Lancement réussi du NFC à Nice


 

21 mai 2010 :  une date décisive pour l'avenir du sans contact en France!?

Même si on ne peut jamais être sûr du succès d’une nouvelle technologie , ni du temps qu'il faudra pour sa généralisation , une véritable impulsion a été donnée à Nice pour rattraper notre retard sur d'autres pays dans les applications de la technologie sans contact NFC (communication de proximité) .
Christian Estrosi , depuis sa nomination en tant que ministre chargé de l'industrie a apporté un soutien financier de l'état à différents projets NFC , et en tant que Maire il affirme aussi sa volonté de montrer l'exemple, en multipliant les démonstrations d'applications dans la ville de Nice: transports , universités , commerces, administrations , tourisme ...

 

 Tous les principaux acteurs étaient présents : les 11 banques françaises , Visa et Mastercard, les 4 opérateurs de téléphonie mobile , les opérateurs de transports , la grande distribution ...Certains apparemment déjà plus convaincus et avancés , comme le groupe Crédit Mutuel, le seul qui soit à la fois banque et opérateur de téléphonie mobile , mais tous déterminés à ne pas perdre ...le contact!
C'est une des réussites de Nice et de son Maire , que d'avoir su réunir dans un même élan et un même discours, tous ces acteurs pourtant engagés dans une concurrence acharnée sur tous les services présentés. A ce stade on rase gratuit pour faciliter l'adoption du système : pas de surcoût sur les terminaux de paiement ni sur les téléphones , incitations fortes à souscrire les nouveaux services...Mais Il faudra dans le futur définir un parcours client et construire un modèle financier qui permettent à chacun de s'y retrouver sans que le coût ou le fonctionnement soient dissuasifs pour les utilisateurs finaux.
Car à la fin ce sont toujours les utilisateurs qui décident du succès d'un tel projet . On doit tirer les leçons de l'histoire de Moneo qui a commencé dans des conditions similaires, avec le même élan et quasiment les mêmes acteurs, et qui est très loin d'avoir atteint les objectifs initiaux pour ne pas avoir suffisamment pris en compte les attentes des utilisateurs; il est d'ailleurs surprenant d'entendre VISA et Mastercard faire des projections sur le paiement des petits montants, jusqu'à maintenant démentis par la réalité en France et ailleurs. Le téléphone NFC pourra peut-être changer la donne en permettant le rechargement à distance mais on peut quand même douter du succès de la version carte .
Il reste encore des obstacles sur la voie de la généralisation et en particulier la faiblesse de l'offre en matière de téléphones NFC. Christian Estrosi a donné des pistes en évoquant la bonne idée d'un label "Sans contact NFC" qui pourrait être accordé aux collectivités qui démontrent leur volonté de s'impliquer dans le développement des usages de cette technologie. La généralisation de ce label , signe fort d'une demande accrue pourrait effectivement motiver les industriels. Il reste à déterminer les règles pour accorder ce label et sélectionner les meilleurs projets .
Car il ne faut pas perdre de vue l'objectif principal rappelé à cette occasion par le Ministre : faire de la France une nation leader de l’ économie du sans contact ! ce n'est donc pas la multiplication des téléphones NFC, pour la plupart fabriqués à l'étranger, ou l'augmentation des paiements sans contact objet de toutes les attentions de Visa et Mastercard , mais le développement de nouveaux services proposés par des entreprises nationales,  qui est en jeu.
Un exemple à suivre est celui du transport où la France s' est engagé en avance sur les autres pays sur le choix du sans contact avec Calypso au profit de plusieurs industriels et prestataires nationaux . ( Il est d’ailleurs admis  que la présence du transport dans un bouquet de services offerts sur un support unique, est un élément déterminant de son acceptation et c’est heureusement le cas à Nice grâce à Veolia transports).
C'est dans de telles conditions que le lancement de "Nice Ville NFC" pourra être considéré comme un succès total , auquel l’ADCET s’efforcera de contribuer avec ses moyens et c’est dans cet esprit que nous ferons de la technologie NFC le sujet principal des prochaines Assises des TECT qui se tiendront le 21 octobre à Lyon.
Philippe Rousselet
Secrétaire Général


© 2024 ADCET
Image