Poste prestataire et « fer à repasser »

Lors de la conférence européenne annuelle rassemblant ses banques membres de VISA à Barcelone, la société a annoncé son plan d’investissement de 100 millions d’euros par an dans un objectif de développement du paiement par carte vers le paiement par mobile et le e-commerce.

L’enchainement de bonnes nouvelles concernant NFC ne doit pas occulter l’obstacle principal à son développement, à savoir la nécessité d’équiper les prestataires et la difficulté de le faire tant que le nombre de transactions qu’ils peuvent espérer est faible ou inexistant : or si les prestataires ne sont pas équipés les utilisateurs ne pourront pas utiliser leur mobile et tous les services qui sont en train d’apparaitre un peu partout.

Il existe deux types de solutions pour surmonter cet obstacle : la première annoncée par Google est d’équiper gratuitement et massivement les prestataires mais il n’y a pas beaucoup d’acteurs du marché capables de supporter de tels investissements et il faudra attendre longtemps avant que Google   n’applique cette solution en France ; la seconde doit s’inspirer du « fer à repasser » que les banques françaises ont diffusé dans les années 80 pour favoriser le développement de la carte : cet appareil bas coût prenait l’empreinte de la carte qui signée par le porteur valait preuve de la transaction. Cette solution évidemment était loin de profiter des avantages du système en terme de traitement automatisé et de sécurité mais elle a permis d’équiper un grand nombre de commerçants, de développer ainsi l’usage de la carte au point de justifier finalement pour les prestataires l’achat d’un terminal de paiement , tant et si bien que les banques ont pu imposer la disparition du fer à repasser après quelques années de bons services.

Il faut donc inventer le fer à repasser de la génération NFC et il y a plusieurs initiatives dans ce sens mais on peut raisonnablement imaginer le smartphone dans ce rôle : de plus en plus diffusé chez les petits commerçants à un prix raisonnable il permet de lire un QRcode et de recevoir des SMS , ce qui est suffisant pour communiquer avec le support sans contact d’un utilisateur , effectuer une transaction électronique avec un niveau de sécurité et une ergonomie suffisantes . 


© 2024 ADCET
Image