Le Pass Navigo sujet à critique

La RATP a annoncé la disparition de la carte Orange et sa substitution par le pass Navigo dès le 2 février. Malgré les avancées technologiques que ce changement augure et les avantages d'une telle technologie ne serait-ce qu'en terme de confort ou d'environnement, les premières voix se lèvent pour dénoncer cette initiative.

En effet, la RATP a aussi expliqué qu'elle conserverait les données utilisateurs durant 48 heures pour des raisons de sécurité. Or, ces données, rattachées à un numéro de carte, font perdre l'anonymat des déplacements des utilisateurs et nuisent à ses libertés individuelles. Ces critiques, émises par le CNIL notamment, ont été levées par la mise en place d'un pass Navigo garantissant l'anonymat ("découverte"). Pourtant, cela n'a pas suffit, faute de publicité et du fait de difficultés croissantes pour l'obtention de ces pass.

Il est, cependant, nécessaire de rappeler que la disparition de la carte Orange est prévue pour février (bien qu'elle n'est plus trouvable dans certaines agences) et que les critiques doivent permettre à la RATP de corriger le tir afin de proposer un service plus adapté aux inquiétudes des utilisateurs. 



© 2024 ADCET
Image