015, 1.2 millions de permis sont remplacés. 67% dans le réseau NAPS.

 En plus de sa stratégie d’inclusion financière et technologique au plus près des citoyens et des usages, NAPS s’atèle à des écosystèmes, identifie leurs besoins en services et leur apporte des réponses technologiques et opérationnelles nouvelles : dématérialisation, self-service, sans-contact, etc.

 Dans le domaine universitaire, l’ère du « tour numérique » commence. Un programme national de cartes universitaires multi-services NAPS a été lancé dans les quinze universités publiques du royaume. Ceci sous l’égide de l’ONOUSC (Office National des Oeuvres Universitaires, Sociales et Culturelles), l’équivalent du CNOUS français. La carte MX CAMPUS permet aux étudiants de bénéficier de toute une série de services tant bancaire que dans le domaine du transport, du logement universitaire, de la restauration, de l’accès aux spectacles, aux librairies, aux services administratifs… Le multi-applicatif généralisé par excellence.

 Enfin, dans le domaine culturel, la Fondations des Musées du Maroc propose une carte à puce NAPS, baptisée « Musées du Maroc », pour soutenir la promotion du patrimoine et de la culture. Cette carte donne accès à 17 musées et 120 sites touristiques. Pour les nationaux, cette carte permet l’accès aux musées et le paiement auprès des partenaires des musées. Pour les touristes, c’est aussi une carte prépayée émise par l’établissement de paiement NAPS. C’est une carte de paiement et de retrait MasterCard qui permet de sécuriser et gérer le budget de voyage, de bénéficier de promotions auprès des partenaires et d’être informé en temps-réel de l’actualité culturelle et touristique tout au long du séjour …

Le Plan Maroc Numeric poursuit sa lancée. Il amorce une nouvelle phase. En Avril 2014, « Maroc Numeric 2020 » est considéré comme un plan d’accélération industrielle. Parmi les chantiers prévus dans cet ambitieux programme : La réforme législative ; Le développement de l’Infrastructure : Datecenters, cloudcomputing … ; L’Inclusion financière ; ainsi que de grands projets de transformation numérique dans les domaines de la santé et de la justice.

 *M2M Group http://www.m2mgroup.com est un fournisseur mondial de solutions clés-en-main de gestion de la transaction électronique sécurisée. Le groupe a développé une renommée mondiale dans des domaines d’expertise tels que les paiements électroniques multi-canal, l’egov, la gestion des identités, l’administration électronique, la billettique transport, et la gestion dématérialisée des processus métier.

 


© 2024 ADCET
Image